Magazine Cinéma

Oscars 2010 : une victoire de femmes ?

Par Lalouve

UNE VICTOIRE DES FEMMES? L’ACADEMIE DES OSCARS RECOMPENSE UNE APOLOGIE DE L’ARMEE US

Est-ce parce qu’un film n’a été fait "qu"’avec 11 millions de dollars qu’il est plus politiquement correct qu’un film qui a coûté 500 millions de dollars ? Dans ce cas il faut réfléchir. L’arbre cache la forêt. Ou est-ce que, encore plus simplement, l’académie des Oscars a voulu saluer "son" armée sans se poser de questions ? On va me dire œuvre d’art, film, absence de propagande (si si je l’ai déjà lu) etc. Et puis, surtout ce 8 mars, la grosse tarte à la crème, "WAOW génial c’est la première réalisatrice femme oscarisée !" Ou encore "GREAT, c’est la victoire des petits budgets contre les gros", etc.

Je réponds : MY ASS .

Ce film c’est d’abord l’absence totale de réflexion sur ce qui amène ces démineurs à faire ce travail si complaisamment filmé, à savoir l’invasion US de l’Irak et de l’Afghanistan. C’est une exaltation de la "bravoure" (en réalité de l’inconscience et du fanatisme), de l’absence de respect pour la vie de soi et d’autrui.

Et puis j’ai entendu les remerciements de Mme Bigelow, la nouvelle oscarisée pour son film Démineurs (The Hurt Locker), ainsi mise sur orbite. Et qu’a-t-elle dit, cette dame à qui je décerne volontiers l’Oscar de la plus grosse cochonnerie politique et anti-pacifiste ? Elle a dédié son prix «aux militaires qui risquent leur vie en Irak et en Afghanistan» ! "«Nous devons ce prix à toutes les femmes et à tous les hommes qui portent un uniforme» a souligné Kathryn Bigelow en acceptant, avec Mark Boal et Greg Shapiro, l’Oscar du meilleur film pour The Hurt Locker. Ah oui chérie ? tu les remercies TOUTES ? Même la fameuse lieutenante de la prison d’Abou Ghraib, Lynndie England ? On a la mémoire courte au pays de l’entertainment et de l’information worldwide 24/24h. ça m’a fait froid dans le dos.

Allez voir la bande annonce si vous ne voulez pas voir ce film (ce que je comprends tout à fait).

Sans en faire des socialistes, je pensais, naïvement je m’en rends compte, qu’il restait encore un ferment de contestation sociale aux USA, qui se trouvait notamment (mais pas exclusivement) dans une partie de ce que l’on va appeler Hollywood. Je me rends compte que même ça, qui n’était pas la révolution pour demain pourtant, c’est sans doute terminé. Pas un seul acteur ne s’est levé pour contester ce choix douteux de l’Académie. Même pas Sean Penn, qui était pourtant bien là et qui a remis son prix à Sandra Bullock. Une grosse déception venant de lui en ce qui me concerne. Tout ceci n’augure rien de bon au niveau international.

LES OSCARS AMERICAINS ONT DEFINITIVEMENT ET OUVERTEMENT APPLAUDI ET OSCARISE UN FILM DE PROPAGANDE DE GUERRE !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lalouve 152 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte