Magazine Cuisine

Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques

Par Vibi

Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques
Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques
Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques Cent-troisième participation aux TWD - Petites jardinières classiques
Recette suggérée par Christine de Cooking with Christine
dans le cadre de ma cent-troisième participation aux TWD

Il a peut-être gagné le premier prix de la foire régionale de l’État de la Virginie, mais plusieurs de ces amis ne lui parlent plus aujourd’hui. David Merrill, un étudiant de 16 ans de l’école secondaire de Nansemond River, à Suffolk en Virginie, pensant que le bruit tonitruant de la musique heavy metal pouvait possiblement avoir un effet sur les fans de ce genre de musique, décida de vérifier par lui-même en testant les dommages que celle-ci pouvait causer. Merrill se procura 72 souris et les divisa en 3 groupes: le premier devait tester les effets de la musique heavy metal, le second ceux de la musique classique et le dernier ceux du silence. Le jeune étudiant accoutuma les souris à vivre dans les aquariums installés dans son sous-sol, puis se mit à faire jouer de la musique 10 heures par jour. Ensuite, trois fois par semaine, Merrill fit passer les souris à travers des labyrinthes qu’elles avaient précédemment réussi à compléter en une dizaine de minutes. Avec le temps, les groupes de 24 souris réussirent à raccourcir leur temps de complétion d’une moyenne de 5 minutes. Les souris qui écoutaient de la musique classique réussirent à raccourcir leur temps de 8,5 minutes alors que les celles qui écoutaient de la musique heavy metal mirent 20 minutes de plus, augmentant leur moyenne originale de 300%. Est-il nécessaire d’en dire plus? Peut-être que oui. Après sa présentation à la foire régionale, Merrill aurait confié aux journalistes qu’il avait déjà tenté de faire la même expérience l’année précédente, mais en laissant les souris des différents groupes vivre ensemble. Merrill ajoute qu’à l’époque, il avait du couper court à son expérience, les souris du groupe rock s’étant toutes entretuées. Aucune des souris du groupe classique n’avait pourtant eu cette réaction.
Gâteaux
  • 1 tasse farine
  • 1 cuillerée à thé poudre à pâte
  • Pincée de sel
  • ½ tasse beurre
  • ½ tasse sucre
  • 2 œufs
  • 1 cuillerée à thé vanille
  • 4 cuillerées à table eau
Crème pâtissière
  • 1 tasse lait
  • 3 cuillerées à table garniture aux amandes
  • 3 jaunes d’œufs
  • ¼ tasse sucre
  • 2½ cuillerées à table fécule de maïs tamisée
  • 1½ cuillerée à table beurre à température ambiante
Garniture
  • Framboises, bleuets, mûres, kiwis pelés tranchés, fraises, etc.
  • Gelées de pommettes fondue refroidie
Pour les gâteaux
Dans un bol, bien mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel, réserver.
Dans une grande jatte, battre le beurre et le sucre jusqu’à pâles et mousseux.
Bien incorporer les œufs à l’aide d’une maryse (ne pas trop remuer l’appareil).
Ajouter la vanille et l’eau et continuer de mélanger à la maryse.
Plier les ingrédients secs dans ingrédients liquides et prenant soin de ne pas trop travailler la pâte obtenue.
Transférer le tout dans 12 moules à jardinières préalablement beurrées en uniformisant la pâte à l’aide de la maryse.
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 375° pendant 15 minutes ou jusqu’à légèrement doré.
Démouler les petits gâteaux et laisser complètement refroidir avant de garnir.
Pour la crème pâtissière
Dans une casserole à fond épais ou en cuivre, amener à ébullition le lait et la garniture aux amandes, sur un feu modéré.
Fermer le feu, couvrir et laisser infuser pendant 10 minutes.
Dans une casserole, battre les jaunes, le sucre et la fécule jusqu’à homogènes.
En battant constamment, verser le quart du lait chaud en filet, sur le mélange d’œufs.
Lorsque les œufs ont été tempérés, ajouter le reste du lait et remettre le tout sur un feu modéré.
Toujours en battant vigoureusement, amener la préparation à ébullition.
Aux premiers bouillons, compter 1 à 2 minutes avant de retirer du feu.
À l’aide d’un batteur électrique, battre le beurre dans l’appareil.
Poser une pellicule plastique contre la crème pâtissière et mettre au frigo jusqu’à complètement refroidie.
Lorsque bien refroidie, battre à nouveau quelques instant avant de transférer dans une poche à douille et garnir les petits gâteaux.
Pour la garniture
Poser les fruits de façon harmonieuse sur la crème pâtissière et les glacer de gelée fondu, à l’aide d’un pinceau de cuisine.
Source: Baking, From My Home to Yours - Dorie Greenspan - déclinaison
IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)
Image Hosted by ImageShack.us

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines