Magazine Cuisine

Des petits pois en boite, non mais quelle erreur...

Par Claudeoliviermarti
Ploc ploc ploc, le bruit des gouttes d’eau qui s’écrasent sur le sol..de grosses gouilles partout, une odeur si particulière et des nuages menaçants, voilà le tableau qui s’étale devant moi. Un peu tristounet tout ça. Vraiment ? Pas forcément, j’aime bien entendre le bruit de l’eau contre les vitres le soir en m’endormant, j’aime cette fameuse odeur et la fraicheur qui accompagne cette averse.
Pas motivé pour deux sous à mettre le nez dehors, mais il faut bien aller faire quelques courses, le frigo est vide. Bonne occasion pour tester quelque chose qui me tente depuis certains temps. Lorsque j’avais feuilleté le livre de William Ledeuil, Les Couleurs du Goût, j’avais repéré quelques recettes qui me plaisaient tout particulièrement. Quelques post-its pour signaler ces précieuses pages, un jeu d’enfant pour les retrouver par la suite. Je retombe au passage sur ce velouté de petits pois au krachaï. Mais c’est un autre chapitre et une autre racine qui m’intéressent pour l’occasion, le galanga.
Cette nouvelle recette, je l'ai en fait déjà testée mais…Petits pois oui, petits pois en boite, surtout pas. Je m’explique : ne trouvant pas de petit pois frais dans 4 magasins, je m’étais résolu à acheter des petits pois …en boite. Super fins en plus…tout minis et ridicules, j’aurais mieux fait de laisser tomber..mais non. Je ne vous dis pas le résultat, un poulet qui flottait dans la sauce, aucune trace de ces satanés petits pois qui se noyaient au fond de mon assiette…un échec ! Alors, on recommence, mais cette fois avec des petits pois frais ou rien !
Volaille marinée grillée, petits pois, oignons, jus galanga ou La revanche des petits pois frais à écosser
------- Ingrédients (pour 4 personnes) -------
6 hauts de cuisse de volaille
3càs de marinade (voir après)
8cl de bouillon de volaille
Sel et poivre

Marinade :
2 gousses d’ail rose
2 rhizomes de galanga
2 bâtons de citronnelle
1 petit piment thaï épépiné
½ càs de beurre de cacahuètes
1dl de mirin
4 jus de citron
8cl de lait de coco

300g de petits pois frais écossés
1 botte d’oignons nouveaux avec fanes
1 bâton de citronnelle
2cl d’huile d’olive
Sel , poivre et gros sel

Modifications dans ma cuisine : N’ayant pas trouvé d’ail rose, j’ai employé une gousse normale. J’avais mis 4 jus de gros citrons jaunes lors de mon premier essai, c’était vraiment très acide. A qui la faute, aucune idée mais je l’ai refaite avec 3 citrons plus petits et plus mûrs. J’avais encore quelques fèves, je les ai incorporées à cette recette.
Le mirin est un alcool de riz beaucoup plus sucré que le saké et contenant moins d’alcool. On le trouve dans les magasins asiatiques.
---------- Proposition /choix du vin ----------
Je suis très emprunté pour vous conseiller un vin pour accompagner ce plat qui reste au demeurant assez piquant et légèrement acide. Cette acidité « tue » pas mal de vin, mêmes vins blancs fruités. A la limite, une bière si cela ne vous dérange pas.
---------- Préparation ----------
Commencer par faire la marinade. Eplucher l’ail et l’émincer finement. Taper la citronnelle et la fendre en deux, l’émincer, tout comme le piment. Mixer dans un blender avec le jus de citron, le mirin, le beurre de cacahuètes et la lait de coco. Porter le tout à ébullition, puis passer au chinois en pressant pour extraire le maximum de jus. Prélever 3 càs de ce jus pour la marinade. Faire mariner la volaille pendant 3 heures.
Faire réduire 3 càs de jus dans une casserole, y ajouter la volaille côté peau et assaisonner le tout. Cuire doucement à couvert en ajoutant au fur et à mesure le jus de galanga. Une fois les morceaux cuits (env. 15min) les retirer de la casserole. Ajouter le reste du jus de galanga et le bouillon de volaille et laisser cuire jusqu’à l’obtention d’un jus légèrement lié et parfumé.
Cuire les petits pois dans un grand volume d’eau bouillante et salée puis les refroidir directement dans de l’eau glacée. Dans une casserole, faire chauffer un filet d’huile d’olive, y faire suer le bâton de citronnelle, les oignons nouveaux, mais sans coloration. Assaisonner. Ajouter env. 1dl d’eau et laisser cuire à couvert sur feu moyen. Les oignons sont cuits lorsqu’ils sont brillants et tendres.
Couper la volaille en 2 et les déposer dans un plat, ajouter un peu de jus et passer sous le grill côté peau environ 10min pour laquer la volaille. Chauffer les oignons et les petits pois avec le jus et bien les enrober. Finir par parsemer un peu de fanes ciselées.
---------- Bon appétit ----------
Un plat plein de saveur et haut en couleur. J’avais trouvé le jus trop acide la première fois, nettement moins la seconde. Le galanga et la citronnelle parfument cette volaille à merveille, tout en sortant de l’ordinaire. Une grande réussite. Il faudra que je reteste encore la chose pour trouver le vin qui s’accordera avec ce plat. Peut-être un champagne millésimé, qui sait ;-)
Ajout de dernière minute: Vous avez du me prendre pour un touriste pour changer les petits pois frais contre des petits pois en boite! Il aurait fallu les prendre surgelés...mais gros problème ici en Suisse, impossible de mettre la main sur des petits pois surgelés. Picard n'étant pas suisse, rien à la Coop ni à la Migros. Mais rassurez-vous, c'est la première chose à laquelle j'ai pensée ^^!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claudeoliviermarti 3926 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines