Magazine Autres livres

Ennemis Publics … dispensable

Par Patrice Roulive

Voilà j’ai fini (ou presque) le fameux échange entre Bernard-Henri Levy et Michel Houellebecq. J’étais content d’en entendre parler à la télé (chez Ruquier), j’étais joyeux de l’acheter, enfin, je trépignais presque en le commençant. Un livre, un bon, et pas du business comme d’habitude. Au final, je suis déçu, parce que je n’ai pas aimé, parce que je n’ai pas vraiment pris de plaisir à les lire, parce que je le trouve bien arrivés. Et c’est en lisant les avis sur Amazon que j’ai trouvé ce commentaire de Zarak qui résume assez bien mon avis.Alors j’espère qu’il ne m’en voudra pas de le citer

de Zarak “Agaçant, parce qu’entre battages de coulpe poussés jusqu’à la complaisance réciproque et mélopées de martyrs profitant de l’édition pour régler leurs comptes personnels (combien serait plus noble le souverain mépris !), nos deux égos effarés laissent transparaître une immaturité parfois franchement inquiétante. Et puis, entendre Houellebecq critiquer l’écriture de Nietzsche ou de Céline, ça confine au surréalisme. Entendre BHL se présenter comme “homme d’idées” touche plutôt au dadaïsme. Quant au fait que ce dernier refuse toujours de comprendre, plus de dix ans après, que son film est une impondérable bouse, je n’en parlerai même pas… disons qu’il y a prescription, pour être gentil.

Chiant, aussi. Chiant comme le sont les innombrables passages où l’on assiste à de véritables séances d’autopsychanalyses interposées, ou encore celles où notre cher “Béhachel” cède à ses envolées solipsistes et parfaitement anecdotiques : ma vie, mes sensations, ma vie, mes sensations…

En bref, cette vraie-fausse “correspondance” arrangée et destinée dès le début à passer sous presse peut avantageusement divertir une après-midi : c’est un peu neuneu, parfois intéressant, parfois émouvant, mais globalement… dispensable.”

Dispensable, donc …


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patrice Roulive 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte