Magazine Côté Femmes

Le dilemme du régime restrictif force

Par Mincirgourmand
Nous connaissons tous l'histoire de la sœur de la cousine de je-ne-sais-plus-qui, qui a suivi un super régime juste avant une soirée d'anciens du lycée, a perdu des tonnes, sans jamais les reprendre, puis qui a gagné au loto et vécu heureuse pendant très longtemps.

Malheureusement, dans 95 % des cas, l'histoire est légèrement différente : quelqu'un a commencé un régime, puis s'est découragé et l'a abandonné ; ou quelqu'un a commencé un régime, a perdu du poids, puis a repris du poids et, finalement, s'est découragé et a abandonné.

Par la suite, ces personnes reprennent un régime différent, mais répètent le même cycle : privation, découragement, démoralisation. On estime effectivement que 95 % de ceux qui perdent du poids pendant un régime finissent par le reprendre.

La plupart des régimes sont basés sur la privation. Nous nous privons, nous nous refusons quelque chose : des sucres, du gras, de la viande rouge, du grignotage, des pizzas, un petit déjeuner, du chocolat, etc.Les régimes par privation, malheureusement, ne fonctionnent pas et ce, pour trois raisons.

  • Premièrement, notre corps lutte contre eux.
  • Deuxièmement, notre cerveau lutte contre eux.
  • Et, troisièmement, notre environnement quotidien lutte contre eux.
Des millions d'années d'évolution ont rendu notre corps bien trop malin pour se laisser berner par notre classique : "Je prendrais juste une petite salade." Notre métabolisme est bien plus intelligent que cela.
Lorsque nous lui fournissons beaucoup de combustible, de nourriture, il fonctionne à plein gaz comme une chaudière et brûle toutes nos réserves de gras bien plus rapidement. Lorsque nous lui apportons moins de nourriture à brûler, la chaudière se met en veille.

Elle brûle beaucoup plus lentement et plus efficacement. C'est ce système efficace qui à permis a nos ancêtres de survivre à bien des famines ou de rudes hivers.

Ce constat n'aide malheureusement pas la personne confrontée chaque jour à un problème de régime. Lorsque vous mangez trop peu, votre corps se met en mode "Réserve" qui rend difficile la combustion de cette énergie, de ces kilos en trop. Ce type de perte de poids ne se fait pas non plus machinalement. Ce serait plutôt le contraire : comme pousser son rocher de Sisyphe jusqu'au sommet d'une colline a chaque seconde de chaque jour.

C'est sans doute la meilleure recette pour courir au désastre alimentaire. Tout régime reposant sur la privation de votre aliment préféré ne peut être que temporaire.

Des que cette diète est finie (en raison d'un trop-plein de frustration ou de sa réussite temporaire), vous vous retrouvez a dévorer ces mêmes gourmandises par vengeance. Étant donné tous les sacrifices que vous venez de faire, vous aurez un sacré retard à rattraper.

En matière de perte de poids, impossible de se fier uniquement à son cerveau, a son « contrôle cognitif », mieux connu sous le nom de volonté. Lorsque l'on prend plus de 200 décisions par jour concernant son alimentation, il est forcement impossible qu'elles soient aussi parfaites que les conseils d'un nutritionniste.

Le plus souvent, le « non » se transforme au bout d'un moment en « peut-être », jusqu'à devenir un « oui ».

Combien vais-je perdre dans une année ? pour le savoir, remplissez votre bilan minceur


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mincirgourmand 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog