Magazine France

Vive la Chèvre Libre !

Publié le 19 août 2008 par Jacques Chirac

ChevreMes Chers Compatriotes,

Comme vous vous en doutez je reçois un courrier abondant. On dit déjà "un courrier de Ministre", alors imaginez un peu un courrier de Président. De temps à autre, je descend à la chaufferie récupérer une missive tombée de la chaudière. Et justement, j'aimerais vous en communiquer une qui m'a paru frappée au coin du bon sens européano-électoral. J'ai mis mes commentaires en bleu.

-------------------

Monsieur Le Président, (jusque là ça va)

Au secours ! (pffff, encore un…) les gens qui veulent votre ex-place nous prennent pour des truffes (vous en avez mis du temps à réaliser ! qu'est-ce qui vous a retardé ?). En effet, ils veulent adopter le traité de constitution européenne alors que nous avions voté non à 55% (j'avais remarqué, merci). Et en plus ils nous font passer pour d'affreux anti-européens (meuh non, meuh non), alors que nous sommes pour l'Europe, mais pas celle là (ah ? expliquez un peu pour voir).

Je m'explique (bien aimab') : dans notre candeur naïve (je confirme, vous pouvez aller jusqu'à niaiserie), il nous avait semblé que l'Europe devait être essentiellement centrée sur l'économique, le social, l'environnement et le progrès scientifique (moi ? je dormais ? pas du tout ! bon et alors ?).

Mais il s'avère que ce rouleau compresseur à écraser les mouches s'intéresse davantage à interdire la fabrication de fromages de chèvres par des petites vieilles - rurales mais néanmoins charmantes - sans un certificat d'aptitude à la transformation de produits caprins en milieu semi-aride de moyenne altitude et un laboratoire certifié à propulsion nucléaire (d'un coup, je l'aime bien ce garçon. Et les andouillettes pasteurisées, vous y avez pensé aux andouillettes pasteurisées ?). Alors, Monsieur le Président (voui ?), vous qui avez de grandes pognes d'étrangleur l'influence, pourriez vous leur en coller une sérieuse à chacun (avec plaisir, quand je peux rendre service…) pour qu'ils s'occupent de leurs oignons certifiés OGM et nous laissent manger des fromages qui sentent la pisse, certes, mais délicieux. Et je ne vous parle pas du camembert… (dommage, vous avez un fournisseur ?).

Je sais que Ségolène Royal - ex-Députée de Saint-Maixent (ça fait six avec François Hollande) - a expliqué aux paysans qu'elle allait leur donner des cours d'anglais pour qu'ils puissent exporter leur chabichou (n'en fais pas des folies, du Chabichou, moi... un bon Saint Marcellin de chez la Renée, plutôt, avec un coup de Volnay 95), mais pour exporter des fromages en plastique, je me demande… (moi aussi). Sans compter que, vu l'anglais qu'elle parle… (ah ! vous aussi vous avez remarqué ?).

Vous êtes sûr que vous ne voulez pas revenir ? (ça va pas la tête, et ma saison de pêche à la truite ?). 

Bien à vous, (copieur)

Sigismond (c'est pas Ségo qui a un frère qui s'appelle Sigismond ? ah non, c'est Sigisbert) (mooouuuaaaaahahahahihihihi…).

------------------

Alors vous voyez, Mes Chers Compatriotes, que tout n'est pas perdu : il reste des défenseurs de l'Europe et du fromage de chèvre réunis (j'aimerais bien qu'ils pensent aux andouillettes, quand même) qui feront aller de l'avant ce grand projet transnational.

Bien à vous,

Jacques


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte