Magazine Cuisine

Longe de thon frais en trois services (3): juste saisi dans une croûte de sésame

Par Eric Bernardin

PB231828

Le maki, normalement, c'est l'antithèse du croustillant. Je vous propose ici d'avoir le goût de l'algue nori et celui du thon sans la "lourdeur" du riz légèrement vinaigré (qui ne présente à mes yeux que peu d'intérêt).
Cette recette repose sur le même principe que la précédente. La feuille de nori remplace simplement la galette de sarrasin.
ll suffit donc de mettre un morceau cru de thon avec quelques filaments de poireau (également crus). De les rouler dans une bande de nori. Et de tenir le tout avec un cure-dent (bon, avec la feuille nori, il doit y avoir moyen de la coller comme on le ferait avec une cigarette à rouler).
Il ne reste plus qu'à frire 20 secondes dans une huile bien chaude. Et de le poser quelque instants sur un papier absorbant. Et c'est prêt.
Le thon est juste saisi. L'algue est croustillante et distille ses parfums d'iode. C'est bon, même si je préfère tout de même la versio sarrasin.

PB231829


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte