Magazine Cinéma

Blair Witch 2: le livre des ombres

Publié le 30 août 2009 par Olivier Walmacq

et bien tant mieux si tu as adoré ce film: tu sais le cinéma amène tjs des débats passionnés. C'est un peu le cas sur ce film, en effet.

blair_witch2

Genre: épouvante (interdit aux -12 ans)
année: 2000
durée: 1H30

L'histoire: Quelques temps après la disparition de 3 étudiants en cinéma, un groupe de touristes revient sur les lieux de l'affaire.

La critique de Eelsoliver:

La suite, Blair Witch 2: le livre des ombres joue évidemment sur le succès énorme du premier. Sauf qu'ici, le film tente autre chose.
On veut faire un numéro 2 différent. On sait qu'on ne peut plus faire le coup de pub du premier épisode qui avait par ailleurs bien fonctionné. Alors quid de ce deuxième volet? Bah... pas grand chose...
C'est surtout un gros navet qui porte honteusement le nom de Blair Witch! Oeuvre putassière et sans intérêt, Blair Witch 2 s'intéresse à un groupe de touristes.
Ces derniers font la bringue dans la forêt de Black Hill, et filment leur cuite. Complètement naze! Mais en regardant la bobine à l'envers, ils s'aperçoivent qu'ils ont eu des rapports sexuels entre eux (quand je disais que c'était naze...) et qu'ils ont massacré des tas de gens dans la forêt.
Inutile de s'attarder davantage sur ce numéro 2. Blair Witch 2 montre les limites de l'entreprise. Une suite inutile et insipide. Difficile de se passionner pour Blair Witch 2 qui propose une galerie de personnages caricaturaux. A un moment donné, pour rattraper le coup, les producteurs évoqueront l'idée d'un troisième épisode remontant aux origines de la sorcière de la forêt.
Heureusement, ce projet sera vite abandonné...

Notes: 01/20

"la fin montre la beauté d'un rêve qu'il espère devenir réalité. Si justement, la fin est ouverte, on peut laisser au spectateur le soin de se demander si ce rêve devient réalité. C'est une fin ouverte vraiment émouvante, à mon avis".
Ouais et c'est bien tout ce que je reproche au film qui tient sur ce propos sur toute sa durée, d'où le sentiment que le film n'avance pas, et que cela tourne parfois un peu en rond.

C'est vrai que les suites (en particulier le numéro 2) sont souvent décevantes, allez savoir pourquoi...

Pire que nul, ce film.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines