Magazine Culture

Blue Oyster Cult #1-Agents Of Fortune-1976

Publié le 04 mai 2010 par Numfar

Blue Oyster Cult #1-Agents Of Fortune-1976

Publié le 04/05/2010 à 14:53 par rockclassics Blue Oyster Cult #1-Agents Of Fortune-1976

Blue Oyster Cult #1 :

Eric Bloom : chant, guitare

Donald "Buck Dharma" Roeser : chant, guitare

Allen Lanier : chant, claviers, guitare

Albert Bouchard : chant, batterie

Joe Bouchard : chant, basse

 ........un hit qui arrive enfin avec l’album suivant.

Mai 1976, nouvel album : “Agents Of Fortune” (#29 US), produit par Sandy Pearlman, Murray Krugman & David Lucas.

This ain’t the summer of love (A.Bouchard-Krugman-Waller)

True confessions (Lanier)

Don’t fear the reaper (Roeser)

ETI (Extra Terrestrial Intelligence) (Roeser-Pearlman)

The revenge of Vera Gemini (A.Bouchard-Smith)

Sinful love (A.Bouchard-Robbins)

Tattoo vampire (A.Bouchard-Robbins)

Morning final (J.Bouchard)

Tenderloin (Lanier)

Debbie Denise (A.Bouchard-Smith)

Musiciens additionnels :

Patti Smith : chant (the revenge of Vera Gemini)

Michael Brecker : cuivres

Randy Brecker : cuivres

Un superbe album, l’un de leur meilleurs, la rencontre entre le rock théâtral du Cult et le début d'un nouveau rock "pour la radio", que l'on nommera Arena Rock, Corporate Rock ou Rock FM .

C'est l'époque où naissent ces dinosaures que sont Boston, Foreigner, Styx ou Journey, mélangeant hard rock et pop progressive tout en gommant la violence du premier et l'expérimentation du 2e.

Néanmoins sur cet album, nous avons encore à faire à du très grand Blue Oyster Cult, celui-ci n'ayant pas encore vendu son âme au Dieu dollar.

Le single “don’t fear the reaper” connaît un succès surprenant (#12 US), le titre le plus populaire du groupe, le faisant connaître à un public beaucoup plus large.

Participation active de Patti Smith qui écrit deux textes et chante sur “Vera Gemini”, l’un des deux autres classiques de cet album avec “ETI”.

L’erreur du groupe pendant les quelques années qui suivront, sera de vouloir à tout prix retrouver un succès comparable à “don’t fear the reaper”, perdant un peu de leur qualité première à savoir l’originalité, au profit d’un son plus commercial et une musique plus accessible.

© Pascal Schlaefli


Ecrire votre commentaire... PLUS D'INFOS (Facultatif)
Nom Votre centerblog .centerblog.net E-mail Etre averti en cas de nouveau commentaire  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte