Magazine Cuisine

Le Champagne Napoléon arrive

Par Marie Servagnat

J’essaie toujours d’élargir l’offre de Plus de Bulles, pour faire découvrir de nouvelles cuvées ou pour satisfaire les clients qui recherchent un Champagne en particulier. Mais j’essaie surtout de faire en sorte que l’ajout d’un nouveau produit ne doublonne pas avec ceux déjà présent sur le site, ce qui risquerait de noyer le client dans un choix trop vaste plutôt que de l’aider. Et si j’ai décidé d’ajouter le Champagne Napoléon c’est justement parce qu’il apporte quelque chose de plus. La marque Napoléon a été créée il y a 101 ans, et qui a été racheté il y a 3 ans par le Groupe La Goutte d’Or. Auparavant, la maison Napoléon a appartenu à la famille Prieur. “Le champagne Napoléon est un fleuron de la commune. Nous étions voisins, c’était une opportunité pour nous. De plus, nous avons investi sur un nom qui ne demande aucune explication. Comme le dit le président du Groupe Pascal Férat, le travail de la connaissance du nom est déjà fait“. Et c’est bien ce patronyme qu’a défendu un siècle durant la famille Prieur. “Durant des années, ils ont dépensé de l’énergie et de l’argent pour conserver la marque et avoir gain de cause en termes d’antériorité. Ils ont même été jusqu’au Conseil d’état. Ils se sont battus lander par lander en Allemagne où des mousseux avaient emprunté le nom de l’empereur pour leur étiquette“. La famille a même gagné un procès contre le Brut Impérial de Moët & Chandon. Jean-Philippe Moulin, le responsable de la marque, revendique le conservatisme de celle-ci : “Nous sommes d’un grand classicisme au niveau de la gamme avec un brut, un rosé et un millésime et compte tenu de nos volumes nous n’avons pas besoin de sortir un nouveau produit tous les six mois“. Pour l’anecdote, c’est un importateur Russe qui a conseillé au début du siècle à la famille Prieur d’appeler leur champagne Napoléon. En voilà un qui n’était pas rancunier.

Sur Plus de Bulles, je propose pour le moment le Champagne Napoléon millésimé 1996, une année magnifique en Champagne. La maison est encore l’une des rares à proposer ce millésime à la vente. Ce millésime 1996, présenté l’année dernière à l’occasion du centenaire de la maison, possède une belle robe jaune soutenue, de fines bulles, un nez mature, une bouche vive, où des arômes de miel et de citron se mêlent. La finale est longue. Un très beau champagne ! J’ai prévu d’ajouter dans les jours à venir le Brut et le Blanc de Blancs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marie Servagnat 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines