Magazine Cinéma

MAIN AISA HI HOON (2005) AVEC AJAY DEVGAN, SUSHMITA SEN et ESHA DEOL

Par Fix

MAIN AISA HI HOON (2005)

MAIN AISA HI HOON (2005) AVEC AJAY DEVGAN, SUSHMITA SEN et ESHA DEOL


Acteurs : Ajay Devgan, Sushmita Sen, Esha Deol, Rucha Vaidya et Anupam Kher.
Réalisateur : Harry Baweja

Année :
6 mai 2005
Musique : Himesh Reshammiya
MA NOTE : 3/5


LA CRITIQUE :


Ajay Devgan se lance un défi de taille : jouer un handicapé mental. Ajay Devgan ne se lance pas seul dans ce défi car il est dirigé par son ami et réalisateur Harry Baweja. Les deux hommes ont utilisé la trame de I Am Sam, un film américain avec Sean Penn, pour construire celle de Main Aisa Hi Hoon.
Indraneel Thakur, plus connu sous le nom de Neel (Ajay Devgan), est un adulte ayant les facultés mentales d'un enfant de sept ans. Neel a construit sa vie autour de Gungun, sa fille de sept ans, l'objet de son amour inconditionnel. Son univers est complété par ses amis, le propriétaire du café dans lequel il travaille et la femme qui lui loue sa maison. Maya (Esha Deol), la mère de Gungun a disparu, sans un mot d'explication, après l'accouchement. A la veille du septième anniversaire de Gungun, Dayanath (Anupam Kher), le père de Maya fait irruption dans la vie de Neel. Il a fait le voyage de Londres pour récupérer Gungun et intente un procès à Neel. Gungun et Neel sont séparés. Seule Neeti (Sushmita Sen), une avocate, accepte de défendre Neel face à Dayanath.
Ajay Devgan campe Neel, un homme ayant une déficience mentale qu'il compense par une immense générosité. Il faut reconnaître que l'acteur est méconnaissable. Une démarche peu assurée, le regard fuyant, le rire enfantin. Il est très loin des héros qu'il a incarnés auparavant. Ajay Devgan en grand benêt : il fallait le voir pour y croire. D'emblée, il faut également reconnaître qu'il s'en sort bien. Jouer un handicapé est un rôle à double tranchant : l'acteur peut se planter et tomber dans le ridicule. Il peut également faire naître un personnage crédible et attachant. C'est le cas avec Main Aisa Hi Hoon et Ajay Devgan.
La caméra de Harry Baweja se fait aussi intimiste et ne ménage pas les gros plans sur les yeux de Neel, sur ses mains qu'il triture quand il est énervé. Ajay Devgan nous apparaît plus adulte, plus mature même s'il ne peut s'empêcher de sauter dans les flaques d'eau ! D'ailleurs, il travaille dans un café et vit seul. Il fait preuve d'autonomie. Son handicap disparaîtra à nos yeux au moment du procès. Là, Neel grandit. Sa douleur est bien réelle. Sa colère également. C'est un des rares moments du film où Neel laisse apparaître sa frustration, sa rage de ne pas être comme les autres. La bonne surprise de Main Aisa Hi Hoon vient d'Esha Deol qui incarne Maya, une jeune femme en plein désarroi. Jusqu'à présent, Esha Deol n'a pas vraiment convaincu à Bollywood. Elle surprendra ceux qui verront Main Aisa Hi Hoon. Un jeu tout en retenue, l'on voit dans ses yeux qu'elle ne tient plus à la vie. Son histoire passée faite de déceptions, de dérive se lit dans son regard, dans son corps toujours tendu. Elle réussit cela avec une économie de moyens. Très belle performance pour Esha Deol.
Seul bémol que nous apporterons concernera l'histoire d'amour entre Maya et Neel qui nous apparaît peu crédible. Là, le réalisateur n'a pas su fournir les éléments qui nous feraient croire que cette Maya, une fashion victime et jeune femme très tourmentée, finit par tomber amoureuse de Neel et fera l'amour avec lui. Son casting est également réussi avec une Sushmita Sen encore plus belle que dans Main Hoon Na. Sa plaidoirie finale est impressionnante. Elle a su tenir tête au vieux routard qu'est Anupam Kher. Main Aisa Hi Hoon est un film réussi, s'adressant à la famille et livrant un beau message de tolérance.


Un tres beau film, je le conseille a tout le monde on pleure du début jusqu'à la fin !
MA NOTE : 8/10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fix 550 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines