Magazine Culture

Double portrait

Publié le 22 décembre 2009 par Betcmusic @betcmusic

double

Ils dégotent les meilleures musiques pour les spots de pub de BETC, qui leur doit de manier ce levier comme aucune autre agence française ne le fait. Normal : ils ont des collections de disques impressionnantes, des connaissances pointues et des semelles usées par la fréquentation assidue des dancefloors et des concerts.” Claire Touzard raconte sa rencontre avec Fabrice et Christophe dans le magazine Double Printemps/Eté 2009.


Une salle de réunion vitrée au fond d’un open space et une ambiance léthargique. Christophe a des lunettes carrées et de grosses baskets, Fabrice porte un slim noir et une ceinture à clous. On se dit : l’un revient d’une rave, le deuxième d’un concert de rock inde. Cela se pourrait, sauf que cette fois le duo a orchestré les quize ans de BETC toute la nuit. En journée Christophe Caurret et Fabrice Brovelli sont respectivement directeur général et « music supervisor » du département musique de l’agence de pub parisienne. Le reste du temps ils managent les valeurs montantes de la scène française (Yuksek, The Shoes…) et naviguent de tournées en studios. Piliers de concerts depuis les primes années, les deux publicitaires ne pourraient renoncer à écumer les clubs et autres lieux nocturnes, préservant un contact direct avec la création actuelle. Tant mieux : ils reviennent chaque fois avec une idée, un nom de groupe ou, qui sait, un nouveau contrat. Depuis 1998 les deux acolytes créent des passerelles audacieuses entre les marques et la musique, faisant découvrir des groupes pointus à des PDG encore bloquées sur les Beatles. « Il faut voir la têtes de mecs quand Christophe propose des morceaux super noisy pour vendre leur déo ou leur gel intime ! » raconte Fabrice. Quand à la direction de BETC, elle suit, amusé par ces deux grands enfants fanatiques qui lui parlent de « DJ géniaux » ou de « graphistes super » un Coca light à la main et les yeux cernés. « La grande force de l’agence, c’est de rassembler des gens avec un univers fort. Comme il y a de gros enjeux financiers, c’est parfois rock’n’roll en réu. Mais le résultat en vaut la peine. »

Aujourd’hui les deux complices n’ont plus à asseoir leur légitimité. On leur doit entre autres le choix des Chemical Brothers sur la campagne Air France, ou de Justice pour un spot Peugeot. On leur doit aussi les soirées Panik à l’Elysée Montmartre, rassemblements électroniques qui ont marqué l’histoire du clubbing à Paris. « On a réfléchi au concept avec une teuf d’agence. On voulait un évènement à nous, un truc différent avec une programmation plus large et novatrice que ce qui se faisait à l’époque. » Christophe évoque les premières têtes d’affiche : Troublemakers, Chloé… De jeunes talents piochés dans la scène rock ou electro et qui ont par la suite explosé. Fabrice et Christophe racontent maintenant tout ça dans un blog : l’occasion pour eux « de mettre enfin des mots » sur ce qu’ils ont fait et de retracer une carrière passée entre les bureaux et les fosses en sueur, les briefs marketing et les baskstages enfumés.

Texte : Claire Touzard, Photographie : Lina Scheynius
www.lemagazinedouble.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Betcmusic 103053 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines