Magazine Cuisine

Trente-huitième participation aux TWD - Sandwiches de biscuits "World Peace" à la glace "Poire Belle Hélène"

Par Vibi
Le Dali Lama, ce jovial leader de millions de bouddhistes autour du monde et qui croit que laedessein de la vie est d’être heureux, s’est rallié aux scientifiques pour discuter de comment le stress peut affecter notre santé. Le moine de 74 ans, vêtu de ces tuniques traditionnelles a répondu aux questions de trois grands scientifiques dont Deepak Chopra, oeuvrant dans le domaine de la santé mentale. Le Dalai Lama affirme que la présence précoce du stress sur l’enfant, soit émanant de la pauvreté ou de quelconques abus, mène à des émotions négatives telles que la peur, la jalousie et la colère, qui évoluent toutes plus tard, en violence. Essentiellement, le Dalai Lama croit que pour arriver à une forme de paix mondiale, chaque humain devra trouver sa paix intérieure, la tolérance et la compassion. Il croit qu’une fois développée, la compassion mènera à un dialogue plus significatif qui lui-même, mènera à un monde moins violent. «Pour comprendre le dialogue significatif, vous-mêmes devez comprendre les intérêts des autres et les respecter comme s’ils étaient ceux de vos propres frères et sœurs; considérez aussi les autres comme faisant partie intégrante de votre être» déclare le Dalai Lama. Il dit aussi que les gens peuvent prendre exemple sur les soins d’une mère envers son enfant, pour comprendre la compassion réelle. Chopra, qui étudie les connections entre le coprs et l’esprit en relation avec la santé, demande: «Est-ce que la paix mondiale viendrait si la société ennoblissait la profession de mère?», ce à quoi le Dalai Lama répond en ricanant: «Oui, c’est très bien.» Le Dalai Lama croit que même les enfants qui ont souffert d’abus peuvent guérir et apprendre à changer leur perspective négative en une attitude positive. «Faites l’effort. Travailler fort. Soyez Unis. Vous devriez savoir que vous avez la responsabilité de travailler ensemble.» dit-il. Après la recontre, le Dalai Lama discute de la façon de cultiver le bonheur : «Je crois que le bonheur et le succès dépendent de notre vision du monde; l’argent, le pouvoir et même la santé, sont secondaires. Si votre état d’esprit est calme et en paix, alors vous jouissez vraiment de la vie. » Suite à une insurrection contre la domination chinoise, le Dalai Lama s’est exilé dans le nord de l’Inde, fuyant le Tibet ou il est par contre, toujours très révéré.
  • 1¼ t. farine
  • ⅓ t. cacao non sucré
  • ½ c. à thé bicarbonate de sodium
  • 11 c. à table beurre doux à température ambiante
  • ⅔ t. cassonade
  • ¼ t. sucre
  • ½ c. à thé fleur de sel
  • 1 c. à thé vanille
  • 5 oz. chocolat mi-sucré haché
Dans un bol, tamiser la farine, le cacao et le bicarbonate ensemble, réserver.
Dans une grande jatte, battre le beurre à vitesse moyenne jusqu’à léger et crémeux.
Ajouter le sucre, la cassonade et la vanille et battre à nouveau pendant 2 minutes.
Ajouter les ingrédients secs aux ingrédient liquides en un coup, couvrir la jatte d’un linge propre pour éviter l’explosion de farine, et battre ainsi couvert environ 5 fois, pendant une à deux secondes à chaque fois.
Vérifier le résultat; s’il reste encore beaucoup de farine en surface de la pâte, continuer de battre quelques coups de une à deux secondes (pour une texture idéale, éviter de trop travailler la pâte une fois la farine ajoutée).
Ajouter les brisures de chocolat à la fourchette et mêler uniquement pour incorporer.
Transférer la pâte sur une plan de travail propre et la façonner en une boule.
Diviser la boule en deux et façonner chaque part en rouleau de 3" de diamètre.
Bien envelopper les rouleaux dans des pellicules plastiques et réfrigérer au moins 3H ou jusqu’à 3 jours (les rouleaux peuvent aussi être congelés jusqu’à 2 mois. Dans ce cas, ceux-ci ne nécessitent pas d’être décongelés avant d’être découpés en biscuits seulement, ils doivent être cuits 1 minute de plus).
Peler les pellicules plastiques des rouleaux et les couper en rondelles d’environ ¼" d’épaisseur (les rondelles peuvent craquer à la coupe, mais bien positionnées sur la plaque de cuisson, irien n’y paraîtra).
Déposer les rondelles sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin ou d’un Silpat, en laissant environ 1" entre chaque biscuit.
Faire cuire au four sur la grille du haut, à 325° pendant 10 à 12 minutes (les biscuits n’auront pas l’air cuits, ni fermes, mais ils seront prêts!)
Laisser tiédir quelques minutes et servir tièdes ou à température ambiante.
Pour transformer les biscuits en sandwiches à la glace, tartiner le dos d'un biscuit de glace à la "Poire Belle Hélène" ramollie quelques minutes à température ambiante et refermer le sandwich d'un second biscuit superposé.
Répéter ses opération pour tous les sandwiches et garder au congélateur, individuellement enveloppés de pellicule plastique.
Source: Baking, From My Home to Yours - Dorie Greenspan - déclinaison
IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines