Magazine Côté Femmes

Dis-moi Céline, les années ont passé...

Publié le 30 août 2007 par La Fille Aux Chaussures

  

  Les poursuites, entamées en 2005, ont valu au petit commerce de prêt-à-porter, ouvert en 1950 dans l'une des principales rues commerçantes de Nancy, d'être condamné à 25 000 euros de dommages et intérêts en 2005.


Le contentieux entre les deux entités avait débuté en mars 1974, quand l'avocat de la marque de luxe Céline, déposée en 1948, avait demandé au commerçant de "renoncer à l'emploi du nom de cette marque", sans donner de suite à l'affaire.

"Nous n'avons pas fait de procédure pendant des décennies. Puis ça a commencé à nous porter préjudice. Des professionnels du secteur ont confondu cette enseigne avec l'un de nos magasins", a expliqué un porte-parole de LVMH.
L'ancien propriétaire peine encore à comprendre comment le magasin, qui vend des jupes à 50-60 euros et des robes à 100 euros, pourrait porter préjudice à l'autre Céline. "On n'est pas du tout concurrents, loin de là".
Sa femme Renée semble moins résignée. "Ma mère a créé le magasin et lui a donné le nom de ma soeur aînée. Elle vit encore aujourd'hui. A 97 ans, ce serait un choc pour elle s'il fallait changer de nom", a-t-elle affirmé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


La Fille Aux Chaussures 4186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte