Magazine Cinéma

Prince Of Persia : les sables du temps.

Par Silice
Prince Of Persia : les sables du temps.Eh bien, ce prince of persia n'est pas si mal que ça... Dastan, le fils adoptif du roi va attaqué une ville sacré avec l'aide de ses frères va devoir fuir avec une princesse pour essayer de sauver le monde... Ouais, j'ai simplifié parce que décrire l'histoire prendrait sans doute une plombe et plomberait par la même les petits effets de surprises de ceux qui ne l'ont pas encore vu !
L'histoire est distrayante malgré un ou deux point morts vers les 1h15 - 1h25 du à un manque de rythme et de concordance, le fil de l'histoire parait incertain et certaines choses du scénario n'était pas nécessaire, désert pas désert, enterrement, pas désert, désert, pas désert, civilisation, désert... on s'y perd (j'exagère un peu).
Les combats et les escalades de notre héros ne manque pas, Dastan apparait comme croisé avec un chimpanzé et c'est sympathique à voir, ça aurait pu être excellent, jouissif même, si Mike Newell n'avait pas la sale habitude de changer de plan dés que ça lui plait, c'est à dire toutes les secondes, ce qui est à la longue assez fatigant et comme nous sommes par essence fainéant, de ce coté-là, on lâche vite prise.
Prince Of Persia : les sables du temps.
Les acteurs ont l'air de s'amuser surtout Jake Gyllenhaal (il court, il saute, il s'élance, se rattrape...), Gemma Arterton, elle, est assez fade dans son rôle (à des années lumière de sa prestation dans La disparition d'Alice Creed...) ici, elle n'est que la princesse un peu douillette mais pas trop et qui est censée avoir de la répartie.
Les autres acteurs, eux, sont comme flous... on les met en arrière-plan, qu'il s'agisse des frères de Dastan, du méchant, du méchant-gentil, ils sont tous dans l'ombre de Dastan et de Tamina (qui est déjà assez fade).
Si le film n'est pas extraordinaire, il a le mérite d'être distrayant, cascade en tout genre, serpents, lames, dague, sable, effets spéciaux, tout y est et parfois... on a une impression de déjà vu (à la Indiana Jones ou la Benjamin Gates). La question est : va-t-il y en avoir un deuxième ? A priori le beau Jake Gyllenhaal n'est pas contre... suffit que ça en vaille la peine niveau business.
10/20
(je me suis sans doute marrée devant la seule phrase pas drôle du film "Saviez-vous que les autruches avaient un comportement suicidaire ?" Haha... okay, c'est nul mais c'est le seul truc qui m'a fait rire.)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Silice 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines