Magazine Cinéma

"Tigre et Dragon"

Par Loulouti

J’ai revu "Tigre et Dragon" pour la énième fois il y a quelques jours à peine et le charme opère toujours autant. Sorti en 2000 sur nos écrans, soit à peine 9 ans, j’ai l’impression que ce long métrage réalisé par Ang Lee fait partie depuis toujours de mon patrimoine de cinéphile.
"Tigre et Dragon" est un Wu Xia Pian, un film d’Arts Martiaux au sens littéral du terme. Une œuvre qui a obtenu de nombreuses récompenses et qui a touché les connaisseurs et les profanes dans le monde entier.
Je trouve que l’histoire est passionnante, captivante, envoûtante par moments. La double histoire d’amour est le fil conducteur du long métrage : l’union presque platonique entre Li Mu Bai (Chow Yun-Fat) et Yu Shu Lien (Michelle Yeoh) d’un côté et la passion dévorante, ardente entre Lo (Chang Chen) et Jiao Long (Zhang Ziyi) de l’autre sont parmi les plus belles que j’ai pu voir au cinéma au cours de ma vie.
Le scénario est fin. Ang Lee développe chaque personnage avec beaucoup de maîtrise. Même les seconds rôles bénéficient d’un traitement particulier.
La construction de l’ensemble est originale et bien amenée. Le long flash back qui revient sur l’histoire de Lo et Lien permet aux spectateurs de découvrir de nouveaux horizons et de splendides panoramas de la Chine.
Les dialogues sont d’une finesse incroyable. Les silences comptent beaucoup aussi, ils s’intercalent et répondent et/ou complètent les échanges verbaux.
Les costumes apportent un cachet historique, une certaine véracité, même si une partie du long métrage reste empreint de légendes et de merveilleux.
La musique est envoûtante, apaisante. Elle donne son tempo au film.
"Tigre et Dragon" est aussi un long métrage spectaculaire qui laisse une large place aux duels de sabres, à des combats stylisés, racés, qui emportent notre adhésion et semblent traversés par un souffle épique.
Les détracteurs de ces combats, raillant les personnages qui "volaient" sont passés à côté de l’un des plus importants éléments de l’œuvre. Ces mouvements aériens ne sont pas à prendre de prime abord au pied de la lettre mais sont la traduction visuelle, la matérialisation d’une certaine élévation des âmes, d’une réflexion de la philosophie chinoise poussée à son paroxysme.
Cinématographiquement parlant, ces moments ont fait la renommé de l’école des cascadeurs chinois. La démonstration est à classer au rang de prouesse technique. Il y a assurément un avant et un après.
Chow Yun-Fat est excellent dans son rôle de virtuose des arts martiaux. Michelle Yeoh, son pendant au féminin, impressionne par sa pondération, sa beauté particulière. Chang Chen séduit en chef de guerre rebelle et Zhang Ziyi est la révélation de "Tigre et Dragon".
"Tigre et Dragon" est une œuvre majeure, incontournable. Un joyau au sommet d’une couronne. Un véritable classique sur le fond et la forme.
En cadeau l’un des moments forts du film.

Tigre et Dragon - kewego
Video de samom78

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loulouti 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines