Magazine Beaux Arts

Mantegna

Publié le 09 octobre 2008 par Pralinerie @Pralinerie

Le planning expo de cet hiver va être serré, je vous aurai prévenus ! Déjà entre Nolde et Picasso au Grand Palais, les celtes à Cluny... Il y a de quoi réjouir ses mirettes ! Comme Chiffonnette, je suis passée voir Mantegna au Louvre. N'y allez pas maintenant, c'est noir de monde, ça se bouscule, c'est épuisant ! Mais passez jeter un oeil avant que cela ne ferme.
L'expo est très chronologique, pas d'originalité folle de ce point de vue : ça commence avec le maître Squarcione, puis les influences réciproques entre les Bellini et Mantegna (là j'ai commencé à revoir mes promenades vénitiennes qui foisonnaient de Bellini), jusqu'à l'émergence de nouvelle manière, plus douce, à la Corrège (que j'aime beaucoup) ou à la Vinci.
Une expo qui nous plonge dans la manière rugueuse, tellurique des paysages de Mantegna puis dans ses peintures adoucies, moins incisives, à la Bellini...
Dommage que le christ mort soit resté à Milan ! (Pour la peine je le met ici... et j'en profite pour poser THE question qui me taraude à chaque fois : Pourquoi y a-t-il toujours un monde fou agglutiné devant les oeuvres du Louvre alors qu'on peut les voir à longueur d'année exposées et que personne ne leur jette vraiment un regard hors expo ? Avouez que c'est curieux !)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte