Magazine Cuisine

Le Sud-Revermont côté terroirs (4): En Billat, Derrière Billat et Champ Bernard

Par Olif

En Billat, Derrière Billat et Champ Bernard

IMGP5554.JPG Derrière Billat
Ces terroirs, situés dans la combe entre Grusse et Cesancey, ont la particularité, outre d'avoir été repris et travaillés depuis peu par Fanfan Ganevat, d'être constitués de schistes. Des schistes? Dans le Jura? Avant d'avoir entendu Fanfan appeler son chien ainsi, (c'est un Braque de Weimar, il est un peu braque, bien sympa, un peu collant, il répond au nom de Schiste et des fois, il y en a ouaille marre!) je n'en avais encore jamais eu connaissance par ici! Il s'agit en fait de marnes feuilletées et je laisse les spécialistes géologues marner et débattre sur le sujet pour savoir qui a raison. Sans les pousser jusqu'au schisme!
IMGP5557.JPG Des terroirs essentiellement marneux, donc, et pour Fanfan, Champ Bernard (et ses savagnins verts) constitue l'un des plus beaux terroirs du secteur. Quand il aura digéré son long passé de chimie et que ses bons soins l'auront enfin fait renaître, ce qui devrait demander quelques années.
IMGP5559.JPG Champ Bernard
- Derrière Billat 2007: du Chardonnay sur schistes, donc, qui ne possède pas tout à fait la même tension acide ni la même structure que ses pairs issus de parcellaires. La finale est un peu chaude, tournant court. "Un vin qui ne vit pas!", assène Fanfan, même si la matière est loin d'être déshonorante. Le terroir est en devenir, il a tout pour bien faire.
- Champ Bernard 2007: du Savagnin vert sur schistes, au nez relativement pur et droit. L'acidité est fine, porteuse, mais la finale manque à peine de nervosité. Comparativement, le Savagnin vert "Sous la Roche" possède une structure plus affirmée, toujours sur l'acidité, avec une finale qui ne faiblit pas, hyper salivante.
IMGP5562.JPG En Billat
Fin du petit tour (non exhaustif) des terroirs mis en valeurs par Jean-François Ganevat dans le Sud-Revermont. Le travail à la vigne y est remarquable, expliquant en grande partie la qualité que l'on retrouve dans les vins. Le reste, c'est une approche subtile et réfléchie à la cave, avec une utilisation rationnelle de l'arsenal chimique qui tend de plus en plus vers le "sans soufre" ou "le moins de soufre possible", parce que les vins en ont de moins en moins besoin.
Olif
P.S.: en bonus, il restera un dernier billet sur les autres cuvées dégustées au domaine Ganevat et que je n'ai pas pu ou su rattacher à un terroir spécifique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olif 15671 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine