Magazine Cinéma

COMMIS D'OFFICE de HANNELORE CAYRE avec ROSCHDY ZEM

Par Gerry14

imatox

A 40 ans révolu, Antoine Lahoud est un avocat pénaliste enthousiaste mais déçu par son milieu professionnel. Il traîne son âme de bon samaritain de commissions d'office en dossiers minables. C'est là, à l'occasion d'une plaidoirie, qu'il est "remarqué" par Henry Marsac, un avocat à la réputation sulfureuse. Ce dernier l'engage à ses côtés dans la défense des gros truands et le fait goûter aux fruits de sa prospérité. Lahoud ne mettra pas longtemps à comprendre que l'engouement soudain qu'il suscite chez son confrère est loin d'être désintéressé et qu'il le conduira... derrière les barreaux.

Plus d'infos sur ce film

Avocate de profession, Hannelore Cayre, a toujours souhaité faire du cinéma.
Parallèlement à sa carrière juridique, elle a écrit de nombreux romans et réalisé quelques courts métrages très remarqués.
Son premier roman, Commis d'Office, a rencontré un tel succès, qu'elle a souhaité le porter à l'écran.
Elle a eu de nombreuses demandes d'achat de droits, mais cela n'a pas été facile de convaincre les producteurs de la laisser réaliser elle-même le film.
C'est Marc Irmer, qui a finalement accepté de tenter l'aventure. Commis d'Office marque le premier long métrage d'Hannelore Cayre.

imatox

Dans l'ouvrage d'Hannelore Cayre, le personnage principal s'appelle "Christophe Leibowitz-Berthier". Dans le film, le nom est différent. Le personnage interprété par Roschdy Zem, se nomme "Maître Antoine Lahoud". Un nom que l'acteur aurait lui même choisi.

Pour Commis d'Office, Hannelore Cayre a souhaité tourné au Palais de Justice.
"Je suis sûre que cet effort de tourner dans de vrais lieux de justice avec de vraies procédures, de vrais permis de visite dans une vraie prison... et parfois de vrais truands, se voit à l'écran" raconte la réalisatrice.
Mais cela n'a pas été évident à obtenir. En effet, le Palais de Justice dépend de plusieurs ministères, il a fallu acquérir de nombreuses autorisations pour y tourner.
Le tournage n'a pas été de tout repos non plus, puisque les salles étaient couvertes de boiseries fragilisées par les siècles, et qu'il était impossible d'accrocher des projecteurs, aucun camion ne pouvait rentrer dans le hall du Palais et le courant fonctionnait encore à 110 volts. L'équipe n'avait d'ailleurs que quelques jours de tournage possible au sein du Palais.
"Pour un premier film, c'était engoissant. Par bonheur, j'ai eu de la chance de travailler avec une équipe exceptionnellement performante" raconte Hannelore Cayre.

Plus d'infos sur ce film

Hannelore Cayre a voulu que tous les acteurs et l'équipe sortent du tournage avec le minimum de connaissances juridiques. Tout le monde a été dans l'obligation d'assister à des audiences, de voir ce que cela faisait de porter des menottes. L'acteur Roschdy Zem a même suivi la réalisatrice dans ses fonctions d'avocate durant une journée.

Dans Commis d'Office, L'Edutation sentimentale de Flaubert est cité à plusieurs reprises. Quand Hannelore Cayre a commencé à écrire le roman, elle s'est souvenue du début de "L'Education sentimentale":
"il trouvait que le bonheur mérité par l'excellence de son âme tardait à venir".
D'après elle, cette citation incarne parfaitement le métier d'avocat avec ses espérances.

imatox

-------------------------------------------------------------------------
LE CINEMA DE GERRY est partenaire du MONSTERSHOW
HTTP://MONSTERSHOWBLOG.BLOG.FR

VOTEZ POUR CET ARTICLE


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gerry14 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines