Magazine Culture

Elle s’appelle Sabine

Publié le 29 juillet 2008 par Epicure

Un peu par hasard, j’ai appris que Télé-Québec diffusait ce soir (de façon pas mal confidentielle je trouve) le documentaire « Elle s’appelle Sabine », présenté l’automne dernier au Festival du Nouveau Cinéma. C’est le premier film de l’actrice française Sandrine Bonnaire qui a décidé de raconter l’histoire de Sabine, sa soeur de 38 ans, autiste.

Suite au visionnement, je suis encore un peu troublée. Ce mélange de films d’archives familiales où une Sabine bien entourée et stimulée semble mener une vie à peu près normale, versus ces images tournées plus récemment qui nous la montre très diminuée et fortement médicamentée suite à un internement de 5 ans dans un hôpital psychiatrique, est très touchant et dérangeant. C’est dur de voir que les problèmes d’encadrements conjugués avec des difficultés à poser un bon diagnostique, compliquent le traitement de la maladie mentale. Que le film ait été tourné par la soeur de Sabine, amène une sensibilité qu’on n’aurait pu atteindre autrement. Un excellent film.

Malheureusement, on précise sur le site de Télé-Québec qu’il n’y aura pas de rediffusion.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine