Magazine Cinéma

Everybody needs the Blues Brothers

Par Mahee
Image 1.jpg

Toujours dans les films décalés, j’ai récemment vu The Blues Brothers. Là aussi, il faut dépasser les gags un peu bêtes de prime abord, le côté "film d’action" (explosions et courses-poursuites à gogo) et l’irréalisme qui domine l’ensemble de l’œuvre pour en profiter un maximum.


18906160_w434_h_q80.jpg

Et là on découvre ces deux frères, Elwood et Jake Blues, qui ressemblent à deux mafiosi avec leur complet noir, leur feutre et lunettes fumées,  chantent le blues et dansent de façon géniale. Ils échappent avec un flegme délirant aux policiers, aux nazis américains et à une Carrie Fisher armée d'un bazooka et d'un lance-flammes, dans le seul but de reformer le légendaire groupe des Blues Brothers.
Un groupe de blues composé des comédiens Dan Aykroyd et John Belushi et de quelques-uns des plus grands musiciens de la musique soul, formé à la fin des années 1970 à l’occasion de l’émission de télévision américaine Saturday Night Live, sur NBC. Parmi leurs tubes, on trouve Everybody needs somebody to love, Think, Sweet Home Chicago, Shake your Tailfeather ou Minnie the Moocher. Des chansons cultes !
Le film de John Landis, malgré quelques longueurs, se révèle hilarant, déjanté, entraînant, en un mot, génial ! Et, aspect non négligeable, le scénario n’est pas seulement prétexte à introduire les chansons de cette comédie musicale : il tient la route. Enfin, les acteurs ont une telle présence à l’écran, c’est impressionnant ! Un classique du cinéma américain, à voir ou revoir.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mahee 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines