Magazine Culture

Edith Södergran

Par Florence Trocmé

Finlandaise, écrivant en suédois, Edith Södergran est née le 4 avril 1892 à St Petersbourg de parents finlandais suédophones et est morte le 24 juin 1923 à Raivola aujourd’hui  dans la partie de la Carélie annexée par la Russie en 1940. Une vie brève marquée par la pauvreté et la maladie dans laquelle la poésie prend une place vitale. Publication en 1918 de la Lyre de septembre et en 1922, du Pays qui n’est pas.
Dans son écriture la quête est omniprésente et la couleur rouge reste un thème récurrent qui renvoie à la fois à la vie et à la mort. Elle écrit dans Vierge moderne ce vers en forme de manifeste : «  Je ne suis pas une femme. Je suis neutre. » Ses poèmes ont été traduits par Régis Boyer en 1973 et en 1992 par Lucie Albertini et Carl-Gustaf Bjurtröm. Ses œuvres n’ont pas été rééditées depuis et sont assez difficiles à trouver.« Edith Södergran, la dépourvue... » disait d’elle son traducteur, Régis Boyer.

bibliographie en français
Poèmes complets, traduction de Régis Boyer, P. J. Oswald, 1973
Le pays qui n'est pas, traduction de Lucie Albertini et Carl-Gustaf Bjurström, Orphée La Différence, 1992

Des anthologies disponibles permettent de lire certains de ses poèmes :Soixante poèmes d’amour, Zoé, 1988 ou Anthologie de la poésie suédoise, Somogy-Unesco, nouvelle édition, 2000 ou des revues comme le numéro spécial de la revue Missives, 1996
Sur internet : le site Info Finlande et Littératures de Finlande.

fiche établie par Sylvie Durbec

sur le site Info Finlande et littératures de Finlande
une note en anglais et une autre avec bibliographie en suédois


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines