Magazine Cuisine

Grissini cacio e pepe

Par Dada

Grissini cacio e pepe

Versione italiana più giù

Voici une recette très très italienne. Cacio e pepe (fromage et poivre) est un condiment pour les pâtes et une specialité romaine. Un peu un mythe, les spaghetti assaisonnés avec ces ingrédients ancestraux, du berger, le pecorino romano et le poivre, sont pourtant difficiles à réaliser. En effet, souvent le fromage au contact avec la chaleur des pâtes a tendance à devenir une belle petite boule immangeable au lieu de donner de la crémosité. Comme quoi la simplicité est parfois compliquée. Ici point de pâtes mais je suis partie de cette association millénaire pour arriver à mes grissini (gressins au pluriel). Ces derniers, d'origine piémontaise sont à base de pâte à pain mais plus croustillante puisque plus fine. Ils sont adorables à grignoter, sans s'arrêter d'ailleurs. Cependant, comme beaucoup de produits, ceux industriels n'ont rien à voir (mais vraiment rien) avec les grissini frais qui ont un bon goût de pain avec la touche croustillante en plus. Ils restent moelleux quoi (et ne prennent pas domicile entre nos dents comme les autres ;-). Ici donc des grissini gourmands et de caractère grâce au poivre. Le miel ne se sent pas mais il aide la pâte à bien lever. Si vous aimez le sucré-salé vous pouver aussi servir ces grissini avec un goutte de miel, c'est délicieux. Enfin, en omettant le fromage et le poivre vous avez une recette de base que vous pourrez adapter selon vos envies, à l'infini.
Grissini au pecorino romano et au poivre (pour 6 personnes)
- 420 g de farine (+ un peu pour travailler)
- 8 g de levure sèche de boulanger
- 220 d'eau tiède
- 130 g de pecorino romano râpé (pas trop frais)
- 20 g de miel (pour moi de romarin. Il aide la pâte)
- 10 g de sel
- poivre noir ou gris,
- 50 g d'huile d'olive mélangée à 50 g d'eau (pour badigeonner)

1. Mettre la levure dans un verre avec l'eau et laisser fermenter un quart d'heure environ (il doit se former une écume en surface)
Verser la farine dans un saladier (ou bol à robot), ajouter le miel puis le sel sur les bords et former un trou au centre. Y verser le mélanger levure-eau et mélanger pendant une dizaine de minutes (même moins) jusqu'à obtenir une pâte souple, homogène et lisse (qui ne colle plus aux parois). Former un boule, y tracer une croix au centre, la couvrir de papier film un peu fariné. Laisser lever dans un endroit tiède (25-30°C) à l'abri des courants d'air pendant deux heures environ. La pâte doit doubler de volume
2. Abaisser finement la pâte en forme de rectangle de 3-4 mm d'épaisseur. Saupoudrer de pecorino et poivrer abondamment. Replier en deux dans le sens de la longueur puis étaler à nouveau le rectangle. Couper des rubans de 3 cm de largeur. Les rouler sur eux-mêmes en forme de spirale (ou les laisser lisses) et les étirer. Ils doivent rester fins car ils vont encore lever. Les poser au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier cuisson. Badigeonner chaque grissino avec le mélanger huile d'olive-eau et laisser lever couvert 45 minutes une heure environ
3. Préchauffer le four à 220°C e cuire les grissini pendant 12 minutes environ, ils doivent dorer. Pour un effet plus croustillant les laisser 2 minutes supplémentaires toujours en vérifiant la cuisson d'autant qu'ils contiennent du fromage. Laisser tiédir sur une grille et déguster (ils sont encore moelleux le lendemain).

Versione italiana
Nessun mistero su questa mia fissa di trasformare i grissini torinesi in romani. Cacio e pepe un po' un mito, binomio antichissimo e sempre apprezzato. Poi trovo che l'espressione cacio e pepe come caciara è comico, un po' festoso, disordinato... Il risultato è all'altezza delle mie speranze, una delizia formaggiosa, forte (per il pepe) e croccante. Poi alla fine non sono neanche tanto complicati da fare e si mangiano senza sosta ;-). La presenza del miele dell'impasto aiuta la pasta a lievitare ma non si sente. Se invece siete curiosi potete assaggiare questi grissini con un tocco di miele appunto, un bell'abbinamento. Senza il pecorino e il pepe, questo è un 'impasto base che potete condire come più vi aggrada ;-)
Grissini cacio e pepe (per 6 persone):
- 420 g di farina
- 8 g di lievito di birra secco
- 220 g d'acqua
- 130 g di pecorino romano grattuggiato
- 10 g di sale
- 20 g di miele
- pepe nero o grigio
Salamoia: 50 g d'olio d'oliva con 50 g d'acqua
1. Mettere il lievito in un bicchiere con l'acqua e lasciar fermentare per un quarto d'ora circa (deve formarsi una schiumetta in superfice). Versare la farina in una grossa ciotola, aggiungere il miele poi il sale sulle pareti in modo che non entri a contatto diretto con il lievito. Formare un cratere al centro e versare il miscuglio lievito-acqua. Mescolare e lavorare l'impasto per una decina di minuti (anche meno) al fine d'ottenere un impasto liscio, elastico e omogeneo. Formare una palla inciderla a croce, farinarla leggermente e coprirla di pellicola. Far lievitare in un luogo tipeido (25-30°C) e senza correnti per due ore circa. L'impasto deve raddoppiare di volume
2. Stendere la pasta a 3-4 mm di spessore un rettangolo. Cospargere di pecorino e pepare abbondantemente. Richiudere il rettagolo nel senso del largo e stendere di nuovo la pasta. Tagliare delle strisce di 3 cm di larghezza. Stirarle e arrotorarle a spirale (o lasciarle lisce). Devono rimanere sottili in quanto lieviteranno di nuovo. Poggiare i grissini su una placca coperta da carta forno. Spennellarli di salamoia e lasciar lievitare di nuovo 45 min -1 ora
3. Scaldare il forno a 220°C e cuocere i grissini per 12 minuti circa (devono diventare dorati). Per grissini più croccanti lasciarli ancora 1-2 minuti. Farli intiepidire su una griglia e servirli. Rimangono fragranti fino all'indomani
.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dada 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine