Magazine Sport

MLB saison 2010. Semaine 5.

Publié le 04 mai 2010 par Vinz

Le premier mois de compétition s’achève. Les équipes ont disputé environ 25 matches. C’est le temps de tirer quelques enseignements de ce début de saison régulière où les surprises et les déceptions sont évidemment présentes.

mlb

Les classements

_
American League Logo
_

AL EastWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

Tampa Bay187.720–9-69-112-44-32-0Won 17-3

NY Yankees168.6701.57-29-66-32-18-4Won 15-5

Toronto1313.5005.57-106-34-54-35-5Won 14-6

Boston1114.44075-86-66-103-32-1Lost 35-5

Baltimore718.280114-83-106-120-01-6Won 35-5

AL CentralWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

Minnesota169.640–6-310-62-111-73-1Won 15-5

Detroit1610.620.59-37-70-08-48-6Won 57-3

Cleveland1014.4205.55-45-100-07-83-6Lost 14-6

Chi White Sox1015.40066-64-94-62-74-2Lost 15-5

Kansas City1015.40064-86-74-65-71-2Lost 14-6

AL WestWLPctGBHomeRoadEastCentWestStreakL10

Texas1312.520–7-66-62-76-45-1Won 37-3

Oakland1313.500.59-54-85-82-16-4Lost 14-6

LA Angels1214.4601.58-94-56-35-91-2Lost 34-6

Seattle1114.44027-54-93-04-54-9Lost 33-7

National League Logo MLB
_

NL East W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

Philadelphie 14 10 .580 – 5-4 9-6 9-6 3-0 2-4 Won 2 5-5

NY Mets 14 11 .560 .5 11-5 3-6 6-6 4-3 4-2 Lost 2 8-2

Florida 13 12 .520 1.5 7-6 6-6 6-3 3-4 4-5 Won 2 5-5

Washington 13 12 .520 1.5 7-6 6-6 5-7 4-2 4-3 Lost 2 5-5

Atlanta 11 14 .440 3.5 8-4 3-10 1-5 5-5 5-4 Won 3 3-7

NL Central W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

St. Louis 17 8 .680 – 10-3 7-5 6-1 8-4 3-3 Won 2 7-3

Chi Cubs 13 13 .500 4.5 7-6 6-7 3-7 7-5 3-1 Won 3 7-3

Cincinnati 12 13 .480 5 6-6 6-7 2-2 7-8 3-3 Lost 2 6-4

Pittsburgh 10 15 .400 7 5-4 5-11 0-0 5-7 5-8 Lost 3 3-7

Milwaukee 10 15 .400 7 4-8 6-7 1-2 6-9 3-4 Lost 1 2-8

Houston 8 16 .330 8.5 5-10 3-6 2-7 6-6 0-3 Lost 6 3-7

NL West W L Pct GB Home Road East Cent West Streak L10

San Diego 16 9 .640 – 10-3 6-6 3-3 5-2 8-4 Won 1 7-3

San Francisco 14 10 .580 1.5 10-5 4-5 4-2 7-2 3-6 Lost 1 6-4

Colorado 12 13 .480 4 7-5 5-8 7-6 1-2 4-5 Won 1 5-5

Arizona 11 14 .440 5 7-5 4-9 2-1 4-6 5-7 Lost 3 5-5

LA Dodgers 11 14 .440 5 7-3 4-11 2-7 5-5 4-2 Won 3 4-6

Les Rays de Tampa Bay confirment leur bon début de saison. Tout va bien, l’équipe fonctionne parfaitement mais les Yankees suivent avec un bon rythme. Il reste à savoir si Tampa Bay pourra tenir en respect les champions. Par contre, le début de saison des Red Sox est inquiétant. Sept matches de retard sur Tampa Bay. Certes, il reste encore plus de 130 matches à jouer mais les performances globales de la formation interrogent : l’attaque est en panne et le monticule manque de constance. De plus, les Red Sox ont été balayés ce week-end par les Orioles de Baltimore ! La plus mauvaise équipe des majeures. Plus que le bilan comptable, c’est ce genre de performances qui font craindre que Boston rate sa saison. Est-ce que Terry Francona, le manager, est menacé ? Le discours s’est-il naturellement usé ?

Comme prévu, l’AL Ouest est la plus serrée des divisions de la MLB. Tout le monde se tient en l’espace de deux parties. A l’inverse, les Cardinals de Saint-Louis envoient déjà un message : il faudra aller les chercher dans la NL Centrale.

San Diego continue de surprendre : l’équipe a déjà 16 victoires en 25 matches. Mais la formation surfe sur la bonne fin de saison 2009, qui l’avait vue terminer à 75-87 en gagnant 32 parties sur 55 à partir du 1er août dernier. San Francisco tient un bon rythme pendant que les autres formations se cherchent un peu.

John Garland, des Padres de San Diego, contre Milwaukee dimanche. Le monticule a toujours été le point fort des Padres qui ont blanchi 3 fois en 4 parties les Brewers de Milwaukee.

John Garland, des Padres de San Diego, contre Milwaukee dimanche. Le monticule a toujours été le point fort des Padres qui ont blanchi 3 fois en 4 parties les Brewers de Milwaukee.

_

Les news

  • Décidément, les Pirates de Pittsburgh ont un problème avec les Brewers de Milwaukee. Après avoir perdu la semaine précédente par 20 à 0, les Pirates ont pris une nouvelle dégelée : 17 à 3. Mais le lendemain, ils ont bénéficié de l’effondrement de Trevor Hoffman (le recordman de sauvetages en carrière) et ont marqué 5 points en neuvième manche pour gagner enfin un match après 8 défaites de suite contre Milwaukee.
  • Coup dur pour les Rangers qui ont perdu mardi et pour au moins deux semaines leur meilleur frappeur, Nelson Cruz, blessé à la cuisse droite. Cruz avait frappé 7 circuits et compensait en partie les faiblesses offensives de l’équipe texane.
  • Grosse performance pour John Buck. Le receveur des Blue Jays de Toronto a frappé trois circuits jeudi contre Oakland : les Canadiens ont gagné 6-3. Pendant ce temps, Paul Konerko des White Sox continue à frapper des circuits, la seule façon de marquer à Chicago : il en a réussi 12, son coéquipier Andruw Jones 8. Du côté de l’Arizona c’est un peu pareil : Kelly Johnson et Mark Reynolds ont claqué 8 home runs chacun. Les totaux cumulés dépassent nettement le total de l’ensemble des Indians (13) et de Houston (8 un seul suffit !).
Paul Konerko frappant un home run vendredi soir contre les Yankees de New York. Avec 12 circuits, il mène le classement devant Robinson Cano des Yankees justement.

Paul Konerko frappant un home run vendredi soir contre les Yankees de New York. Avec 12 circuits, il mène le classement devant Robinson Cano des Yankees justement.

_

  • La polémique de la semaine pourrait bien faire tâche d’huile. L’État de l’Arizona a décidé de durcir sa législation sur l’immigration. Cette loi donne à la police le droit de contrôler librement le statut d’immigrant d’une personne. Or dans la MLB, un quart des joueurs de baseball est né hors du territoire étatsunien et l’Arizona est une base d’entrainement pour la moitié des équipes des ligues majeures au mois de mars. Va-t-on contrôler et surtout décider du statut d’immigrant des sportifs qui ne vont disputer que quelques matchs en Arizona ? Les sportifs seront-ils obligés de prouver leur identité et leur statut d’immigrant à chaque fois. Le problème pourrait bien rejaillir sur l’All Star Game de 2011 qui se disputera dans la banlieue de Phoenix à Glendale. Ozzie Guillen, le manager des White Sox, a annoncé qu’il ne se rendrait pas à ce match et on compte sur les grandes ligues professionnelles pour faire infléchir l’Arizona dans sa décision. La WBC a déjà décidé de ne plus organiser des matches de boxeurs mexicains.
  • Le Premier mai (qui n’a aucune signification en Amérique du Nord, la fête du Travail est le premier lundi de septembre) a été la fête pour Josh Donaldson : le receveur des A’s a été rappelé pour disputer son premier match dans les Ligues Majeures et à sa première apparition, il claque un circuit de deux points. Et le lendemain, Wilson Ramos a salué ses débuts dans les majeures avec 4 coups sûrs (voir match contre les Indians).

La série de la semaine.

Difficile de passer à côté. Il y avait quelques chocs mais les Phillies sont à nouveau en vedette, cette fois contre les Mets de New York, qui ont bien démarré la saison et qui étaient en tête de la division avant la triple confrontation de la fin de semaine. La série se dispute au Citizen Bank Park de Philadelphie

-   Vendredi les Mets ont frappé à coups de home runs. Deux circuits en deuxième manche, pour trois points marqués (Wright et Francoeur), deux autres pour Rod Barajas qui ajoute un double, plus un triple d’Angel Pagan. N’en jetez plus. Kyle Kendrick, le lanceur partant des Phillies en a eu assez pour sa journée mais son successeur, Daenys Baez, a concédé quatre points. De retour de blessure, Brad Lidge encaisse un neuvième point au total. L’unique run de Philly marqué l’est en deuxième manche pour réduire l’écart à 1-9 mais de match il n’y en a pas eu.

-   Samedi en début d’après, le ‘Doc’ Roy Halladay était au départ pour les Phillies, déterminé à effacer la défaite de sa précédente sortie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a administré un vrai remède de cheval aux Mets qui ne s’en sont pas remis : 3 coups sûrs, un but sur balles et 6 strikeouts en 9 manches. Halladay réalise un match complet (son troisième de la saison en six sorties) et l’attaque des Phillies frappe fort contre Mike Pelfrey, qui a réussi une séquence de 27 manches sans point accordé. Le score se décante en quatrième manche avec 6 points marqués dont trois sur le circuit de Shane Victorino. Pelfrey quitte le match mais les Phillies ajoutent deux points sur un triple d’Ibañez puis deux autres points en septième manche. N’en jetez plus ça fait 10-0 et une sacrée revanche de la veille.

-   Dimanche, duel entre le vétéran Jamie Moyer (46 ans) et Johan Santana, un des meilleurs lanceurs gauchers au monde. Ce duel n’a profité à aucun d’eux qui ont connu bien des difficultés. Les Mets marquent dès la première manche quand David Wright expédie au fond un circuit de trois points (3-0). La réaction ne tarde pas : Polanco et Ryan Howard réussissent la longue balle (3-2). En quatrième, Barajas réussit un autre home run pour les Mets qui mènent alors 5-2 mais la fin de la manche est terrible pour Santana qui concède 8 points dont deux circuits de Victorino et Utley. Un autre point est marqué dans cette même manche par les Phillies (11-5) et plus rien n’est marqué ensuite. Les Phillies remportent la série 2 à 1, une série assez curieuse car les vainqueurs ont marqué 9, 10 et 11 points.

La semaine des Indians de Cleveland.

En début de semaine, les Indians terminent leur périple à Los Angeles pour y affronter les Angels. Puis en fin de semaine, c’est le retour au Progressive Field pour la réception des Twins du Minnesota.

-   Lundi. David Huff est opposé à Jered Weaver. Malheureusement, le début de match est compliqué : les trois premiers frappeurs des Angels marquent dont Erick Aybar qui ouvre le bal sur un circuit. Cleveland revient en deuxième : Peralta frappe un rare coup en lieu sûr et envoie Russ Branyan vers le marbre (1-3). Le score n’évolue pas mais Huff doit affronter l’efficacité des frappeurs des Angels (12 coups sûrs en un peu plus de 6 manches) mais sans dommage. Enfin jusqu’en septième où Bobby Abreu expédie une longue balle de deux points, ce qui met fin à la journée de Huff (5-1). Excellente surprise du début de saison, Austin Kearns retrouve de la vigueur en retournant dans l’Ohio (il a longtemps joué aux Reds) : il claque son premier circuit de la saison en 8ème manche mais c’est largement insuffisant. Les Angels gagnent logiquement 5 à 2

-   Mardi. Mitch Talbot sortira-t-il un troisième gros match de suite ? A vrai dire, les Indians en ont besoin tant l’attaque est faible. En face, les Angels alignent Joe Saunders, bon lanceur qui a quelques difficultés en ce début de saison ; il est bienvenu d’en profiter. Et le début de match indique que les Indians sont déterminés à produire quelque chose mais c’est en troisième qu’ils marquent les premiers points du match : des simples de Choo (devenu double sur une erreur) et de Kearns en produisent deux (2-0). Les Angels réduisent aussi le score (1-2) sur la seule manche où Talbot connait quelques difficultés. Le duo Choo-Kearns est désormais la clé de l’attaque de Cleveland ; si le premier n’est pas une surprise, l’impact du second l’est et montre tant sa forme que la piètre prestation des autres joueurs majeurs (Sizemore, Hafner, Peralta, LaPorta). Kearns y va de son deuxième circuit de la saison, en deux jours en 5ème manche : 3-1. En 6ème, Choo frappe un simple qui envoie Lou Marson marquer (Etonnant : Marson a frappé 2 coups sûrs et inscrit 3 points dans ce match, améliorant sa moyenne au bâton de 0.088 à 0.135 !), c’est 4 à 1. La relève des Angels laisse filer le match en huitième : Kearns frappe un double de deux points (en produisant 5 sur le match) et va marquer sur la frappe de Grudzielanek. Enfin Sizemore frappe un sacrifice qui produit le troisième point marqué par Marson. Les Indians ont marqué 5 fois dans cette manche : 9 à 1. Le score final est de 9 à 2 après un circuit contre le releveur Joe Smith de Wood mais les Indians remportent une belle victoire grâce à une attaque –trop rarement- efficace : 18 coups sûrs.

-   Mercredi. Jake Westbrook retrouve le monticule, opposé à Ervin Santana. Le début du match est favorable aux Indians : une chandelle sacrifice de Peralta permet à Kearns de marquer en deuxième manche (1-0). Puis en sixième, les Indians font passer un mauvais quart d’heure à Santana : d’abord Sizemore qui frappe un rare coup en lieu sûr et permet à Marson (qui se réveille en attaque) de doubler la marque. Puis, les buts se remplissent après deux buts sur balles. Santana atteint Travis Hafner et cela fait 3-0. Tout va bien, d’autant plus que Westbrook musèle parfaitement les Angels. Mais voilà, la même sixième manche est difficile pour le lanceur de Cleveland : il accorde un circuit de trois points à Hunter, ce qui égalise la marque (3-3). La marque n’évolue pas avant la neuvième manche où Joe Smith accorde un double à Hunter, puis il cède sa place à Rafael Perez qui retire deux frappeurs mais accorde un but sur balles. Enfin Chris Perez arrive contre Howie Kendrick. Ce dernier se fend d’un amorti audacieux, ce qui surprend tout le monde. Venu du troisième but, Hunter marque le point de la victoire car la défense n’a pu retirer Kendrick. Une nouvelle défaite pour les Indians qui perdent une nouvelle série à l’extérieur sur le même score : 2 à 1.

-   Jeudi : retour à Cleveland.

-   Vendredi. Réception des Twins du Minnesota après neuf parties jouées à l’extérieur. Fausto Carmona est opposé à Kevin Slowey. Excellent depuis le début de la saison, Carmona a connu une bien mauvaise soirée : il accorde un circuit à Justin Morneau en première manche (2-0) et trois autres points en deuxième (5-0). Il se ressaisit un peu mais il concède un autre point aux Twins (6-0 5ème manche). Les Indians réagissent en cinquième : deux simples de Sizemore et Kearns, un double d’Hafner produisent trois points (3-6). L’envolée est de courte durée : Rafael Perez donne deux points aux Twins sur un double de Mauer (8-3). Un autre point est marqué en neuvième manche. Minnesota s’impose en force par 9 à 3 sans discussion. Néanmoins, l’inquiétude des Twins est devenue grande : Joe Mauer s’est blessé au talon en allant marquer un point.

-   Samedi, Justin Masterson est au monticule chez les Indians, opposé au rookie Jeff Manship. Les choses ne commencent pas bien pour les Indians car les Twins marquent trois points au cours des deux premières manches. Le circuit solo de Peralta (son deuxième) en fin de deuxième manche réduit l’écart à 3-1. Après un départ erratique, Masterson se ressaisit et l’attaque produit. En troisième, Cabrera frappe un double-jeu mais l’action rapporte un point quand même (2-3). Pourtant, le circuit de Justin Morneau en huitième scelle le match (4-2). Masterson est relevé par Sipp qui termine la manche. Mais les Indians ont progressé en attaque, à défaut de frapper des gros coups de circuit fréquemment : après un simple de Cabrera, Sizemore frappe un double qui pousse celui-ci au marbre (2-3). Puis il marque sur le coup sûr de Choo (4-4). Rien n’est marqué en neuvième manche, la prolongation s’impose. En onzième, le releveur des Twins est en difficulté : les buts sont remplis mais il y a deux retraits. Asdrubal Cabrera frappe en lieu sûr et donne la victoire aux Indians (5-4), le tout devant une affluence de 13400 personnes. Et oui, les Indians ont la deuxième pire affluence de la MLB (devant Toronto) et une étude montre que c’est l’équipe la moins populaire, ce qui est totalement bidon (vus les critères définis). Demandez si les Américains aiment majoritairement les Yankees !

-   Dimanche. Match de gauchers entre David Huff et Francisco Liriano. Rapidement, on constate que Huff n’est pas dans un bon jour : un simple et un home run d’Hudson pour les deux premiers frappeurs des Twins (2-0). La défense de Choo évite même un troisième point en lançant un relais précis au marbre pour retirer Morneau. Les Indians parviennent à égaliser dans la même première manche : 2-2. Ensuite, les Twins frappent souvent mais n’arrivent pas à marquer. Deux circuits de Thome et Young en cinquième manche donnent l’avance aux Twins 4-2. Un double de Kearns réduit l’écart (3-4) pendant que Sizemore est retiré au marbre pour tenter d’égaliser. Huff est remplacé mais les Twins continuent à taper contre les lanceurs et marquent deux fois en septième (6-3) et en neuvième (8-3). 8-3, c’est le score final, en toute logique car Minnesota a frappé 20 coups sûrs contre les Indians, qui manquent eux de puissance et de fait n’ont pas saisi les opportunités qui se présentaient à eux. Au passage, Wilson Ramos est devenu le premier joueur de l’histoire des Twins à frapper 4 coups sûrs dans son premier match dans les majeures.

J’avais prédit une semaine difficile, elle a été conforme à mon pronostic : 2 victoires pour 4 défaites. Le bilan total (10-14) montre un glissement progressif des Indians vers leur niveau réel. Néanmoins, l’équipe a surtout joué des formations prétendantes aux séries. A part les White Sox (10-15), contre qui les Indiens ont 5 gains en 6 matches, tous les adversaires sont mieux classés. Et la majorité des parties ont été jouées à l’extérieur, où Cleveland réussit un gain sur trois.

La semaine dernière, j’avais lourdement critiqué Lou Marson pour son incapacité à frapper. Le receveur des Indians et s’est réveillé : 6 coups sûrs en 14 présences et le voilà passé à 0.226 (contre 0.088). L’attaque des Indians a retrouvé de l’efficacité mais manque cruellement de puissance : l’équipe ne frappe pas beaucoup de doubles, de triples et de circuits, ce qui est un sérieux problème. Si la moyenne générale au bâton a progressé (0.246 contre 0.223 en début de semaine), elle ne reflète qu’en partie les difficultés de l’attaque de Cleveland : trois joueurs ont une moyenne entre 0.315 et 0.373 (Choo, Cabrera, Kearns) mais ensuite, tous les autres ont moins de 0.240.

D’autre part, ces problèmes se révèlent plus encore lorsque les lanceurs ont eux-mêmes des difficultés. A part Mitch Talbot, les autres lanceurs ont connu quelques difficultés (Westbrook un peu moins) et les adversaires ont frappé dur. Cet ensemble fragile oblige Manny Acta à repenser sa stratégie s’il ne veut pas que les Indians décrochent. Ainsi, Joe Smith a été renvoyé au  niveau AAA pour travailler sa balle plongeante.

La semaine prochaine, les Indians reçoivent les deux séries : les Blue Jays de Toronto et les Tigers de Detroit.

Les affiches de la semaine prochaine.

Au programme, quelques séries intéressantes :

  • En début de semaine, Philadelphie contre Saint-Louis, Florida contre San Francisco, Minnesota contre Detroit, Boston contre les LA Angels.
  • En fin de semaine : Boston-Yankees, Oakland-Tampa Bay, NY Mets-San Francisco, LA Dodgers-Colorado.

Quelques actions.

L’amorti gagnant d’Howie Kendrick des LA Angels contre les Indians de Cleveland.

Réception spectaculaire signée Mark Kotsay des White Sox contre les Yankees.

Un grand chelem gagnant de Ryan Doumit des Pirates de Pittsburgh contre le recordman des sauvetages en carrière, Trevor Hauffman.

Cleveland contre Minnesota. Un balk (feinte irrégulière) permet aux Indians de marquer un point.

Une petite explication s’impose : le lanceur des Twins (Liriano) est sanctionné pour avoir mal placé ses pieds alors qu’il était prêt à lancer. Dans ce cas, l’arbitre décide le balk : tous les joueurs sur les sentiers avancent d’un but.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine