Magazine Cuisine

Cueillette de Champignons dans les Vosges

Par Lacuisinedefabrice

Dimanche, la journée a été très ensoleillée dans l'est de la France. Je n'ai pas résisté à l'appel de la nature. Equipé de mon panier, j'ai pris la route pour les Vosges du Nord, au col de Fouchy. Après avoir quitté l'autoroute, j'ai traversé une partie de la route des vins d'Alsace. Les couleurs d'automne sont magnifiques. Les arbres déploient des couleurs orangés, rouges et jaunes. La vigne se teinte de jaune et de rouge. Le soleil illumine toutes ces couleurs chatoyantes. Plus en altitude, les pâturages sont couverts de rosés et les pommiers dégagent un agréable parfum. Ici et là, on observe les cueilleurs avec leurs échelles et leurs paniers. Une fois arrivé, j'emprunte le chemin à travers bois, où j'ai l'habitude de trouver de nombreux champignons. J'aperçois rapidement que je ne suis pas le premier. Je retrouve quelques champignons fraîchement coupés. Il va falloir être très observateur. Sur les talus, à proximité des chênes, je parviens à trouver quelques cèpes des sapins.

Plus loin, en me faufilant à travers myrtilliers et taillis sous les conifères, je trouve de nombreuses chanterelles d'automne. Contrairement aux cèpes ou aux bolets, ces champignons poussent en colonies. On peut souvent s'asseoir, repérer et cueillir tranquillement.

Après avoir rempli mon panier, je me dirige vers la ferme auberge Irrkrut.

Ferme Auberge Irrkrut, Michel Nell

Voir le site, l'auberge, l'élevage, l'artisanat : http://www.irrkrut.com/

Michel Nell élabore ses terrines et ses charcuteries, avec les animaux de la ferme. Ils sont tout autour et on les entend bêler et glousser.  A l’intérieur, la lumière pénètre difficilement à travers les petits lumières, les larges murs de pierre et la profondeur des pièces. Un feu est allumé dans l’âtre de la grande cheminée. La cuisine, gourmande et rustique, est servie très agréablement. Dans la salle, se côtoient des familles de la vallée, des randonneurs, des motards allemands, des parisiens chics et des anglais en quête de culture française. Je commande une assiette du randonneur, composé de charcuterie et de crudités maison, suivi d’une tourte à la viande. Je me réchauffe et je me régale dans cette ambiance. En partant, je prends soins d’acheter quelques terrines pour cet hiver : terrine de lapin aux épices et terrine de Noël au mouton, porc et fruits secs.  

De retour à la maison, je trie et je nettoie les champignons. Les premiers sont cuisinés le soir en feuilleté. La recette apparaîtra dans la semaine.

Bonne semaine

Fabrice


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lacuisinedefabrice 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine