Magazine Beaux Arts

Paul Sescau le montmartrois

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

Nouvelle Athènes vue de l'atelier de sescau largeur.jpg Au troisième étage du 66 rue Pigalle, aujourd'hui disparu. C'est à cet endroit, et non au 9 place Pigalle comme indiqué sur l'affiche de son ami Toulouse-Lautrec que se trouvait un des ateliers (minuscule : 2,75m X 2,75m) de Paul Sescau. L'autre, plus grand était situé 53 rue Rodier. Une petite précision, le 9 place Pigalle était l'entrée du célèbre café de "La Nouvelle Athènes" (c'est dans ce lieu que Henry a fait le portrait de son ami Vincent). Bien que situé au dessus de ce café, l'entrée était rue Pigalle. Il y avait une autre entrée rue Frochot. Sescau fut le premier à photographier les oeuvres de Toulouse-Lautrec. Il figure en tant que personnage sur bon nombres de toiles : "Au Moulin Rouge","la Danse au Moulin Rouge", à côté d'Yvette Guilbert, "la baraque de la Goulue" avec Oscar Wilde et Félix Fénéon. Sescau tououse-lautrec largeur.jpg Affiche de Toulouse-Lautrec 1894. Le 16 mars 1895, Sescau offrit à son ami à son domicile 53 rue Rodier, un repas mémorable, dont voici le menu : La Bouillabaisse Hors d'oeuvre : L'agnelet rôti Le Sarigue en Liberty* Foie gras de l'oie Fuller** Végétables Pièce humide Cheese and fruits Ti noir Pivre Lilas frotteurs & Champagne Charlie. Il faut dire que Zola, peu de temps auparavant, avait offert un dîner où il proposait du kangourou. Sescau illustra en 1897 de 100 photographies un roman de la comtesse de Martel (Gyp) intitulé "Totote". *Jeu de mot un peu douteux, le sarigue est un marsupial à très longue queue, rappelons que Henri, pour des raisons similaires, avait été surnommé "La cafetière" et à l'époque Samuel Bing avait importé d'Angleterre et mis à la mode, dans son exposition "Art Nouveau" les tissus imprimés fleuris du marchand Arthur Lassenby Liberty. **Faut-il préciser que la danseuse américaine dite "la Loie Fuller" rencontrait un immense succès avec sa danse sur un carré de lumière électrique où elle faisait virevolter de nombreux voiles ? Le peintre d'Albi  était un de ses fervents admirateurs, avec Rodin, qui eut une liaison avec elle, Camille Flamarion, qui dans un moment d'égarement amoureux la nomma membre de la Société d'astronomie, et Pierre et Marie Curie à qui elle avait demandé des morceaux de radium, afin de les coudre sur sa robe qui serait ainsi devenue phosphorescente !!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte