Magazine Sport

MLB saison 2010. Semaine 2

Publié le 19 avril 2010 par Vinz

Ca y est, c’est parti pour 7 mois de compétition effrénée entre les trente franchises du baseball majeur. Tout au long de la saison, je vous propose de faire un petit bilan de la semaine, avec les classements, les nouvelles, la série de la semaine, l’inoubliable épopée des Indians de Cleveland (dont je n’attends pas grand-chose sauf 75 victoires) et les principales affiches de la semaine qui suit.

mlb

Les classements

American League Logo

AL East W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

NY Yankees 9 3 .750 – 5-1 4-2 4-2 0-0 5-1 Won 4 8-2

Tampa Bay 9 3 .750 – 3-3 6-0 9-3 0-0 0-0 Won 6 7-3

Toronto 7 6 .540 2.5 2-5 5-1 3-0 2-2 2-4 Lost 3 5-5

Boston 4 8 .330 5 1-5 3-3 1-5 3-3 0-0 Lost 4 3-7

Baltimore 2 11 .150 7.5 0-6 2-5 1-8 0-0 1-3 Won 1 1-9

AL Central W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

Minnesota 9 4 .690 – 4-2 5-2 2-1 4-2 3-1 Lost 1 7-3

Detroit 7 5 .580 1.5 4-2 3-3 0-0 6-3 1-2 Won 1 6-4

Cleveland 6 6 .500 2.5 4-2 2-4 0-0 5-4 1-2 Won 4 5-5

Kansas City 5 7 .420 3.5 2-4 3-3 1-2 4-5 0-0 Won 1 4-6

Chi White Sox 4 9 .310 5 2-4 2-5 2-2 2-7 0-0 Lost 4 3-7

AL West W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

Oakland 9 5 .640 – 6-2 3-3 3-1 0-0 6-4 Lost 1 6-4

LA Angels 6 7 .460 2.5 2-5 4-2 4-2 1-3 1-2 Won 3 5-5

Seattle 6 7 .460 2.5 4-2 2-5 0-0 2-1 4-6 Lost 1 5-5

Texas 5 7 .420 3 3-3 2-4 1-5 2-1 2-1 Lost 4 4-6

_

National League Logo

NL EastWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

Philadelphia84.670–3-35-15-43-00-0Lost 26-4

Florida85.620.54-34-24-22-22-1Won 26-4

Atlanta75.58014-23-30-02-15-4Won 15-5

Washington66.50023-33-34-52-10-0Lost 16-4

NY Mets48.33042-42-42-41-21-2Lost 13-7

NL CentralWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

St. Louis84.670–4-24-22-16-30-0Won 16-4

Pittsburgh75.58015-12-40-03-04-5Won 35-5

Chi Cubs57.42033-32-41-24-50-0Lost 25-5

Milwaukee57.42033-32-41-22-42-1Won 14-6

Cincinnati58.3903.53-32-52-23-60-0Lost 54-6

Houston39.25050-63-30-33-30-3Won 23-7

NL WestWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

San Francisco84.670–4-24-22-15-11-2Lost 16-4

Colorado66.50024-22-43-31-22-1Lost 15-5

LA Dodgers66.50024-22-41-21-24-2Won 16-4

San Diego66.50024-22-41-20-05-4Won 35-5

Arizona57.42034-21-50-02-13-6Lost 44-6

Il est encore un peu tôt pour dégager une vraie tendance car il reste 150 matches à jouer. Mais on peut observer quelques faits :

Après 8 défaites, les Astros de Houston ont gagné leur premier match de la saison.

Les Giants de San Francisco sont bien partis mais ils n’ont joué que contre le Colorado dans leur division. L’Arizona n’est potentiellement pas loin mais a perdu ses trois matches contre San Diego

Dans l’AL Est, les Yankees et les Rays font un bien mauvais sort aux Red Sox pour le moment. Boston éprouve des difficultés en attaque, ce qui n’est pas nouveau. Baltimore est totalement à la rue ; chose curieuse, les deux victoires des Orioles ont été attribuées à Brian Matuscz, le lanceur partant qui est dans le coup, pas le reste de l’équipe.

Les Twins du Minnesota s’affichent comme les grands favoris de l’AL Centrale. Rien d’étonnant. Par contre, Oakland paraît bien

Les news

  • L’homme du début de saison s’appelle Jorge Cantu des Marlins de la Floride. C’est en effet le premier joueur à avoir frappé au moins un coup sûr et produit un point à ses dix premiers matches, depuis qu’on a comptabilisé les statistiques à partir de 1920
  • A Philadelphie il se passe souvent quelque chose. Après la supportrice qui a offert ses charmes pour avoir un billet pour la Série Mondiale, c’est maintenant un autre fan qui a été arrêté parce qu’il a vomi sur un supporter et son fils de 11 ans. Le problème c’est que le supporter était policier. Il risque une amende de 12 000 $. En France c’est plus civilisé : une insulte et on envoie la maréchaussée au lycée pour les filles à maman dans la police.
  • Coup dur pour plusieurs équipes : Jimmy Rollins des Phillies devra rater autour d’un mois de jeu à cause d’une élongation au mollet. Chez les releveurs de fin de partie, c’est également l’hécatombe : Brian Fuentes des Angels et Mike Gonzalez des Orioles sont inscrits sur la liste des blessés. Et pareil pour Aaron Hill des Blue Jays.
  • Il n’y a pas qu’aux Indians que la relève pose problème. Et je serai tenté de dire qu’elle pose moins problème qu’ailleurs : chez les Marlins, on a procédé à des mouvements importants après plusieurs défaites en prolongation. A Toronto, l’équipe a perdu peu de matches mais le plus souvent après avoir mené au score.
  • Dopage : encore un ancien des Giants de San Francisco qui reconnaît le dopage aux stéroïdes en 2002. Cette année-là, les Giants avaient disputé la Série Mondiale et perdu contre les Angels de Los Angeles. Toujours dans la série, Gary Green a été nommé directeur médical de la MLB et chargé à ce titre de la lutte antidopage. Ce professeur de médecine à UCLA était déjà conseilleur auprès des Ligues Majeures mais il doit renforcer et développer les programmes de contrôles et de prévention dans le baseball majeur et affilié. Du boulot. L’ancien titulaire du poste (Elliott Pellman) devient conseiller sur ces questions.
  • Enfin à New York, on a remis les bagues de champion aux Yankees lundi. Sauf qu’on avait oublié un joueur en face et pas des moindres : Hideki Matsui des Angels, MVP de la Série Mondiale, s’est vu remettre en urgence par le manager des Yankees Joe Girardi la bague en question. Le Japonais a été ovationné par le public.
  • Toujours au Yankee Stadium mais jeudi. Robinson Cano a réussi un superbe jeu qui a volé un coup sûr et deux circuits. Rien de notable. Sauf que Cano a été prénommé Robinson par ses parents en hommage à Jackie Robinson, le premier joueur noir dans la MLB, qu’on honorait ce jour-là.
  • Encore et toujours au Yankee Stadium. Discret depuis le début de la saison, Alex Rodriguez a profité de la venue de son ancienne équipe (les Rangers du Texas) pour frapper le 584ème circuit de sa carrière, devant Mark McGwire au 8ème rang de tous les frappeurs de circuit (et le premier chez les joueurs actifs). Dimanche, c’est Manny Ramirez qui a réussi son 548ème, rejoignant le Philly Mike Schmidt au 14ème rang.
  • A Saint-Louis s’est déroulé le match le plus long de ce début de saison entre les Cards et les Mets : 6 heures et 53 minutes. Et 0-0 après 18 manches ! Les Mets marquent en 19ème mais St Louis égalise à 1-1. Finalement, les Mets inscrivent un autre point dans la 20ème manche et assurent le gain. Il y a eu 652 lancers dans cette partie et 19 lanceurs cumulés sont intervenus (sur 24 maximum pour les Mets et Cardinals réunis).
  • Et décidément, la série Yankees-Angels n’est pas banale. Dans l’hôtel où résident les Angelinos, un homme s’est suicidé du haut du Parker Méridien. Deux joueurs ont assisté à la chute mortelle : Jered Weaver et Matt Palmer. On pourra noter qu’il y a presque un an, Nick Adenhart, un jeune espoir des Angels, a été tué par un chauffard dans un accident de la route. Ce soir-là, il venait de lancer –et de briller- un match des majeures.
  • Événement pour les Rockies du Colorado. Ubaldo Jimenez a réalisé le premier match « no hitter » de l’histoire de la franchise : contre Atlanta, il a certes accordé 6 buts sur balles mais aucun coup sûr ni aucun point. C’est le premier exploit d’un lanceur cette saison (voir vidéo du sauvetage de Fowler en fin d’article). Et comme il n’a pas trouvé le sommeil, il a décidé de faire son jogging matinal (comme il le fait après avoir lancé la veille) mais en rallongeant la distance d’environ 2,5 km.
  • A Washington les Brewers de Milwaukee ont marqué 10 points dès la première manche contre les Nationals. Mais ils ont eu du mal après. Les Nationals ont réagi et n’ont perdu que 11 à 7.

La série de la semaine.

Il y avait quelques séries intéressantes cette semaine : l’ouverture du Target Field de Minneapolis pour la venue de Boston, le duel Yankees-Angels. J’ai choisi la série entre les Phillies de Philadelphie, doubles champions sortants de la Ligue Nationale, et les Marlins de la Floride.

Phillies logo
_  
Florida Marlins
_

  • Premier match vendredi. Roy Halladay effectue son troisième départ pour les Phillies contre Anibal Sanchez. Les Phillies prennent le match en main d’entrée avec 3 points marqués. Puis un autre en deuxième manche (circuit de Polanco) et un en troisième, cela fait 5-0 après le premier tiers. En quatrième, Dan Uggla claque la longue balle et réduit l’écart à 1-5. En septième manche, les Phillies se déchaînent à nouveau : Chase Utley réussit son 6ème circuit de la saison (il est en tête de la MLB dans ce domaine) et deux autres points sont marqués ensuite : 8-1. Les Marlins réussissent un bel effort mais insuffisant : un point en huitième (2-8) et quatre autres en neuvième contre le jeune rookie Herndon. Madson assure le sauvetage et Philadelphie conserve la victoire par 8 à 6.
  • Samedi. Le vétéran Jamie Moyer (47 ans) lance pour les Phillies contre Ricky Nolasco des Marsouins. Moyer commence bien mal le match et accorde 5 points aux Marlins dès la manche initiale. Moyer se ressaisit bien puisqu’il ne cède rien. Mais dans le même temps, Nolasco tient en échec l’attaque des Phillies et lance un match complet. Il est à un tir du blanchissage quand, après 2 retraits, Jayson Werth envoie au champ gauche un coup de circuit qui marque l’unique point des Philadelphiens qui s’inclinent 1-5.
  • Dimanche. Duel entre Cole Hamels, le gaucher des Phillies et Nate Robertson, débarqué de Detroit et qui tente de se relancer en Floride. Les deux hommes sont à la hauteur et les attaques des deux formations n’arrivent pas à marquer. Seul un homme fait pencher la balance en faveur des Marlins : Dan Uggla. Le deuxième but floridien frappe un circuit en deuxième manche et fait marquer Jorge Cantu en neuvième. La puissante offensive des Phillies a été limitée à 4 coups sûrs durant tout le match. Les Marlins gagnent le match 2-0 et remportent la série 2-1.

La semaine des Indians de Cleveland.

Indians Logo
_

Avec un bilan de 2 victoires et 4 défaites, les Indians reviennent à la maison et disputent leurs premières séries à domicile. Les Rangers du Texas sont les premiers visiteurs, suivis des White Sox de Chicago.

-   Lundi. Match inaugural. Fausto Carmona est sur la butte et confirme la bonne forme qu’il affiche depuis le mois de mars. Il a lancé 8 manches, concédant 2 points, 5 coups sûrs et 4 buts sur balles. L’attaque reste erratique contre Rich Harden, un très bon lanceur mais de santé fragile. Pourtant c’est Sin Soo Choo qui frappe dès la première manche avec un circuit solo. Limité à 2/18 à ses cinq premiers matches, le Coréen frappe son deuxième circuit en deux matches et a réussi 3/3 lundi. En cinquième, les Rangers marquent deux points contre Carmona et prennent l’avantage 2-1. Cette avance est de courte durée puisqu’en sixième une chandelle sacrifice de Peralta permet à Choo d’inscrire le point qui égalise. Le score n’évolue pas jusqu’en neuvième manche où Carmona est relevé. Et cela a failli tourner mal : déstabilisé par sa prestation de la veille (il a laissé échapper une avance de 8-6), Chris Perez accorde un simple et un but sur balles avant d’être remplacé par Sipp, pour un duel gaucher contre gaucher, puis par Jamey Wright. Rien n’est marqué. Par contre, ce dernier va donner à Nelson Cruz l’occasion de claquer la longue balle en 10ème manche. Voilà comment les Rangers gagnent 4-2. On le disait et ce n’est que plus vrai : la saison des Indians dépend de la qualité des partants mais parce que la relève n’est pas dans le coup.

-   Mardi : pas de match.

-   Mercredi. S’il existait un doute, il est dissipé : les Rangers sont devenus une bête noire des Indians (7 victoires sur les 8 derniers matches). S’il y a un autre doute, c’est que la défensive des Indians n’a pas aidé la cause de l’équipe. Certes, Justin Masterson (qui a fait un bon match au demeurant) a eu un départ lent. Les Rangers marquent un point dans les deux premières manches, puis deux autres sur le 6ème circuit de Nelson Cruz en troisième. Mais c’est encore un mauvais lancer de Peralta qui laisse sur le sentier les coureurs qui marquent sur le circuit. A 0-4, les Indians n’arrivent pas à grand-chose : les rares coups sûrs arrivent espacés malgré le retour de Grady Sizemore. En sixième manche, ils arrivent quand même à marquer : un double automatique de Michael Brantley envoie Peralta et Laporta au marbre : 2-4. Le retour est de courte durée : en huitième, les Rangers marquent deux autres points et l’emportent 6-2 contre une offensive en panne depuis le début de la saison. Sur 8 matches joués, les Indians ont marqué 5 fois 3 points et moins. Et cinq défaites d’affilée.

-   Jeudi, la journée Jackie Robinson. Ce qui est dommage c’est qu’on oublie que quelques mois plus tard, Larry Doby signait avec les Indiens et devenait le premier joueur noir dans la Ligue Américaine (et le premier avec Saitchel Paige à gagner une Série Mondiale en 1948). Pour ce troisième match contre les Rangers, c’était David Huff qui occupait le monticule pour les locaux. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas laissé beaucoup de place aux attaquants des Rangers. Sauf en quatrième manche : après un simple accordé à Andrus, Huff subit le home run de Michael Young et le Texas mène 2-0. Les Indians n’arrivent pas à revenir dans la partie car Matt Harrison est aussi excellent. Sa défense le trahit en huitième manche : deux erreurs qui laissent deux Indiens sur les sentiers. Puis Choo débarque et frappe son troisième circuit de la saison, Cleveland renverse la vapeur 3-2. Et encore, Kearns et Hafner se retrouve sur les sentiers mais il n’y a pas d’autre point de marqué. En neuvième, Huff achève son excellent travail et réussit son premier match complet en carrière. Comme le veut la tradition, Huff a été entarté de crème.

Une bonne vieille tradition : le lanceur qui réussit son premier match complet dans les Ligues Majeures reçoit son lot de crême dans le visage. David Huff n'y a pas échappé. Fallait pas être bon et faire gagner les Indians !

Une bonne vieille tradition : le lanceur qui réussit son premier match complet dans les Ligues Majeures reçoit son lot de crême dans le visage. David Huff n'y a pas échappé. Fallait pas être bon et faire gagner les Indians !

_

-   Vendredi. Les Indians reçoivent les White Sox de Chicago. Ces derniers envoient Mark Buerhle, qui avait servi une mauvaise soupe à la tribu lors du match d’ouverture. Cleveland dépêchait son cinquième partant, Mitch Talbot. Le scénario du match d’ouverture semble se répéter : Konerko claque un home run (son 4ème et son 3ème contre Cleveland) en deuxième manche, 1-0 pour les Sox.  Mais cette fois, l’attaque des Indians ne subit pas les lancers de Buehrle. En quatrième, Austin Kearns frappe un simple qui fait marquer Peralta (1-1) puis marque sur le deuxième circuit de la saison de Luis Valbuena : 3-1 Indians. Pendant ce temps, Talbot maîtrise les White Sox malgré un point marqué en 6ème manche (2-3) sur un mauvais lancer de Choo. Durant la même, une erreur de Mark Teahen ouvre la porte aux Indians : deux points (Hafner et Kearns) sont marqués sur l’action, puis un autre sur un double de Cabrera qui pousse Lou Marson au marbre. Talbot est tellement dominant qu’il lance un match complet, le deuxième consécutif réussi par un lanceur des Indians : victoire 6-2 et son premier gain en carrière dans les majeures. Comme Huff la veille, Talbot a mérité la crème ! Ce soir-là était présent la légende Bob Feller (91 ans), l’unique lanceur qui a réussi un match sans coup sûr dans un match d’ouverture, c’était en 1940 (avec les Indians évidemment contre les White Sox).

Le lendemain, c'était au tour de Mitch Talbot de recevoir la même chose. On murmure que les Indians ont déjà épuisé leur stock de crême.

Le lendemain, c'était au tour de Mitch Talbot de recevoir la même chose. On murmure que les Indians ont déjà épuisé leur stock de crême.

_

-   Samedi. Les choses vont vite mais Jake Westbrook effectue déjà son troisième départ de la saison contre un autre Jake Peavy. Les Indians marquent en première manche par Sizemore sur une frappe de Choo. Le Coréen aurait dû être crédité d’un double mais il oublie de toucher la base, selon les arbitres, et se retrouve retiré de fait (le ralenti montre qu’il a touché la base avec le pied même légèrement). Une gaffe rarissime. La marque ne change pas au cours des 4 manches suivantes où les deux lanceurs dominent. En sixième, les White Sox égalisent et ils prennent l’avantage en septième (2-1) contre Westbrook. Celui-ci laisse sa place en huitième à Jensen Lewis. Durant cette manche, Asdrubal Cabrera frappe son premier circuit de la saison : les Indians égalisent à 2-2. Puis Sizemore frappe un simple et Choo envoie la balle au fond du champ gauche pour un double qui donne l’avance aux Indians. Chancelant lors de ses deux dernières sorties, Chris Perez a rectifié le tir et ne laisse aucun White Sox arriver sur les sentiers. Il assure son troisième sauvetage et la victoire des Indians 3-2. Notons que les White Sox étaient en noir (donc les Noirs ont perdu), que les Indians avaient une casquette « vintage » et que les Indians proposaient aux spectateurs du match Cleveland-Chicago en NBA (les Caves contre les Boulles) d’assister au match pour 5 $. Cela a attiré quand même 1107 personnes (pour une affluence de 12885).

-   Dimanche. Fausto Carmona affronte Gavin Floyd. Ce dernier subit les foudres des Indians, bien décidés à marquer quelques points en début de rencontre. Il accorde un double à Cabrera, puis un but sur balles à Sizemore. Choo frappe un simple d’un point (1-0), puis après deux retraits, c’est Mark Grudzielanek qui frappe un simple de deux points alors que les buts sont remplis (3-0). En deuxième, Floyd remplit les sentiers pour Choo qui claque un grand chelem. Le Coréen confirme son excellente forme cette semaine après un début assez lent. Cleveland mène 7-0. Floyd est remplacé et la relève des White Sox (qui est la meilleure de la MLB) freine les ardeurs des Indians. En cinquième, Carmona est en grosse difficulté : il accorde trois points (3-7). Il est remplacé en septième par Rafael Perez. Le gaucher laisse deux lanceurs sur les bases (comme d’habitude avec lui). Manny Acta est obligé de le remplacer par l’autre gaucher en relève, Aaron Laffey, qui retire les deux frappeurs suivants. Puis Joe Smith le relève (pour éviter un duel gaucher-droitier) et réussit le dernier retrait. Smith assure en huitième sans dommage mais Sipp accorde un point en neuvième et force Chris Perez à entrer en jeu pour assurer le sauvetage, ce qu’il fait (c’est son 4ème de la saison). Victoire par 7 à 4 même si l’attaque a été paresseuse après les deux premières manches.

Un premier balayage cette saison et une quatrième victoire de rang. Avec autant de succès en six matches, les Indians reviennent à 6-6.  Les White Sox semblent être les clients des Indians, qui les ont battus cinq fois en six rencontres. La semaine prochaine, l’équipe ira à Minneapolis contre les Twins, en très bonne forme, puis à Oakland défier les A’s. Quand on regarde le classement, cela promet un voyage difficile.

Si on fait une analyse de la semaine, on note que la rotation des Indians surprend positivement. Aucun lanceur n’a lancé moins de 5 manches et on a assisté à deux matches complets. La relève a eu peu de travail mais encore une fois on a un groupe divisé en deux : Laffey-Lewis-Smith et Perez (malgré tout) qui sont bons, les gauchers Perez (Rafael dit la Caravane), Sipp et Jamey Wright qui me font peur quand ils entrent en scène. L’attaque se limite au minimum : Choo mériterait d’être élu joueur de la semaine (3 HR et 10 RBI avec plus de 0.500), Sizemore et Cabrera sont bons. Par contre, Hafner, Peralta, LaPorta, Brantley sont dans les cordes pour le moment.

Les affiches de la semaine prochaine.

Voici quelques séries programmées sur la semaine :

  • Pour le début de la semaine, Atlanta-Philadelphie est l’affiche la plus importante, avec éventuellement Boston-Texas.
  • En fin de semaine, il y a quelques séries très intéressantes : Colorado-Florida, Angels-Yankees, San Francisco-St Louis.

Quelques actions.

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7416203 Michael Brantley des Indians réussit une réception plongeante.

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7430189 Chris Coghlan, le rookie de la Ligue Nationale 2009, en sauvetage.

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7469021 La soirée de Robinson Cano pour le Jackie Robinson Day

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7508975 Réception spectaculaire de Dexter Fowler.

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7523437 Les dix points marqués par les Brewers de Milwaukee contre les Nationals de Washington.

http://mlb.mlb.com/video/play.jsp?content_id=7529251 Jayson Heyward, grand espoir des Braves d’Atlanta, réussit son premier coup décisif en donnant la victoire aux Braves


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine