Magazine Basketball

“Et maintenant ?”, Cleveland Cavaliers Edition

Publié le 25 mai 2010 par Tinmar

Enfin, elle arrive l'édition “Spécial Cavaliers” de la saga “Et maintenant“: on va enfin pouvoir parler du futur des Cleveland Cavaliers  de LeBron James ! Eliminés par des Celtics jouvencifiés (ou revigorés, ou rajeunis, ou requinqués, ça dépend de quelle génération vous êtes), les Cleveland Cavaliers sont sortis de ces playoffs la tête très basse par la toute petite porte. Alors qu’on les attendait tout en haut de l’affiche, la bande à LeBron a failli à leur mission de ramener un titre dans une ville qui n’en a pas connu depuis au moins 1000 ans… De quoi sera fait l’avenir des Cavaliers ? Ont-ils laissé passer leur chance à tout jamais ? LeBron possède-t-il un minimum de fierté pour continuer avec son Cleveland de toujours ? L’appel des dollars et de la notoriété du côté du New Jersey, de New York et de Chicago va-t-il pousser LeBron James à abandonner son Ohio natal ? Je vous offre ce petit pense-bête sur les quelques éléments qui vont influer sur le futur de LeBron James, et donc celui des Cavaliers…

teamcavs.jpg
  Jesse D. Garrabrant/NBAE

Petit rappel des faits : petit come back en 2003… On sait depuis une paire d’années qu’un dénommé LeBron James va devenir la nouvelle tête de gondole du basket-ball mondial. La Draft 2003 s’annonce donc très intéressante, puisque ce dernier, 18 ans tout juste à l’époque, a annoncé vouloir rentrer dans le monde des pros. Les Cleveland Cavaliers voit là une occasion en or de redorer un blason qui n’a en fait jamais vraiment brillé, en profitant donc de la star locale : en effet, LeBron James est né et a passé toute sa vie à Akron, petite ville proche de Cleveland, dans l’Ohio. Officieusement, Cleveland décide donc de « tanker » (à savoir faire en sorte de finir dans les derniers de la ligue, chose bien sûr interdite) sa saison 2002/03 pour avoir les plus grandes chances de sélectionner LeBron James, promis à la première place de la Draft 2003.

Sept ans plus tard, James porte bien le maillot des Cleveland Cavaliers, mais peut-être plus pour très longtemps. En effet, en 7 ans, Cleveland est passé de la dernière place de la ligue à celle de leader, le tout construit autour de LeBron James. Au bout de 4 ans, les Cavs ont atteint les NBA Finals en 2007, perdues face à San Antonio. A la suite de ce sweep humiliant, LeBron James a demandé à ses dirigeants de lui fournir la meilleure équipe possible afin de ramener un titre national à Cleveland :

  • juin 2007, Tony Parker s’est simplement baladé en NBA Finals et a remporté le titre de MVP des NBA Finals. LeBron réclame un meneur de jeu, il l’aura avec Mo Williams.
  • févier 2008, Boston est en passe de tout casser grâce à l'acquisition d'un big three juste avant la Draft 2007. LeBron veut une force intérieure pour faire peur aux attaquants adverses, on lui prendra Ben Wallace.
  • juin 2009, l’expérience Big Ben a échoué. LeBron réclame un encore plus gros intérieur pour faire encore plus peur aux intérieurs adverses et notamment Dwight Howard, qui a bouffé du Cavalier en Finale de conférence Est. On lui offrira Shaquille O’Neal.
  • février 2010, malgré un très bon début de saison, LeBron sent qu’il lui faut un power pouvant contenir Pau Gasol, et qui sait shooter à mi-distance, histoire qu'il puisse pénétrer sans qu’il y ait trop de trafic à l’intérieur. On lui servira Antawn Jamison sur un plateau, sans rien perdre de l'effectif puisque Zydrunas Ilgauskas reviendra quelques semaines plus tard

Tout cela, les Cavs le lui ont offert sans broncher. Car les Cavs savent que sans efforts de leur part, LeBron ira voir ailleurs pour essayer de gagner ce titre qu’il n’arrive pas à obtenir dans sa ville natale. Car les Cavs savent que LeBron, en fin de contrat à l’été 2010, peut partir sous d’autres cieux sans aucune contrepartie. Car les Cavs savent que sans LeBron James dans leur équipe, celle-ci coulera pour plusieurs saisons. Car les Cavs savent que laisser partir LeBron est synonyme de catastrophe économique pour l’Ohio… Malheureusement, tous ces effort n’ont servi à rien, puisque Cleveland s’est fait sorti en demi-finales de conférence par des Boston Celtics que tout le monde croyait à la rue : on les disait vieux, ils sont en fait expérimentés… On les disait fatigués, ils sont en fait vicieux et revanchards… On les disait terminés, ils ne le sont pas encore… Pour Cleveland par contre, tout est peut-être terminé désormais.

LeBron James peut-il partir sans avoir ramené le titre à Cleveland ?

Autant avant les playoffs, on imaginait bien LeBron resigner un nouveau contrat. Pour essayer de franchir la dernière marche en cas d’élimination en NBA Finals, ou mieux, pour gagner plusieurs titres de suite. Mais avec une élimination si précoce et une tactique qui semble-t-il a fait son temps, peu imagine LeBron rester à Cleveland. Moi de même pour tout avouer…

(lire la suite…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tinmar 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines