Magazine Culture

Griffes de velours

Par Krri

de Ellery Queen

griffes_de_velours
Archibald Dudley Abernethy, petit homme insignifiant, fut la première victime de celui que la presse allait surnommer le Chat, et qui allait bientôt terroriser la ville de New York.

Pour Ellery Queen, le célèbre détective, ce meurtre était intéressant précisément parce que la victime était totalement inintéressante: pas de mobile, pas d'indice, l'assassin était venu et reparti, ne laissant derrière lui qu'un cadavre et un cordon de soie. Et puis il y eut une deuxième, puis une troisième victime. Aucun lien entre elles, sinon ce cordon de soie noué autour de leur cou.

C'est alors que la presse se déchaîna. Ce mystérieux étrangleur, ce "Chat" qui tuait en silence, au hasard et sans laisser de traces, était une aubaine pour les journalistes, un cauchemar pour la police, et un défi pour Ellery Queen. Un défi qu'il faut relever au plus vite, car on compte bientôt huit, puis neuf victimes…

Éditions J'AI LU

Edition originale: Presses de la Cité (1950)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines