Magazine Conso

Fossier : ma madeleine de Proust

Par Marie Servagnat

fossier-reimsLa biscuiterie Fossier et son célèbre biscuit rose, fait partie du patrimoine de Reims et de mon enfance. Biscuits Roses et croquignoles sont un peu mes madeleines de Proust à moi. Non pas que l’on en mangeait très souvent, mais ce sont deux produits que l’on trouvait rarement en dehors de la Marne (ce qui est  moins vrai aujourd’hui) et qui avec la cathédrale de Reims et bien entendu le Champagne font partis des fiertés régionales. D’ailleurs entre biscuits roses et croquignoles, j’avoue un faible pour les seconds qui se grignotent avec plaisir au moment du café.
Le biscuit rose pour moi se rattache inévitablement au gâteau au chocolat et aux biscuits roses, une recette pas franchement aérienne, mais terriblement bonne.
madeleines_bisc_rose-c7fc3Je ne connais pas bien la maison Fossier, mais il me semble qu’il y a quelques années, l’entreprise n’était pas au mieux de sa forme, mais qu’à force d’innovations comme les meringues framboises, les croquignoles aux amandes ou les macarons à la poire (ceux-là ils valent vraiment le détour), et de positionnement un peu plus haut de gamme, la maison Fossier s’est bien redressée. En tous les cas aujourd’hui on trouve ses biscuits dans les épiceries de luxe, et (en partie) sur Plus de Bulles. En feuilletant leur site, j’ai découvert quelques références que je n’ai encore jamais goûté comme les madeleines au biscuit rose ou les palmiers pur beurre. Affaire à suivre donc !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marie Servagnat 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines