Magazine Cuisine

Oth Sombath

Par Toinard

Restaurant Oth Sombath. 2 Miam sur 5.

On dit d’Oth Sombath qu’il est l’un des chefs thaï les plus créatifs de Paris. Il avait séduit au Blue Elephant avant de rebondir au Banyan dans le 15e et depuis, plus de nouvelles jusqu’à ce qu’une agence de communication prenne en mains l’annonce de son retour. Ni une, ni deux, pour changer de la soupe crémeuse aux champignons et du pot-au-feu, direction les beaux quartiers pour découvrir un restaurant sur deux niveaux, orange type Modem au rez-de-chaussée, nacré à l’étage. Le tout Paris de la chronique gastronomique est déjà attablé. D’un côté, la jeune garde, incognito et de l’autre les barons qui ont pris soin d’annoncer leur venue afin de pouvoir apprécier les plats les mieux maîtrisés. Deux écoles, deux conceptions diamétralement opposées, un peu comme la carte par rapport au menu. La première regorge de plats joliment composés, géométriques, hauts en couleurs comme le bar au citron vert à la vapeur, l’émincé de boeuf juste saisi au basilic thaï ou le saumon d’Ecosse à la vapeur en feuille de bananier. Le second attire pour les 28 € annoncés et le choix court mais judicieux offert à nos papilles. Malheureusement, les assiettes n’ont rien de comparable avec ce qui est proposé à la carte. Etrangement, l’entrée n’arrive pas seule mais accompagnée du plat, le tout dans la même assiette. Sorte de gloubi-boulga dans lequel on retrouve l’entrée, un filet de volaille fermière grillé, le plat, du saumon au curry rouge et lait de coco, l’accompagnement, des nouilles sautées et un quatrième petit tas composé de vermicelles de riz. On ne sait pas par quel bout attaquer mais on comprend vite que tout ce petit monde n’est pas fait pour s’entendre. Volaille et saumon se regardent en chien de faïence, se demandant ce qu’ils font face à face. Même les nouilles d’arrivent pas à arbitrer le duel. Les nems à la banane, glace café (absente), sauce vin rouge et gingembre relèvent le niveau d’un menu qui paraît-il n’aurait pas du être présenté ainsi. Les petits prix ne font pas toujours le maximum.

184, rue du Faubourg Saint-Honoré. 8e. Tél. : 01 42 56 55 55. Menus : 28, 35 (au déjeuner) et 70 €. Carte : de 53 à 65 €.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toinard 575 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine