Magazine Culture

« Le paradoxe persan, un carnet iranien » de Jean-François Colosimo

Par Anom Yme


Identité, République et puissance :
les mutations de l'Iran contemporain

« Le paradoxe persan, un carnet iranien » de Jean-François Colosimo
Dossier du nucléaire, ré-élection du président conservateur Ahmadinejad avec l'aval mesuré de l'ayatollah Khamenei, manifestations monstres, diplomaties occidentales et arabes en effervescence. L'Iran, une fois de plus, est sur le devant de la scène. Sur fond de contestations internes et internationale, la République islamique convulse. Est-ce le dernier soubresaut ?

Pour analyser cette mutation, et d'une certaine manière répondre à cette dernière question, l'homme qui en appelait à un « respect têtu » envers le monde musulman prend la plume et parcours les rues de Téhéran, de Qom, de Washington et même de Tel-Aviv. Sur analyse du fait religieux, ou plutôt du fait politico-religieux, Jean-François Colisimo questionne, interroge, et, bien évidemment, prend note. Petit à petit, la thèse prend forme, la réflexion s'ébauche.

Sur la bonne voie ? Probablement pas. Mais les questions mises en lumières dans cet ouvrage ont au moins le mérite d'être posées, ainsi que des réponses proposées. Ce qui n'est jamais simple quand bon nombre de « philosophes », « analystes » et autres stratèges politiques y préfèrent la critique radicale, sans tentative de compréhension aucune pour cet autre, si lointain et pourtant si proche.


« Le paradoxe persan, un carnet iranien » de Jean-François Colosimo
Car aujourd'hui personne ne peut le nier : si le sort du monde ne se joue pas dans sa totalité en Iran, impossible de dire que celui-ci n'a pas de place prépondérante à prendre à la table des négociations. Super-puissance régionale bâtie sur les cendres de l'empire perse, fer de lance de la contestation mondiale face à l'état hébreux et à sa politique en Palestine, refuge pour les chiites du monde entier, etc. Plus que jamais, l'Iran affirme sa présence, qu'importe les critiques et les tentatives de déstabilisation du régime. Coincé entre dualités et paradoxes intemporels, l'Iran s'affirme. Il est possible, quoique très faiblement, que l'Iran tel que nous le connaissons s'effondre. Mais comment sera celui qui prendra la relève ? Une tentative de réponse à analyser nous est ici donnée par celui qui s'est déjà penché sur les mutations contemporaines du fait religieux en politique aux États-Unis et en Russie. Une suite logique en somme.


--
«
Le paradoxe persan, un carnet iranien » de Jean-François Colosimo / Fayard / 280 p.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anom Yme 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines