Magazine Concerts & Festivals

Charlotte Gainsbourg au Cirque Royal à Bruxelles, le 19 juin 2010

Publié le 19 juin 2010 par Concerts-Review

Météo presque automnale hier sur Bruxelles, il fait frisquet et il pleut... et nous sommes en juin....putain de réchauffement de la planète !
Bravant donc les conditions climatiques(dont une solide drache) j'arrive vers 19h devant le Cirque Royal.
Petite causerie avec le beau-fils de Freddy Piette de la sécu qui est au contrôle billets et je rejoins la salle.
Le parterre est en configuration debout et on attend du monde, le Cirque affichant pratiquement complet ce soir.
La salle se remplit doucement d'une foule tendance rock.Beaucoup d'anglophones et de néerlandophones remplissent les gradins. Il faut dire que le dernier album de  Charlotte Gainsbourg, composé avec Beck, a convaincu aussi en dehors de la francophonie et que la belle parle couramment la langue de Shakespeare.
20h, une silhouette féminine longiligne apparait dans la pénombre et commence à chanter a capella.
Vas y Charlotte, scande une admiratrice ! sauf qu' il ne s'agit pas de Charlotte mais de Auryn qui assure la 1ere partie.
dsc03145z.jpgDotée d'une jolie voix et d'une présence incontestable, la jeune chanteuse bruxelloise, dont l'album principalement en anglais "Winter Hopes" est dans les bacs et lui a permis un sold out à l'Orangerie du Bota, est visiblement ravie d'être là. Epaulée par un guitariste tantôt acoustique , tantôt électrique, elle séduira 25 minutes durant le public du Cirque par des mélodies pop rock, blues bien agréables..
Une bonne surprise.

  La pause sera un peu longuette, plus de trente minutes avant que les lumières ne s'éteignent sur le coup de 21H.
Dans une semi obscurité, le band se met en place, calmement, sous l'ovation du public.
Et c'est parti... le groupe attaque avec I.R.M.
Charlotte Gainsbourg est tout sauf une actrice qui chante. Charlotte aime le rock, en écoute depuis toujours, fréquente des musiciens, va voir des concerts etc... Charlotte est une enfant de la balle.

dsc03077p.jpg

On sent le public tendu et prêt à savourer sa présence en musique. Jouant par moment d'un petit Korg et maniant quelques percussions la chanteuse livre les compos de son excellent dernier album IRM avec une touchante intériorité.
Totalement habitée par ses chansons elle laisse le public s'imprégner de la magistrale performance musicale de son band., ne cherchant jamais à se mettre en vedette.
Mais le magnétisme est bien là et ce touchant mélange de retenue et de timidité fait qu'elle irradie et nous enveloppe de son charme.
dsc03139t.jpg

Habillée d'un boléro noir sur t-shirt blanc et d'un jeans de cuir noir Charlotte incarne la simplicité classe.
Souvent étonnée de la ferveur d'un public très chaud elle n'hésitera pas à déclarer: "C'est ma première tournée en Europe, mon premier concert en Belgique...merci d'être venus ."
Sa musique live nous plonge dans un climat éthéré, intime et organique, sorte de tableau urbain actuel sous des lights rouges, bleus, ocres tragico-envoûtants où poésie et puissance s'entrechoquent.
On pense parfois à l'univers de Mazzy Star et à Hope Sandoval ( en plus souriante..).
La voix de Charlotte est veloutée et toujours infiniment juste et bourrée d'émotion.

"Heaven can Wait" est irrésistible dans sa version scénique, "Time of the Assassins" plus doux est magique.

Puisant principalement dans ses 2 derniers albums IRM et 5:55 elle nous offrira un moment exquis par son interprétation émouvante du "Just Like a Woman" de Dylan dans une version presque supérieure à l'original.
" J'ai la chance aussi de pouvoir piocher dans le répertoire du plus grand, du plus beau, du meilleur.." et d'enchaîner avec "Hotel Particulier" de feu son célèbre papa. Touchant.
"Je ne suis pas très bavarde, ne m'en veuillez pas..." s'inquiète t'elle... T'inquiète Charlotte c'est comme ça qu'on t'aime.
Le concert prendra ensuite une dimension plus rock dans sa dernière partie.
Une mention particulière au "Chat du café des artistes" de Ferland offert sur scène dans une version magistrale.
Le rappel se clôturera par une reprise festive et emballante du gainsbourien "Couleur Café ".
Examen réussi donc hier soir au Cirque avec cette soirée magique pour le public et, sans doute, aussi pour Charlotte qui de retour d'une tournée américaine et canadienne, acclamée par la critique et le public, s'impose aujourd'hui dans le monde du rock, sans avoir une seconde à en rougir.
1h30 de pur bonheur !
Vers 23h15, elle quittera le Cirque par la sortie des artistes, acclamée par quelques dizaines de fans et grimpera dans son tourbus.

dsc03148y.jpg

La tournée continue: le 20 juin elle sera à l'Aéronef de Lille et le 22 au Shepherd's Bush Empire de Londres.


 jprock keeponrocking

Charlotte G Tour 2010:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte