Magazine Cuisine

L'histoire de la bûche de Noël

Par Opapilles
Autrefois la veille de Noël, selon la coutume, on allait chercher une énorme bûche.
buche-noel.pngLe soir de Noël, on la plaçait dans l'âtre, en récitant quelques prières de circonstance. L'âtre était un endroit particulièrement privilégié car il apportait chaleur, confort et permettait la cuisson des aliments. Au début de l'hiver, il était tout naturel, le jour de Noël, de mettre à l'honneur ce morceau de bois sec qui promettait de chauds rayonnements durant la longue veillée du réveillon.
Cette coutume, remontant au XIIe siècle, avait cours dans la plupart des pays européens, notamment en France. Elle aurait perduré jusqu'au dernier quart du XIXe siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec celle des grands âtres, remplacés progressivement par des poëles de fonte. La grosse bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois, parfois rehaussée de chandelles et de verdure, qu'on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.
Aujourd'hui, la bûche de Noël est symbolisée par un gâteau, qui doit ressembler à la bûche qui brûlait jadis dans la cheminée pour le réveillon. Elle prend donc la couleur du bois, couverte de chocolat ou de crème au café.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Opapilles 272 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine