Magazine Bd

Les échos du festival BD de Vigneux-sur-Seine

Par Manuel Picaud
Depuis 2002, en banlieue parisienne, la petite équipe soudée - presque familiale - du festival de la bande dessinée et du livre jeunesse de Vigneux-sur-Seine fait l'événement chaque année. Son dynamique président Jérôme Pontonnier (ci-contre) anime l’association organisatrice Bulles en Seine, avec passion.
Soutenu par la municipalité et le Conseil Général, mais aussi par Novotel et la SNCF, bien utiles pour accueillir les auteurs dans de bonnes conditions, le rendez-vous du 3e week-end de novembre en Essonne dispose d’un budget de quelques dizaines de milliers d’euros. Pour répondre à des attentes d’un large public, la programmation est plurielle. L’accent est d’abord mis sur les interventions des auteurs dans les écoles et lycées voisins pour initier les plus jeunes au neuvième art.
Jérome Pontonnier entouré d'Eric Chabbert et Jean-Charles Kraehn
invités d'honneur 2008 et 2007. Photo © Manuel F. Picaud
Les deux journées de festival offrent ensuite au public l’occasion de rencontrer un large et brillant plateau d’auteurs, une quarantaine cette année. Le vaste et lumineux espace Georges Brassens permet une circulation aérée du public autour des deux espaces de dédicaces au centre du gymnase. Evidemment, les visiteurs se pressaient pour toucher quelques mots aux auteurs et repartir avec un joli cadeau, la précieuse dédicace.
Parmi les échos entendus ici et là, Denis Falque a démarré les Gardiens du Sang, la nouvelle extension du Triangle Secret écrit par Didier Convard. Gilles Chaillet (en photo avec Chantal Defachelle) a confié à son ami Christian Gine le soin de dessiner son « western » romain, les boucliers de Mars, une trilogie à paraître chez Glénat. Après Vinci, il terminera la série la Dernière Prophétie (prévue à partir de 2010). Entre temps, les éditions Le Lombard vont démarrer en début 2009 les intégrales de Vasco. Tito (en photo ci-contre) a ouvert son blog et attend les commentaires avec impatience. N’hésitez pas, le site est très vivant et recèle de petites merveilles. Il a commencé l’écriture du prochain épisode de Tendre Banlieue. Philippe Bonifay prépare chez Dupuis un nouveau triptyque sur la piraterie, cela devrait s’appeler Brigands de mer. Sur ce créneau, vont sortir d’ici 2010 des projets de Franck Bonnet avec Marc Bourgne (les pirates de Barataria) et de Jérémy avec Jean Dufaux (Barracuda). De son côté, Jean-Charles Kraehn va poursuivre seul la destinée de la série Gil-St-André, Sylvain Vallée étant trop engagé dans la nouvelle série Il était une fois en France.
Tout autour étaient dressés des stands ainsi que plusieurs expositions. Sur la scène en hauteur étaient disposées les planches rétrospectives d’Eric Chabbert, invité d’honneur de cette septième édition. Les commentaires et explications sur l’auteur étaient tirées de mon interview parue sur Auracan.com.
Stand et fresque de Fenice. Photo © Manuel F. Picaud
ci-dessous Jérome Pontonnier entouré de Virginio Vona et Iah-hel
Les planches de New Byzance faisaient écho à une exposition originale du dessinateur italien Virginio Vona et du scénariste lorrain Frédéric Gaffiat, signant sous le pseudonyme Iah-hel. Les deux jeunes auteurs avant-gardistes, dont je vous invite à découvrir le site ont créé un univers urbain dense, futuriste très bluffant. Les fresques exposées en jetaient plein les yeux. Une vraie attraction pour tout visiteur. Les deux jeunes hommes ont autoédité leur premier album, format poche, principalement en noir et blanc, à cent exemplaires totalement vendus pendant le week-end (une réimpression est en cours). Ils avaient poliment repoussé les propositions d’éditeur lors du festival d’Angoulême. Ils sont aujourd’hui prêts à sauter le pas. Et les professionnels devraient se bousculer. A bientôt 40 ans, Virginio Vona, formé au graphisme, à l’art et l’architecture, est un dessinateur complet avec un style personnel inspiré de multiples écoles. Assurément un nom à retenir. Le duo avec Iah-hel fonctionne en symbiose. Le résultat est époustouflant.
Le festival de Vigneux se caractérise par la grande diversité de ses invités, des plus jeunes aux plus classiques, œuvrant dans les genres manga, jeunesse ou franco-belge. Un rendez-vous convivial et réussi à noter sur les tablettes.
Photos © Manuel F. Picaud / Auracan – Tous droits réservés.
Reproduction interdite sans autorisation préalable


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Manuel Picaud 2238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte