Magazine Culture

Concours roman jeunesse 2009, des éditions Michel Lafon et 20 minutes

Par Goliath @Cayla_Jerome

 Envoyez votre manuscrit entrele 16 avril 2009 et le 30 septembre 2009 minuit.

Column-img3Le manuscrit

  • doit être une œuvre originale, n’ayant jamais été publiée auparavant
  • doit être soumis par l’auteur lui-même. Toute publication par un agent sera automatiquement écartée
  • doit comporter au minimum 250 000 signes, et au maximum 1 000 000 signes (espaces compris)
  • doit s’adresser à un public enfant à partir de 9 ans, adolescents ou jeunes adultes
  • doit être accompagné d’un synopsis rédigé selon les critères suivants : titre, genre du roman (heroic fantasy, roman pour filles, science-fiction, etc.), description des personnages principaux, résumé de l’histoire, topo expliquant la démarche de l’auteur
  • ne doit pas comporter d’images : albums illustrés, roman graphiques, etc. seront écartés d’office
  • doit être écrit en langue française, tapé sur fichier texte, mis en page avec un double interlignage, en corps 12

Le jury

  • Anne Robillard (auteur des Chevaliers d’Émeraude),
  • Barry Cunningham (éditeur d’Harry Potter),
  • Karine Papillaud (journaliste culture chez 20 Minutes),
  • Noémie Kormann (libraire),
  • Et les éditeurs Jeunesse des éditions Michel Lafon

Le règlement

Découvrez les conseils du jury : 

Anne Robillard (auteur des Chevaliers d’Émeraude)

Bonjour à vous, futurs auteurs à succès !

Il est important d’encourager la relève, surtout en littérature fantastique. J’invite donc tous ceux et celles qui ont une imagination débordante et un talent certain pour la plume à écrire leur meilleure histoire. Ne seront évidemment retenus que les manuscrits qui feront preuve d’une originalité incontestable. Alors, s’il vous plaît, pas de récits de jeune sorcier étudiant dans un grand château ou d’ordre de Chevaliers défendant leur territoire contre des hommes-insectes !

Voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles. Pour vous démarquer dans ce genre littéraire, vous devez inventer quelque chose de nouveau, que ce soit dans l’idée de départ ou dans le traitement de votre intrigue. Votre récit ne doit pas ressembler à celui d’un livre déjà publié.

N’utilisez pas non plus des noms de personnages connus comme Aragorn, Wellan ou Harry. Créez vos propres noms, vos propres lieux, vos propres décors, vos propres péripéties. N’essayez pas d’imiter un autre auteur, soyez vous-même.

Apportez le plus grand soin à vos descriptions de lieux et de personnages, car même le lecteur mordu de fantastique, lorsqu’il manque d’information ou lorsqu’il en reçoit trop, n’hésitera pas à refermer un roman après quelques pages seulement. Soignez votre style. N’utilisez pas toujours les mêmes constructions de phrases. Faites preuve d’audace, tout en demeurant clair et concis.

Surtout, sortez-nous de notre quotidien et faites-nous vivre une grande aventure !  

Barry Cunningham (éditeur d’Harry Potter)

J’ai un des métiers les plus formidables au monde : je lis les histoires qui vont faire vibrer les lecteurs avant tout le monde ! Cette nuit pluvieuse à Londres où j’ai découvert pour la première fois Harry Potter, ou encore ce jour où j’ai reçu le premier exemplaire de Tunnels de Roderick Gordon et Brian Williams… J’ai l’immense privilège de lire les manuscrits de certains des plus grands auteurs de notre époque. Et de les publier !
Aujourd’hui, me voici à la recherche du nouveau grand écrivain jeunesse en Europe francophone et au Canada, via ce concours. Je l’ai trouvé en Angleterre : Emily Diamand avec La Rançon des pirates, best-seller mondial, qui vient juste d’arriver chez vous. Mais nous cherchons à présent un best-seller francophone !

Comment faire un choix parmi tous les manuscrits que l’on reçoit ? C’est d’abord l’univers créé qui est le plus important. Comment on ressent l’atmosphère qui s’en dégage, et comment on partage les émotions des personnages, et les choix qu’ils ont à faire. Suis-je effrayé en même temps qu’eux ? Énervé autant qu’eux ? Ensuite il y a un nouveau critère : le monde créé est-il plausible, si bizarre et inattendu soit-il ? Est-ce que les personnages se comportent entre eux comme dans la vraie vie, et réagissent-ils aux choses de manière réaliste, même s’ils ont deux têtes ou qu’ils peuvent voir le futur ? Enfin, le récit est-il drôle quand il le faut, tendre quand le lecteur en a besoin ; et ai-je suffisamment envie de savoir ce qu’il se passe à la page suivante ?
Ces qualités feront que le livre sera apprécié des jeunes et leur donneront envie de partager leur lecture avec leurs amis. Ces romans inspireront d’autres générations de lecteurs.

Je suis très excité par cette nouvelle aventure, et maintenant je retiens mon souffle jusqu’à ce que je puisse discuter avec les autres membres du jury des histoires que nous avons le plus appréciées. Je suis vraiment impatient !

Les « trucs » de Barry Cunningham pour les écrivains en herbe :

  1. Travailler une structure solide, surtout pour la fin, comme cela vous savez où vous allez.
  2. Pensez aux lecteurs auxquels vous vous adressez : qui sont-ils ? Que recherchent-ils dans une histoire ?
  3. Décrivez le physique de vos personnages. Le lecteur aime visualiser ses héros.
  4. Commencez votre histoire avec de l’action. Le contexte viendra plus tard.
  5. Sachez faire rire. L’humour est important.

Bonne chance à tous !  

Noémie Kormann (libraire)

On a trop souvent dit et écrit que les jeunes ne lisaient plus. Pour certains d’entre eux, c’est possible – même si chaque jour voit son lot de réticents passer de l’autre côté de

la barrière. Pour

les nombreux autres, l’expansion spectaculaire de la lecture de romans pour ados est venue démentir cette affirmation. Les jeunes dévorent !
Fantastique, policier, roman historique, science-fiction, chronique contemporaine… Chacun de ces genres possède bien sûr des codes qui lui sont propres, mais ils aiment être bousculés. Dans l’accomplissement de votre projet, il s’agit de faire avant tout confiance à votre personnalité, et de toujours travailler avec sincérité. Vous éviterez ainsi la plupart des lieux communs et des grosses ficelles scénaristiques. À l’inverse, il est important de rester ouvert aux orientations inattendues que pourrait prendre votre projet. Surprenez-vous, surprenez vos lecteurs, écrivez ce que vous avez toujours rêvé de lire, et soyez certains que votre livre subira le pire des châtiments : les adultes y mettront aussi leur nez.

Source Editions Michel Lafon

A vos plumes et que le meilleur gagne ! A tous, bonne chance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (12)

Par laure
posté le 24 mars à 18:38
Signaler un abus

Bonjour ! Je voulais savoir si vous comptez organiser un concours pour l'année 2010 ?

Par laure
posté le 24 mars à 18:34
Signaler un abus

Bonjour ! Je voudrais savoir si vous comptez organiser un concours pour l'année 2010 ? Merci !

Par Reiman
posté le 29 septembre à 01:48
Signaler un abus

La manière dont tu nous as adressé la parole m'as fait un peu rire Jaja ^^. D'un autre point, je suis convaincu qu'un roman dénué de tout vampire ou autres choses a ses chances dans ce concours. En fait, on s'est mis une certaine idée dans nos têtes qui réside dans le fait qu'un roman ingénieux ne pourrait être qu'une œuvre fantastique, de science fiction ou d'horreur. Et cela est faux, au moins cela ne devrait pas être. Si les jeunes se sont habitués à ne lire que ces genres de livre, eh bien d'une part on doit faire face à ce courant (qui, souvent, ne s'appuie que sur des principes qui contribuent à la détérioration de leur conscience et leur culture), d'autre part on doit faire preuve de persévérance en écrivant un roman de valeur qui est basé sur un bon fondement d'idées et d'actions. Cependant, cela n'empêche guère de créer une histoire où peuvent se dissoudre les deux mais d'une manière plus modérée. Personnellement, les histoires de vampires et ses semblables me dégoutent, et quand j'étais un jour dans une bibliothèque je les dépassais espérant trouver un bon roman à lire, mais c'était vraiment rare: un livre qui est fantastique et qui fait passé de bonnes idées en même temps et de bons messages (c'est mon principe de lire et d'écrire). Bref, quant à moi, j'ai essayé d'écrire un bon roman et j'ai fait mon possible pour qu'il soit à la hauteur malgré le temps serré que j'avais. Et pour vous dire, c'est un roman fantastique (pour vous montrer que je ne suis pas contre l'imaginaire :p), mais qui se base sur des faits réels où s'entremêlent le pouvoir et les miracles aussi. Je tiens à dire qu'on doit écrire selon notre propre goût et selon notre propre conviction et pas selon les tendances des autres (par ex écrire pour satisfaire une certaine communauté même si on est vraiment pas d'accord avec leurs idées juste parce qu'on sait que le roman qu'on a écrit va connaitre une grande notoriété). Et c'est ce qui fait la différence entre un écrivain et un autre.

Par Jaja
posté le 28 septembre à 16:44
Signaler un abus

A Marie: Cela vient peut-être de ton ordinateur.Recommence!Il m'a fallu plusieurs tentatives pour envoyer mon manuscrit. A Laurane: Tu dois l'envoyer directement du site à partir de "Participez" A Reiman: 145 OOO signes, ça correspond plutôt à une novela qu'à un roman, mais tu as raison sur un point: la qualité doit primer sur la quantité. Moi, je me demande surtout si un roman qui ne comporte ni dragons, ni vampires ou autres créatures épouvantables a ses chances dans ce concours.

Par Reiman
posté le 22 septembre à 18:46
Signaler un abus

Moi aussi je n'ai pas terminé mon roman. En effet, il est loin d'être achevé en un seul livre, c'est pour cela que je l'ai divisé en tomes et je leur ai envoyé hier le premier, le seul que j'ai écrit en fait. Et en plus de cela il comporte bien moins de 250 000, mais je voulais essayer quand même puisque je ne perds rien et puisque dans le règlement on n'a rien mentionné sur les tomes. Je te conseille toi aussi Celine penser à diviser ton roman en tomes si c'est possible. Pour Marie on envoie le code comme cela (10100 par ex, attaché et non pas comme ça 10 100), c'est ce que j'ai fait après dans la 2eme tentation et ça a marché. Ceci est dit, bonne chance à tout le monde.

Par Reiman
posté le 22 septembre à 18:44
Signaler un abus

Moi aussi je n'ai pas terminé mon roman. En effet, il est loin d'être achevé en un seul livre, c'est pour cela que je l'ai divisé en tomes et je leur ai envoyé hier le premier, le seul que j'ai écrit en fait. Et en plus de cela il comporte bien moins de 250 000, mais je voulais essayer quand même puisque je ne perds rien et puisque dans le règlement on n'a rien mentionné sur les tomes. Je te conseille toi aussi Celine penser à diviser ton roman en tomes si c'est possible. Pour Marie on envoie le code comme cela (10100 par ex, attaché et non pas comme ça 10 100), c'est ce que j'ai fait après dans la 2eme tentation et ça a marché. Ceci est dit, bonne chance à tout le monde.

Par Marie
posté le 18 septembre à 04:41
Signaler un abus

J'ai tenté d'envoyer mon roman, mais on me signale que mon code postal n'est pas bon. Auriez-vous une idée? Majuscule, minuscule, expace, trait-d'union, rien n'y fait, la limite est proche..

Par celine
posté le 15 septembre à 23:15
Signaler un abus

mon roman comporte 350000 caractères (60000 Mots) cependant c'est avec tristesse que je ne participerais pas à votre concours.Je ne l'ai pas tout à fait terminé ! cela dit dans quelques mois vous pourriez bien voir arriver un bon manuscrit sur votre bureau,suivit d'un second .

Par Reiman
posté le 13 septembre à 01:29
Signaler un abus

Salut! on envoie notre manuscrit en ligne, à l'adresse suivante: http://www.larancondespirates.fr/participez.html

Par Laurane
posté le 30 août à 00:09
Signaler un abus

Bonsoir, Petite question, peut être un peu stupide. A quelle adresse doit-on envoyer notre manuscrit ? Merci d'avance

A propos de l’auteur


Goliath 4344 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines