Magazine Cuisine

Bouchées de gâteau au chocolat et poires au vin

Par Johanna Kaufmann

Pour ponctuer dinettes et goûters de gourmandise et de bonheur 

Quand vous avez perdu votre première dent, la petite souris vous a offert une boîte de Quality Street (à croire qu’elle était de mèche avec le dentiste, celle-là…). La veille de votre entrée au collège, vos parents vous ont emmenée manger des spaghetti carbonara à la pizzeria du coin (vous avez eu mal au cœur et au ventre pendant toute la nuit). Pour adoucir votre baptême de l’air, vous avez bu cinq verres de vin blanc entre Dijon et Marseille (quitte à avoir la tête à l’envers, autant décoller complètement…). Et puis quand vous avez décroché votre very first job, vous avez englouti une jolie part de votre premier salaire en invitant vos parents dans un palace étoilé (ils vous ont quand même logée, nourrie, blanchie pendant 27 ans, la honte…). La bouffe vous suit de près, envers et contre tout, pour le meilleur et pour le pire, avec étoiles et sans chichis. La tambouille vous fait du bien, un peu, beaucoup, à la folie, pour rien du tout. À la santé de vos casseroles, au bonheur de vos repas, et que Dieu bénisse votre gourmandise !

Pour 6-8 personnes (env. 80 bouchées)
30 minutes de tambouille (2 fois 15 minutes)
30 minutes de cuisson
et si possible une nuit de réfrigération

  • Poires au vin :
  • 2-3 poires, des williams ou ses cousines
  • 50 cl de vin rouge plutôt costaud (du minervois ou du cabernet, même du vin de table)
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 c. à café de mélange 4 épices (ou de mélange pour pain d’épices)
  • Gâteau au chocolat (style brownie) :
  • 200 g de chocolat (du pâtissier, même pas cher)
  • 180 g de beurre (spéciale dédicace au beurre salé à 41% de matière grasse)
  • 300 g de sucre en poudre
  • 4 gros oeufs
  • 250 g de farine
  • 1 c. à café de levure chimique
  • Des pics à cure-dent…

Si vous êtes du genre organisé, prévoyez de faire cette étape la veille : versez le vin, le sucre et les épices dans une casserole et faites-moi bouillir tout ça.
Pelez les poires, enlevez-leur tout ce qui se mange pas, et coupez-les en assez fins quartiers, puis plongez-les dans le sirop bouillant et laissez-les cuire pendant environ 10 minutes.
Si vous voulez en profiter pour faire un truc hyper bon, continuez à faire bouillir le sirop de cuisson sans les poires, jusqu’à ce qu’il réduise et devienne vraiment sirupeux, comme un coulis : ça se congèle et c’est top aussi bien avec un dessert qu’avec une viande.
Laissez mariner les poires dans le sirop le temps de préparer le gâteau (si vous les avez faites la veille, mettez-les dans un tup et faites-les dormir au frigo).
Au moment d’attaquer le gâteau, préchauffez le four à 160°C (th.5-6), et faites fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes ou sur feu doux.
Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre en poudre (à fond les manettes), puis versez le mélange choco-beurre, re-mélangez (de toutes vos tripes), puis incorporez petit à petit la farine et la levure. Quand le mélange est homogène et sans grumeaux, versez-le dans un plat rectangulaire pas trop profond (vous avez pensé à le huiler pour pas qu’il accroche, hein…), et enfournez pendant environ 30 minutes (la pointe du couteau dot ressortir sèche mais le gâteau doit rester moelleux).
Démoulez le gâteau, coupez-le en petits cubes.
Sortez les poires, coupez-les elles aussi en morceaux de la taille des cubes.
Empalez un cube de choco et un morceau de poire dans un pic à cure-dent et servez vos bouchées à des gens qui méritent de les dévorer.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Johanna Kaufmann 284 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte