Magazine Culture

Frankie Goes To Hollywood

Publié le 12 avril 2021 par Hunterjones
Frankie Goes To Hollywood
Dans l'univers punk de Liverpool, fin des années 70, Holly Johnson joue de la base pour la formation Big In Japan. Quand Johnson choisit de simplement chanter, Peter Gill, batteur, Jed O'Toole, base, son cousin Brian Nash (guitare) se joignent à lui et ils s'appellent The Sons of Egypt. On fait plusieurs spectacles, plus axé sur le punk, localement, à Liverpool, avant de se séparer.

En 1980, Johnson rallie Mark O'Toole comme bassiste(le frère de Jed se glisse, lui, à la guitare), Peter Gill, et une choriste, Sonia Mazumder forment la première incarnation de ce qui est devenu Frankie Goes To Hollywood. D'après une dépêche du New York Times parlant de Frank Sinatra. Dès le premier soir de spectacle, le chanteur des Spitfire Boys est si impressionné par FGTH, qu'il quitte son propre band ce même soir et s'impose pour remplacer Sonia Mazumder. Paul Rutherford, aussi gay qu'Holly Johnson, ne prend pas beaucoup de temps à le convaincre. On greffe deux choristes féminines, toute vêtues de cuir pour faire moins "groupe gay". On gardera avec le temps, souvent, des femmes de moins en moins vêtues sur scène, afin de mieux faire passer la claire homosexualité des deux chanteurs. Le début des années 80 est toujours frileux à exposer l'homosexualité. 

Frankie Goes To Hollywood

Le band ne réussit pas à se décrocher un contrat de disques, mais a droit à une session d'enregistrement avec le mythique John Peel en octobre 1982. Jed O'Toole quitte le band et Brian Nash revient à la guitare. La formation s'inspire d'O.M.D., The Teardrop Explodes et de Echo & The Bunnymen pour travailler leur son et leur image. Une performance de leur part à l'émission The Tube, offre une première version de Relax.  Ils sont ensuite réinvités chez John Peel ce qui convainc le producteur Trevor Horn, alors au sommet de son art dans la production de disques, de les enregistrer et de les produire sur disque. 

Frankie Goes To Hollywood
À l'automne 1983, le premier single est lancé, la chanson rôde autour de la 35ème position en janvier quand un DJ arrête la chanson en ondes, outré par son niveau d'obscénité. La censure est toujours payante. 2 Jours plus tard, et 3 mois après sa sortie, la chanson est #1, et ce pour les 5 semaines suivantes. 2 vidéos, le premier très axé sur l'univers gay et sado-masochiste, sont tournés et la chanson vend encore davantage. Quand le video de Bernard Rose est banni un peu partout, Brian DePalma en tourne une nouvelle version, qu'il veut faire coïncider avec la sortie de son film Body Double. 4 vidéos existent pour cette seule chanson.     Frankie Goes To Hollywood
En 1984, quand le single devient le meilleur vendeur de l'année, on lève la censure du clip. Holly Johnson participe à l'enregistrement de Band-Aid de Bob Geldof et Midge Ure. En mai 1984, Goldey & Creme, champions directeurs vidéos, seront ceux qui tourneront le clip légendaire de Two Tribes qui oppose dans un combat de lutte absurde, des sosies de Ronald Reagan et Konstantin Chemenko, le leader Russe d'alors. On utilise dans cette chanson la voix et le message d'alerte nucléaire national de Patrick Allen, une touche qui ne passe pas inaperçu. Et qui plait. En juillet 1984, FGTH détient les deux premières positions du palmarès avec Relax et Two TribesFrankie Goes To Hollywood
Le band ne sera jamais plus populaire que lorsque je fais mon entrée au secondaire.

On comprend vite la valeur du marketing et on lance une collection de t-shirt extraordinairement populaire partout dans le monde. Rien n'est plus cool pour le petit gars de 12 ans que je suis alors que de porter un T-shirt qui dit Frankie Says, Frankie Says, Relax Don't Do It ou Frankie Says It's War! Hide Yourself! (avec des Stan Smith aux pieds). 

Frankie Goes To Hollywood
Fin 1984, FGTH lance son troisième single, une splendide ballade cette fois, et obtient son 3ème #1 en Angleterre, une première pour un band avec ses trois premiers singles, depuis Gerry & The Pacemakers, 24 ans auparavant. Ironiquement, un autre band de Liverpool. Pour la première fois, leur vidéo ne fait pas scandale, bien qu'il fasse jaser les églises en représentant la nativité, et aucun membre du groupe n'y est montré. On ajoutera assez vite les faces de tout le monde, par informatique, pour la version du clip Nord-Américaine. Johnson pour vrai, les autres en dessins.

En mars 1985, on lance le 4ème single, la chanson titre de leur premier album, en annonçant que ce serait leur 4ème #1. (Ils avaient fait la même chose avec The Power of Love). Toutefois le morceau ne se rendra pas au premier rang, mais au second. 

Frankie Goes To Hollywood
Fin 1985, pour la première fois en 18 mois, on lance un single de nouveau matériel. Ça ne se rendra pas chez nous. Trop expérimental. 

En 1986, on présente du nouveau matériel sur scène, un son plus rock, plus près du punk, qui sera enregistré et lancé sur disque en octobre, en 1986. Aimé d'à peu près personne. Ça créé d'énormes tensions dans le groupe. Johnson tient maintenant à être représenté sans les autres membres du groupe. O'Toole et lui s'en prennent l'un à l'autre en janvier 1987. L'atmosphère est si toxique que les chanteurs remplaçant approchés refusent tous de l'être parce que rien n'est sain dans FGTH. 

Le groupe accepte de ne plus exister ensemble.

Frankie Goes To HollywoodEnfin, Johnson sera obstacle perpétuel.

Johnson se fait offrir un contrat solo. Il obtient du succès chez lui en 1989, son album solo sera #1 en Angleterre. Ce sera suivi 2 ans après par un second effort. En 1993, il annonce qu'il testé positivement au VIH. Il lance sa biographie et sa vision de qu'on été les bonnes années du band. 

Paul Rutherford, l'autre chanteur, et l'unique autre gay du band, lance un album solo en 1989 et un autre en 2010. Il épouse son partenaire dans une union civile et ils quittent vivre en Nouvelle-Zélande. 

Frankie Goes To Hollywood
Gill, Nash et O'Toole ont tenté de continuer de faire vivre leur band avec de nouveaux chanteurs mais quand ils veulent réutiliser le nom de FGTH, Johnson leur en empêche. Nash lancera un album solo en 2002 et O'Toole jouera avec le band Trapped by Mormons. Avec Grant Boult comme chanteur et sous le nom de groupe Low, Nash, Gill et O'Toole travaillent leur son, en 1992. Ped Gill obtient un top ten avec un morceau qu'il tricote avec la formation Lovestation. Frankie Goes To Hollywood

En 1998, un band de fraudeurs des États-Unis se présentent comme Frankie Goes to Hollywood ou The New Frankie Goes to Hollywood. Il ne comprend aucun membre du band original. Le chanteur prétend se nommer Davey Johnson et être le frère de Holly, en plus d'avoir été un musicien de session de leur premier album. O'Toole, qui habite maintenant la Floride, découvre la supercherie et la formation a Flock of Seagulls, qui avait bien connu le band dans les années 80 aident à exposer leur escroquerie. Les fraudeurs réussissent à s'enrichir deux ans comme ça. 

Frankie Goes To Hollywood Mais les 5 boys n'auront eu besoin que de 18 mois pour se rendre riches à jamais.

On a tenté toute sortes de choses depuis plus de 30 ans, mais Holly Johnson a toujours bloqué l'utilisation du nom de Frankie Goes To Hollywood.

Band dont le single Relax reste toujours l'un des 10 meilleurs vendeurs de l'histoire des singles, en Angleterre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines