Magazine Cuisine

Rêves de rapadura à la vanille des îles

Par Erwan Pianezza

Rêves de rapadura à la vanille des îles

Des biscuits croustillants à déguster à la pause café (ou thé) : associé à la vanille, le sucre rapadura développe un superbe parfum de
canne, presque caramélisé. La recette utilise comme agent levant des sels d’amonnium. Très populaires dans les Pays scandinaves, ces sels permettent d’aérer une pâte sans adjonction de liquide. Les biscuits sont alors aussi gonflés que dans une génoise tout en restant croustillants : une texture vraiment singulière. Autrefois, ces sels se procuraient facilement en France ; désormais les pharmacies sont quasiment leurs seuls lieux de vente.

Ingrédients Pour 18 biscuits

  • 100 g de farine de blé T65
  • 70 g de sucre rapadura
  • 50 g de margarine tiédie
  • 2,5 cl d’huile d’olive
  • 1 cuiller à café de poudre de vanille
  • ¼ cuiller à café de sels d’ammonium

Préparation

  1. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre de vanille et les sels d’ammonium.
  2. Dans un bol, fouetter l’huile et la margarine, ajouter aux ingrédients secs, mélanger.
  3. Chemiser une plaque de cuisson avec une feuille de papier sulfurisé.
  4. Former 18 billes de pâte et disposer sur la plaque. Ecraser avec la paume de main.
  5. Cuire dans le four préchauffé à 150°C pendant 15 minutes.
  6. Laisser refroidir 1 minute sur la plaque, puis complètement sur une grille.

A conserver dans une boîte hermétique une semaine maximum.

Remarque : on pourra remplacer les sels d’amonnium par du bicarbonate de soude. La pâte sera toutefois moins aérée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Erwan Pianezza 53382 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte