Magazine Bons plans

Pavlova, un dessert et un conte de Noël australien.

Par Jboyeur

Un noël sans neige, un décembre ensoleillé avec 36°c, un père noël en short à fleurs hawaïennes, des bimbos noël en bikini, un sapin sur une plage, un kangourou, un wombat et un koala…
Je vous emmène avec moi découvrir Noël en Australie !

On se prépare au foie gras au cœur de figue, au saumon de Norvège, le boudin truffé, notre chapon du boucher et ses marrons du marché pour (en) finir avec la bûche de notre boulanger préféré. C’est l’hiver on s’autorise à quelques fantaisies culinaires et/ou quelques kilos en trop que l’on cachera sous nos beaux et grands manteaux.
Vous allez me demander mais comment font nos amis coloniaux qui vivent la tête à l’envers ?
Je vais vous faire le récit de mon conte -culinaire- de Noël. Notre charlotte aux fraises n’a qu’à bien se tenir ! Je vous présente Pavlova, ou le dessert de fête australien et sa belle histoire ! (à la fin la recette en cadeau)

anna

Il était une fois, car toutes les belles histoires commencent comme ça, une jeune et talentueuse ballerine russe, la susse nommée Anna Pavlova, А́нна Па́влова pour les intimes, mit une pointe hors du pays.  Elle arriva d’un saut de l’ange dans le « down under », au pays des kangourous et au pays des kiwis pour émerveiller ce petit monde par une pirouette royale. Au début du XXème siècle, les tournées de compagnies de danse ont été rares. En 1929, un ballet russe ou le sujet principal était la ballerine Anna Pavlova de  ”La Mort du cygne” dans le Lac des cygnes. Elle conquit les cœurs et les esprits du monde entier et à ce moment là les  aussies (australiens) et les kiwis (new-zélandais). C’est ainsi qu’une danseuse étoile fit un saut de biche en Nouvelle Zélande et en Australie pour une tournée et où un dessert fut crée en son honneur.
En effet, le créateur et Chef de l’hôtel en 1929 à Wellington en Nouvelle-Zélande a été subjugué et inspiré par la ballerine qu’il a inventé un dessert à son nom. Les nuées du coussin de meringue pour imiter son tutu et les tranches de kiwis pour copier les roses vertes qui ont été imbriqué dans son costume. Mais, parce qu’il y a toujours un mais, en 1935, le Chef de l’hôtel de Perth en Australie a jalonné prétendre être le créateur de la fameuse petite douceur, créant ainsi la controverse qui persiste toujours…

pavlova

Tadam ! Je vous laisse deviner qui est à l’origine de cette recette, pour moi c’est un dessert australien car je l’ai découvert là bas, et que je suis qu’”une inculte de touriste” qui n’est pas sensé connaître l’histoire et  ne veux pas blesser ses amis australiens en remettant en cause leur seule spécialité culinaire.

Je ne vous laisse pas saliver plus longtemps. Et espère avoir des internautes qui s’y prennent au dernier moment, ne courrez pas au Monop’ acheter un buche glacé tel un américain en rute, je vous donne la recette officielle. Profitez ça se reproduira pas, c’est Noël !

Premièrement préchauffez votre four à 120C. Le four doit être faible comme le secret de faire un Pavlova dont le secret réside dans le fait que les blancs d’œuf se dessèchent et établis plutôt que de cuire au four. Utilisez un mixeur pour la préparation de ce dessert pour battre les 6 blancs d’œufs, y ajouter une pincée de sel et fouetter jusqu’à formation de pics mous. Continuez à la battre et ajouter peu à peu les 270g de sucre en poudre à l’aide d’une cuillère de façon à ce que le sucre fonde petit à petit. Fouettez la préparation jusqu’à ce que le mélange soit lisse et brillant, et qu’il n’y est pas de trace de sucre visible. Puis ajoutez 1 cuillère à café de vinaigre blanc, 1 cuillère à café d’extrait de vanille pure ou de pâte et 2 cuillères à café de maïzena. Mettre dans le four un papier à pâtisserie pour poser la pile de nuage Pavlova sous la forme d’un gâteau, fouetter les sommets pour créer un effet dramatique ou aplatissement dans une ronde pour un look plus traditionnel au Pavlova. Cuire au four doux pour 1 à 1/2 heures. Vous saurez quand c’est fait en tapotant légèrement le haut de la Pavlova qui devrait être croustillant.
La robe de la Pavlova est un enrobage a base de crème fraîche fouettée sucrée et des tranches de kiwis pour la course traditionnelle qui est constituée de fruits frais comme les fraises, fruits de la passion, framboises, ou de bananes qui sont accompagnés d’un coulis de fruit de la passion pour habiller la Pavlova

Anna Pavlova a dit en parlant de la danse: “God gives talent. Work transforms talent into genius”.
La cuisine c’est pareil. On peut avoir le talent, mais le génie se travaille…A vos fourneaux et bonne chance!

✭✰✭ Madeleine Market vous souhaite de joyeuses fêtes! ✭✰✭


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jboyeur 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines