Magazine Culture

Into the Wild

Par Epicure
Le Livre

J'ai acheté ce livre il y a quelques années après avoir lu l'incroyable Into Thin Air de Jon Krakauer, journaliste réputé du magazine Outside. Le livre s'est perdu dans ma bibliothèque jusqu'à ce que j'apprenne que Sean Penn allait en faire un film. Aussi bien le lire avant.

Ce qui frappe avant tout dans la lecture, c'est la force du sujet. Imaginez : un beau et intelligent jeune homme, issu d'une famille aisée, aimé et apprécié de tous, qui décide de tout lâcher pour parcourir les États-Unis sur le pouce et aboutir en Alaska deux ans plus tard, avec pour seul équipement un fusil, une poche de riz et des allumettes? Chris McCandless l'a fait et il en est mort dans des circonstances étranges. Krakauer s'efforce de décortiquer l'aventure du bonhomme à l'aide de témoignages et des notes du journal personnel de McCandless. Et, fidèle à son habitude, l'auteur trouve le moyen de se mettre (inutilement) en scène, ce qui m'a presque fait décrocher. Mais l'aventure de McCandless est tellement intriguante et le chapitre de ses derniers jours en Alaska est si fort qu'Into the Wild en a valu largement la peine.

Le film

Restait maintenant à savoir comment Penn allait mettre à tout ça en images. À ce propos, le film a l'air d'être produit par la National Geographic. On comprend un peu plus ce qui a attiré McCandless en admirant les paysages hallucinant de l'ouest américain. Mais au-delà des images, Sean Penn a su donner au film et ses personnages une charge émotive qui m'a ramassé dès le début. On suit McCandless dans son aventure et dans ses rencontres tout en sachant ce qui l'attend, ce qui ajoute indéniablement à la force de l'histoire. Bravo au jeune acteur Emile Hirsch qui réussit à rendre son personnage non seulement crédible, mais vrai. Vrai dans ses convictions, vrai dans sa perception de la vie, vrai dans sa descente aux enfers.

En passant, si vous ne connaissez pas Sean Penn le réalisateur, mettez-vous au travail tout de suite. The Indian Runner est sans doute l'un de mes films préférés des années 90 et The Pledge fut un grand oublié lors de la même période.

La trame sonore
J'écoutais déjà la trame sonore depuis une semaine mais tabarnouche que les chansons d'Eddie Vedder prennent tout leur sens lorsque collées aux images. Portez attention à la musique lors du visionnement d'Into the Wild. Votre plaisir n'en sera que plus grand.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines