Magazine Basketball

Pour Rasheed Wallace, les Celtics peuvent battre les 72 victoires des Bulls !

Publié le 12 octobre 2009 par Tinmar

Le Sheed, nouveau Celtic, est heureux d'être là : ça on le sait. Désormais entouré de trois voire quatre all-stars (Garnett, Allen, Pierce, Rondo), Rasheed Wallace peut espérer regagner une bague de champion. A l'écouter d'ailleurs, il en est certain, car pour lui, le Boston promotion 2090/2010 est l'une des meilleures équipes de tous les temps, peut-être même meilleure que le Chicago génération dorée de 1996, celui des Jordan, Pippen, Rodman, Longley et qui avait remporté 72 matchs de saison régulière !

celtics0910.jpg AP Photo

C'est à Tom Halzack, blogger pour BostonCentral, que le Sheed a lancé cette bombe. Fraîchement arrivé de Détroit, Wallace ne cache pas ses ambitions, et les crie même très haut et très fort : pour lui, Boston peut être le prochain champion NBA.

Assurément. Assurément, jouer avec ces trois joueurs, associé aux joueurs qu'on a sur le banc, je pense qu'on peut carrément le faire. Personnellement, je pense qu'on peut égaler le record des Bulls. Tu sais, on a le talent pour ça. On a la volonté pour ça et… je pense qu'on a la défense pour ça !

Aussi surprenant que ça en a l'air, Rasheed Wallace est plus que sérieux en disant, avec peut-être une touche de provoc' tout de même… Halzack lui a alors demandé s'il pouvait diffuser ça, et Wallace a été catégorique :

Tu peux ! Parce que franchement, je le pense vraiment. [Chicago] était une belle équipe, ils avaient alors des Hall of Famers, mais nous aussi on en a quelques uns !

rasheedwallacenewceltics.jpg

Alors, est-il si fou que ça notre ami Rasheed ? Et bien pas tant que ça, surtout quand on regarde l'effectif sur le papier des Celtics par rapport à celui des deux dernières saisons qui les as vus terminer à 66 puis 62 victoires : entre-temps, Boston a perdu James Posey, mais a depuis récupéré l'intérieur qui lui manquait à savoir Wallace. De plus, un certain Rajon R. est depuis devenu un presqu'all-star ! Alors non, Rasheed Wallace ne rêve pas (tant que ça) en citant les Bulls de 1996. Mais voila, les Celtics ont quelques trucs en moins par rapport à Chicago 96 : les quatre stars en question ne sont plus tout jeunes (Pierce 32 ans, Allen 34 ans, Garnett 33 ans, Wallace 35 ans), et joueront tous avec le frein à main à partir du moment où la qualification pour les play-offs sera acquise pour éviter la fameuse blessure (Dieu seul sait ce qu'il serait advenu si Garnett ne s'était pas blessé juste avant les play-offs 2009) ; et enfin, les Celtics 2009 n'ont simplement pas un certain Michael Jordan dans ses rangs…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tinmar 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines