Magazine Culture

Fringe saison 1 épisode 4 : "The Arrival"

Publié le 06 octobre 2008 par Buzzline
Fringe saison 1 épisode 4 :

ATTENTION ! CET ARTICLE DÉTAILLE LE QUATRIEME ÉPISODE DE LA SAISON 1 DE FRINGE ! SI VOUS NE VOULEZ PAS SAVOIR CE QUI SE PASSE (LA SERIE PASSERA UN DE CES JOURS EN FRANCE !), PASSEZ VOTRE CHEMIN.
Ceci n'est pas forcément un résumé, mais ce qu'on appelle une "review", une analyse complète de l'épisode. Des éléments de l'histoire sont révélés et de gros spoilers sont possibles !
TOUS LES AUTRES ÉPISODES DE LA SÉRIE SONT ICI
Les autres séries sur Buzzline : Supernatural saison 4, Lost Saison 5, Desperate Housewives Saison 5, Heroes saison 3, Weeds Saison 4, Prison Break Saison 4, Dexter saison 3... et plus encore !

Titre de l'épisode : The Arrival

Avis général : Pour ceux qui doutaient encore de la qualité de Fringe à la vue des 3 premiers épisodes, la considèrant comme un ersatz de X-Files, regardez dès que vous le pouvez cet épisode ; on n’y retrouve tous les ingrédients du parfait opus : action, émotion et surtout cliffhanger !!!
Je vous l’avais bien dit qu’il y aurait des surprises…

Critique by Timmytoms...

L’action de ce nouvel épisode s’ouvre sur New York. Dans une cafétéria, un homme à l’allure assez particulière (complètement chauve, costume dernier cri…) passe commande tandis qu’il observe attentivement le déroulement d’un chantier en face de lui, tout en prenant des notes dans un langage complètement inconnu et scrutant sa montre ; tout en dégustant son plat (sandwich viande avec poivre et tabasco a fond les ballons,miam miam !!!) et continuant son travail d’observation, un tremblement de terre commence à se produire, ayant pour résultat la chute de la grue du chantier sur un immeuble voisin. Alors que tout le monde panique, notre homme finit tranquillement son déjeuner puis se rend sur les lieux de l’incident, passe un appel avec pour seuls mots : "c’est arrivé"


Générique
On retourne à Boston pour retrouver notre duo Père/Fils en pleine nuit, alors que Walter continue encore et toujours de débiter des formules farfelues ce qui empêche le fiston de piquer un somme…
Au FBI, Peter vient rendre visite à Olivia pour lui faire part de son mécontentement : il en a marre de jouer la baby-sitter pour son père et souhaite s’en aller ce à quoi Olivia lui répond que s’il s’en va, Walter ne collaborera plus puisque pour rappel, sa seule condition était de travailler avec son fils.

Dans un entrepôt de Chelsea (pas le club de foot !!!), on retrouve l’équipe au grand complet avec Broyles expliquant les faits produits au début de l’épisode tout en présentant un objet pour le moins étrange, une sorte de cylindre de rainé, émettant des vibrations et qui serait la cause de l’accident survenu à New York.

En Virginie, Olivia part rendre visite à un certain Henry Jacobson qui a rencontré un cylindre similaire 21 ans plus tôt tout en lui expliquant ce qui est arrivé ; les  personnes semblent bien se connaître.
A l’entrepôt, un homme vient faire sa petite vendetta, neutralisant tous les militaires présents à l’aide d’une sorte de fusil à impulsion, visiblement à la recherche du fameux cylindre retrouvé. Olivia est réveillée chez elle par un coup de fil au bout duquel elle entend la voix de John Scott ; passablement retournée, elle essaie de faire tracer l’appel, sans succès.

Au labo d’Harvard, tandis que Peter et Walter se disputent une nouvelle fois, Olivia, en observant les photos de Jacobson remarque la présence de notre homme chauve, homme qui figurait également sur les photos prises dans l’hôpital il y a 2 semaines (cf. épisode 2).
Jacobson reçoit une visite de l’homme au fusil à impulsion qu’il teste immédiatement. Au FBI, Olivia fait part de sa découverte à Broyles, qui l’emmène alors dans une pièce où sont regroupées plusieurs photos sur lesquelles nous retrouvons notre homme chauve, présent apparemment sur chaque scène de crime ayant un lien avec le "dessein". Au labo, Peter apprend par Olivia que les hommes de l’entrepôt sont tous morts, il faut donc déplacé le cylindre en lieu sûr ; pour ce faire, Walter demande à Peter d’aller lui chercher du papier d’alu (!)tandis que de son côté, Walter s’empare d’une seringue et l’enfonce dans le coup de l’agent Farnsworth, avant de prendre la fuite.
On retrouve ensuite Jacobson en mauvaise posture,, son agresseur, après lui avoir installé un appareil sur la tête lui demande de penser à la personne venue le voir la veille (c a d  Olivia) et après avoir obtenu ce qu’il souhaitait, tue Jacobson : il semble que notre homme puisse lire les pensées…

Place alors à Walter dans une cafétéria en train de déguster de la salsepareille quand apparaît l’homme chauve, ce dernier le remerciant d’avoir caché l’obus et promet de fournir des réponses aux nombreuses questions de Walter.

Après quelques instants de panique, on retrouve finalement Walter, interrogé par son fils et Olivia. Refusant de dire où est caché le cylindre, il raconte cependant sa rencontre avec l’homme chauve, ce qui a  pour résultat d’énerver davantage Peter : le clash a lieu et Peter fait alors comprendre à Olivia pourquoi il ne peut rester. Tandis qu’il prépare ses affaires et passe un coup de fil pour trouver un job hors de Boston, Peter est observé par notre homme au fusil à impulsion, puis kidnappé puisqu’on le retrouve quelques minutes après, affublé du même appareil que Jacobson plus tôt, se faisant torturer, jusqu’à ce que l’homme apprenne où est caché l’objet, apparemment dans un cimetière puisque c’est ici qu’on retrouve les 2 hommes.

Peter creusant la tombe d’un certain Robert Bishop (un membre de la famille ????). Olivia arrive quant àe lle sur les lieux, tandis que l’homme trouve le cylindre et s’enfuit, mais Olivia l’abat facilement ; tandis  qu’elle inspecte le corps, le cylindre émet un bruit et disparaît sous terre, devant les yeux de l’homme chauve caché dans les bois qui téléphone et dit "départ confirmé" ; à peine les mots prononcés que Peter intervient :s’engage alors une sorte de dialogue où les 2 hommes disent exactement les mêmes choses au même moment ; Peter a à peine le temps de comprendre que son adversaire lui envoie une décharge à l’aide d’un pistolet ; il semble que ce dernier lit également les pensées.

Walter est raccompagné à son hôtel, mais va d’abord présenter ses excuses à l’agent Farnsworth, et ce, de manière maladroite. A l’hôpital, Olivia retrouve Broyles qui explique la disparition de l’objet, ainsi que le profil du tueur, avant de la quitter : on sent un début de complicité entre les 2 agents. Peter sort de l’hôpital et fait part à Olivia de sa rencontre avec l’homme chauve et décide finalement de rester pour comprendre cette histoire de "dessein"; Olivia lui remet alors son accréditation de "consultant civil au sein de la Sécurité Nationale".
De retour à leur hôtel, les Bishop’s se racontent brièvement leur mésaventure jusqu’à ce que Walter raconte à son fils un accident qui leur est arrivé à tous les 2 il y a plus de 17 ans, accident au cours duquel leur voiture est tombée dans un lac gelé ; Peter dit connaître la fin, à savoir que son père l’a sauvé mais on apprend que ce n’est pas le cas, à savoir que le père et le fils ont été sauvé par un homme chauve, sans sourcils, pouvant lire les pensées et en disant à Walter qu’il avait une dette envers lui, dette que Walter a effacée en protégeant le cylindre.

Il finit alors par exprimer l’amour qu’il voue à son fils…
Olivia est chez elle et tandis qu’elle se prépare à manger, quelqu’un se présente devant sa porte : il s’agit de …… John Scott, bel et bien vivant !!!!!
Conclusion : Wouahhhh, un excellent épisode, le meilleur de la série jusque là ! L’intrigue qui au départ peut paraître "mystère de la semaine"n’en ait pas une puisque quelque chose relit nos agresseurs ainsi que les Bishop’s. On ne sait pas grand chose à propos du cylindre, si ce n’est qu’il n’y en a pas qu’un et qu’il disparaît par magie, mais on risque d’en entendre parler bientôt. Par contre, l’apparition de l’homme chauve et son complice (quoique…) au fusil à impulsion dynamitent l’épisode ; autant l’un est "brut de décoffrage" et veut simplement mettre la main sur le cylindre autant l’autre est tout simplement mystérieux à souhait : pourquoi est-il présent sur chaque scène du "dessein", comment lit-il les pensées, et comment était-il présent lors de l’accident de Walter il y a des années ??? Coïncidences, cela m’étonnerait guère connaisant J.J Abrahms.

Les personnages : On a enfin droit à un vrai clash entre le père et le fils, qui montre à quel point Peter ne comprend pas et ne veut pas comprendre son père, tant celui-ci lui a fait du mal il y a bien longtemps… cependant, il est bien obligé de se mettre à croire les dires de son père au vue de sa rencontre avec l’homme chauve ; Walter passe à l’action et cela fait plaisir, cela le change du scientifique fou et coincé dans son labo.

Broyles demeure le même, sauf qu’ici, on en sait ni plus ni moins sur ses intentions mais cependant, on assiste à un semblant de complicité avec Olivia et s’est agréable au vue de leur première rencontre. Quand à Olivia, le cliffangher final (un beau, un vrai !!!) explique à lui tout seul ce qui risque de lui arriver. Bref, un superbe épisode, les scénaristes ont mit le turbo et il reste a espérer que cela continue !!!

By Timmytoms

Previex épisode 5 "Power Hungry"  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Buzzline 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines