Magazine Culture

Liz Phair

Publié le 22 avril 2021 par Hunterjones

 Portrait d'une femme cool.

Liz Phair
Elizabeth Clark Phair est abandonnée à la naissance au Connecticut, mais presqu'aussitôt adoptée par un couple aimant, une historienne/muséologue, plus tar enseignante en arts et un recherchiste scientifique (éventuellement leader dans la recherche contre le SIDA et directeur des recherches sur les maladies infectieuses). Elle grandit avec un grand frère, aussi adopté. Liz Phair
À l'école, elle s'investit beaucoup, dans les mouvement politiques scolaires, dans l'équipe de cross-country, et dans les classes avancées en art. En 1990, elle est diplômée en histoire de l'art. Dans les deux années qui suivent, elle fait la rencontre de Chris Brokaw, amoureux de l'une de ses amies. Brokaw est guitariste pour la formation Come. Celui-ci l'introduit tranquillement à l'univers musical et elle gratte la guitare et compose des chansons qu'elle regroupe sous le nom de Girly Sound. Elle se lie d'amitié avec les membres de Material Issue et Urge Overkill qui sont sur le point de devenir "grand" public. On lui demande un demo, demo qui séduira tout le monde. On trouve amusant, intelligent et poignant, parfois, tout ça en même temps. J'avoue adorer un de ses morceaux.Liz Phair
Avec un clin d'oeil avec son ancien nom d'artiste Girly Sound, elle lance, en 1993, son premier album, 18 généreuses chansons, Exile in Guyville. L'album est unanimement louangé en Amérique du Nord. On lui trouve un petit côté Nirvana, féminin. L'album vend très bien. On presse pour une suite rapide, mais, comme trop souvent, ce ne sera pas aussi heureux. Elle obtient tout de même un hit. Tout 1994, elle se présente beaucoup dans les talks shows les plus populaires des États-Unis, ce qui aidera à faire les frais d'investissements dans son dernier album et même un peu de profit, mais pas autant que le premier. Elle fait la Une du Magazine Rolling StonesLiz Phair
En 1995, elle épouse celui qui travaillait ses vidéoclips et ensemble ils ont un fils en décembre 1996. Ils divorcent 5 ans plus tard. Son troisième album est litigieux. La compagnie de disque rejette le première version et lui recommande d'y ajouter des chansons à potentiels de diffusion radio. Elle s'y pliera. Sans réel plaisir. L'album vend toujours moins. Elle joint la tournée Lilith Fair, tournée composée strictement d'artistes féminins. Et qui, ironiquement, contient l'homonyme de son nom de famille. Ce seront plus de 10 millions que réussiront à récolter ces merveilleuses Femmes pour les familles dans les oeuvres de charité en 3 ans. Liz Phair
Elle fera la première partie d'Alanis Morissette dans sa tournée de 1999. Choix extrêmement approprié.

Elle se mérite un rôle dans la comédie Cherish. Elle sera dans les choeurs d'un très grand succès de Sheryl Crow, une amie, depuis Lillith Fair. Crow, qui lançait son 4ème album, Liz lance aussi le sien. L'accouchement de celui-ci est extrêmement laborieux et l'accueil, mortel. Bien que sa chanson Why Can't I? sera sa plus aimée, on l'accuse de vouloir devenir Avril Lavigne ou de favoriser un suicide de carrière. De plus, ceci donne raison à Phair qui avait travaillé son album en entier autrement avec le producteur Micheal Penn, mais que la compagnie de disque avait refusé. Ceux-ci l'avait ensuite forcé à créer avec les compositeurs de Britney Spears et...justement Avril Lavigne. Même la pochette de l'album la suggérant nue, suggère aussi que si la musique ne vend pas le produit, la beauté du corps le fera. 

Liz PhairÇa fait pitié.
Son album suivant sera aussi lamentablement reçu et on regrettera l'artiste qu'on avait connu au début des années 90.  En 2008, elle signe alors pour l'étiquette de disque de Dave Matthews, ATO Records. Une nouvelle porte s'ouvre: la télévision. Un ami d'enfance, le scénariste/producteur Mike Kelly l'invite à composer la musique de sa série Swingtown, série inspirée de l'endroit où tous les deux ont grandi. Phair
La musique pour la télé ne s'arrêtera pas là. Elle fera la musique de The Weber Show, composera pour The 100, In Plain Sight, et la nouvelle version de Beverly Hills 90120

En juillet 2010, un album surprise fait surface. Elle l'explique en disant que les chansons n'auraient jamais dû être entendues puisqu'elles lui ont fait perdre ses équipes de gérance, ses contrats de disques, l'ont empêché de dormir et l'on perdue, elle-même. L'album est très inégalement reçu, mais on lui reconnaît le courage de prendre des risques. Ce qui est rafraichissant pour plusieurs. Elle fera une tournée de plus 6 mois pour promouvoir cet album. 

Liz PhairSa musique est utilisée dans des films. 
En 2012, elle co-compose une chanson pour le film People Like Us. Fin 2014, toujours frondeuse, elle compose une chanson de Noël Dystopienne. 

Associée aux années 90, comme les Smashing Pumpkins, elle sera la première partie de ceux-ci en 2016. 

Coïncidant avec des relances de ses premiers albums, elle fera des tournées en 2018 et 2019. Elle lance, ce mois-ci, son septième album. Un hommage à l'admirable Lou Reed et à la tout aussi admirable Laurie Anderson, son amoureuse, sera accompagné d'un amusant vidéo. Elle le reprend pour la télé. 

Liz PhairJ'aime cette femme qui n'aura jamais eu le grand hit pour la garder éternelle. Peut-être même plus que sa musique.  

Elle doit contribuer à une reprise de Blondie, avec Jim Ellison de la formation Material Issue, autour d'un documentaire racontant l'histoire de Material Issue. Elle devait faire une tournée avec Alanis Morissette l'an dernier et cette année, mais la pandémie a tout freiné à ce niveau.

Liz, habitant maintenant Manhattan Beach, en Californie, a fêté ses 53 ans, samedi dernier. 

On peut lire son histoire à elle, Horror Stories, dans ses mémoires disponibles depuis octobre 2019. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines