Magazine Cinéma

Conte Jouin n° 13Mes grands élans de romantisme candide s...

Par Gjouin @GilbertJouin

Conte Jouin n° 13Mes grands élans de romantisme candide s...
Conte Jouin n° 13

Mes grands élans de romantisme candide se terminaient systématiquement en queue de poisson...

Attention les yeux !

Tes beaux yeux bleus sont comme un ciel

Dans lequel je suis à l’abri

Et l’amour est le grand soleil

Qui pour nous deux seulement brille

Et dans ce ciel je viens planer

Comme un oiseau de paradis

Notre amour c’est l’éternité

Face aux quelques jours d’une vie

Tes beaux yeux bleus sont comme un ciel

Où je joue au petit nuage

Tu es pour moi providentielle

Et j’ai presque envie d’être sage

Tes beaux yeux bleus sont une mer

Où mon regard aime à plonger

Je ne te trouve pas amère

En toi je voudrais me noyer

Au creux de tes bras je navigue

En espérant que la tempête

Les vents et la passion se liguent

Pour sombrer et perdre la tête

Tes beaux yeux bleus sont une mer

Que je voudrais semblable à celle

Où Tristan et Iseult s’aimèrent

Mêlés dans leur dernier sommeil

Conte Jouin n° 13Mes grands élans de romantisme candide s...
 Tes beaux yeux bleus sont comme un ciel

Tes beaux yeux bleus sont une mer

Des paradis artificiels

Mieux vaut garder les pieds sur terre

Tes beaux yeux bleus sont comme un ciel

Où je plane en déséquilibre

Si je tombe, c’est démentiel

J’ignore tout en chute libre

Tes beaux yeux bleus sont une mer

Je m’y fais mener en bateau

Ô navigation éphémère

Je sens déjà que je prends l’eau

Pour l’amour entre mer et ciel

Je ne veux pas risquer ma peau

Mon ciel de lit m’est essentiel

J’y suis comme un poisson dans l’eau



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gjouin 18712 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines