Magazine Cinéma

Des Films

Par Munch

Je procrastine beaucoup. Voici les films que j’ai vu dans les 3 dernières semaines. Et n’oubliez pas, Piratez c’est voler!

Bandidas : Comédie western-esque ne se prenant aucunement au sérieux où les acteurs s’amusent, malheureusment, plus que nous. Le film met en vedette Penelope Cruz et Salma Hayek dans le rôle de hors-la-loi rechercher par un Dwight Yoakam en pleine forme et aider par un Steve Zhan et un Sam Sheppard sur le pilote automatique. On a droit, bien sûr, à plein de gags sur la craque de seins à Madame Hayek.

Crazy On The Outside : premier film réalisé par Tim Allen et mettant en vedette ses amis (Ray Liotta, Kelsey Grammer, Sigourney Weaver). Comédie pas tellement drôle où Weaver nous montre un côté comique inexplorer dans son registre et où Allen joue du Allen (Tim pas Woody). Pour fans seulement.

From Within : Film d’horreur religieux ou chrétien assez surprenant. Sans être un grand film ce petit film bien foutu nous tiens en haleine, nous fais sursauté à quelques reprises et nous surprend avec une finale inatendu.

In Bruges :  Mettant en vedette Colin Farrel et Brendan Gleeson dans le rôle de 2 tueurs à gages qui doivent attendre les instructions de leur chef, joué par Ralph Fiennes, à Bruges. Un comédie noire très drôle où les acteurs, tous excellent, nous font passer un bon moment.

Miss March : Comédie minable où deux tatas décident de se rendre au Playboy Mansion pour une raison bidon. Mettant en vedette des blagues de pénis et de caca.

Island of Death : Oui, oui, il s’agit bien du film grec avec le gars qui fourre la chèvre. 

Sonny Boy : Film étrange, très rare et surestimé. David Carradine en travestie white trash….

Sick Girl : Film assez dérangeant où la protagoniste fait tout pour protéger son petit frère, incluant couper le pénis d’un garçon qu’elle séquestre et s’en servir pour sodomiser à mort une étudiante qu’elle n’aime pas…

Necro Files : Film tourné en vidéo qui ressemble à un démoclip de Musique Plus où des gothiques font revenir un mort à la vie. Celui-ci(le mort) en profite pour violer le plus de filles possible avec son gros pénis en plastique flasque et répugnant.

The Last Minute : Film de Stephen Norrington, surestimé par certains, sous estimé par d’autres. Un film cyber-punk à la linéarité complexe ne pouvant qu’être mis en scène par un clippeur. Le résultat peut paraître prétentieux mais pas ininteressant. Un film bien maitrisé.

Bitch Slap : Un pur navet. Croisement entre Tarantino et Rodriguez mais avec un soupcon de n’importe quoi. Des actrices, quoiques belles, extrêmement mauvaises pour une histoire abracadabrante qui ne tient pas la route. L’histoire est supposé être illogique pour être drôle mais tout est tellement ridicule que l’humour ne prend pas et on croirait voir un film de Cégep bien léché. On ne compte plus les moments de malaise. Le genre de film qui se défend d’être mauvais en disant que c’est voulu.

Killshot : Bof…

Harry Brown : Wow! Michael Fuckin’ Caine! Un film brutal sur la violence des gangs de rues dans un Angleterre moderne. Violence, drogue, meurtre, corruption policière mis en scène de façon éfficace. Un Death Wish moderne avec une morale politique subtile.

Cypher : Vincenzo Natali, cinéaste jadis prometteur nous sert son pire film. Genre de truc d’espion avec Lucy Liu. Come on! Lucy Liu! Il faudra attendre Splice pour voir ce dont il est vraiment capable.

Some Kind Of Monster : Documentaire sur Metallica. Extrêmement interessant pour les mauvaises raisons. On y voit Metallica sous son vrai jour. Des rockeurs gâtés par la vie qui font une thérapie de groupe. Kirk « je perds mes cheveux » Hammet passe pour un atardé mental, James Hetfield et Lars Ulrich passent pour de jeunes bébés qui s’engeulent à propos de nananes. Le film suit le parcours de nos rockeurs pendant les 2 années qu’ils ont mis à faire l’album St.Anger, leur pire en carrière. 2 années!!

Halloween 2 : La suite du remake et non le remake de la suite. Ah, ok, la mère de Michael Myers est une sorcière..ok, c’est pour ça….. Merci Rob Zombie!

Kidulthood : Croisement entre Kids et City of God mais britannique. Le film est troublant pour la dure réalité des ados qu’il dépeind mais la réalisation parfois tape à l’œil tombe à plat alors que quand elle se veut documentaire, elle épouse mieux son sujet et ce même si on y sent la mise en scène à plein nez.

All The Boys Love Mandy Lane : Film d’horreur remarquable pour ses acteurs justes et non stéréotypés. Sans réinventer le genre, All the boys est efficace. Pourquoi se film a attendu 3 ans sur les tablettes, je me le demande....

Triangle : Celui de Christopher Smith et non le tryptique de Ringo Lam, Johnnie To et Tsui Hark. Un genre de remake de Timecrimes mais sur un bateau et un peu plus malsain. Le film prend beaucoup trop de temps à démarrer mais il devient très vite un cluster fuck comme on les aime.

The Final Destination : À ne pas confondre avec Final Destination ou Final Destination 2 ou même Final Destination 3, il s’agit bien de THE Final Destination. Il y a quelque chose de malsain dans cette série de film où l’on souhaite la mort des protagonistes car les meurtres sont ingénieux. Cette fois, les meurtres sont assez mauvais, il s’agit surtout d’une suite de membre qui explosent question de profiter de la technologie de la 3e dimension. 

Skeleton Crew : Film d’horreur où un paquet de n’importe quoi arrive n’importe comment. Un genre de film dans le film dans le film mais pas vraiment parce que l’idée est meilleure que l’exécution.

Tony : Comparé à Henry : Portrait of a Serial Killer, Tony ressemble plus à un film de Mike Leigh ou Ken Loach mais avec un tueur sociopathe dans le rôle principal. Beaucoup de malaise.

Cop Out : Film policier de Kevin Smith et ratage complet à tout le niveau. Tracy Morgan n’est pas un acteur et il est encore moins un comique. Un supposé hommage aux buddy movies des années 1980 sans aucune chimie entre les acteurs et aucune blagues dans le scénario. Le film se laisse interminablement regarder pour voir où tout ça va bien finir par se conclure.

The Spirit : C’est comme Sin City avec plein d’actrices. Le côté fun en moins. Frank Miller est un être assez imbu de sa personne et pour une raison que j’ignore, son amour de lui-même ressort du film. Étrange!

The Crazies : Remake du film de mononcle Romero. Bof…

The Fourth Kind : Le film met en vedette Milla Jovovich. C’est facile à savoir car au début du film, elle regarde la caméra et elle dit : Hi, I’m actress Milla Jovovich… C’est comme un mélange de fiction et de réalité. C’est fou hein?

She’s Out Of My League : Comédie romantique pour ados moins pire qu’elle n’y paraît. Sympathique pour Jay Baruchel et pour Alice Eve en sous-vêtements, sinon ça ressemble à une peinture à numéro.

Five Accross The Eyes : Probablement un film tourné en 2 nuits pour un cours de poterie au Cégep. Film mal foutu tourné en DV avec un budget de 38$. Les intentions sont bonnes mais non respecté, les actrices (ou camarades de classe du réalisateur) sont terribles. Certaine scène sont incompréhensible comme l’histoire du tournevis…. 

InAlienable : Film d’extra-terrestre produit et écrit par Chekov, pas le dramaturge russe mais celui de Star Trek. Il y joue même un petit rôle dans ce navet intergalactique. Une facture télévisuelle et des acteurs en bois, un scénario risible, etc… 

Angel Of Death : Depuis Kill Bill et surtout Death Proof, il est devenu à la mode de faire jouer Zoe Bell dans un film avec des cascades. Zoe joue l’ange de la mort du titre, une tueure à gage qui botte des culs. C’est meilleur que Bitch slap mais c’est dans le même genre.

Boondock Saints 2 : Troy Duffy revient derière la caméra. Le plus grand loser d’Hollywood réssuscite ses personnages comme si Boondock Saints - the movie avait véritablement marqué une génération. Tout est extrêmement prétentieux dans cette suite inutile. Et c’est ce qui fait la force du film puisque la mise en scène risible et bourré de prétention nous fait rire aux éclats par son manque de punch. Surtout lors des scènes de fusillades au ralentit où nos deux héros se font attaquer par 4 ou 5 gars anonymes qui meurt en tombant, toujours au ralenti, dans des pots de fleurs. Duffy se prend pour un sous Michael Bay alors qu’il n’est que Troy Duffy, barman de Boston. En prime, on a droit à plein de blagues homophobes venants directement de l’écriture pointu de notre ami Duffy.

Legion : Un film plein de maladresses, pas bon, pas divertissant avec des effets spéciaux dignent des grand film de Peter Berg. Paul Bettany se la joue sérieux et plein de testostérone. Les anges attaques les humains dans un diner. Kevin Durand a droit à des ailes en métals coupantes alors que le reste des vilains sont fait en CGI.

Ninja Assassins : Probablement le pire film de l’année. Des hectolitres de sang giglent, des têtes se décapitent, etc tout ça en CGI même les dialogues des acteurs sont des effets spéciaux.

The Invention of Lying : Comédie raté où l’on mélange le fait de dire la vérité et le fait de dire tout ce qui nous passe par la tête. En partant de ce simple constat le film ne fonctionne tout simplement pas.

Blood Creek : Film d’horreur avec des nazis…mais pas comme Dead Snow. 

Land Of The Lost : Un grand flop incohérent et pas drôle, même pour les enfants. Bravo! 

Minghags : Réalisé par Bam Margera. Un mélange entre CKY et Pink Flamingos. Trash.

I Love You Beth Cooper : Adapté du roman de Larry Doyle, le film n’en a gardé que 3 scènes et les a allongé sur 90 minutes. Les personnages sont exécrables. Pas cute, pas drôle, pas amusant. Comme si Doyle n'avait pas compris son propre roman quand il a scénarisé le film. 

How To Train Your Dragon : Film d'animation fort sympathique. 

Slamin’ Salmon : Difficile à croire qu’après l’excellent Super Troopers, Broken Lizard n’ont jamais pu nous donné une comédie respectables. Ni avec Club Dread ni avec Beerfest. Slamin’ Salmon est moins pire que les deux derniers mais le film n’a rien de comique. L’idée de départ laisse présager une suite cocasse des évènements alors que pas du tout. Le film est handicappé par des personnages poches.

Bounty Hunter : Gerard Butler + Jennifer Aniston dans un film du réalisateur de Ever After. Wow! Un rêve devenu réalité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Munch 197 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines