Magazine Culture

Rules of Attraction

Publié le 19 juillet 2010 par Clarabel

rules_of_attraction

A la fin de Perfect Chemistry, la mère d'Alex quitte Chicago avec ses deux jeunes fils pour retourner au Mexique. Là-bas, Carlos a mené la vida loca en séchant l'école, en fréquentant des gangs et en dealant de la drogue. En punition, il est expédié auprès de son frère dans le Colorado afin de revenir sur le droit chemin. D'entrée de jeu, Carlos se révèle un rebelle qui refuse l'autorité d'Alex, qui ne croit pas en l'égalité des chances et qui ne fait confiance en personne. Au lycée, il est accueilli par Kiara Westford qui sera sa tutrice pendant une semaine. La rencontre frise la catastrophe - Kiara est une fille toute simple, qui ne casse pas la baraque et son look (tshirt informe, grosses chaussures de randonnée) horripile notre bad boy. Ces deux-là ne peuvent pas se supporter, mais jouent un jeu dangereux. Et nous, lecteur, on adore ça !
Car peu de temps après son arrivée, Carlos a des démêlés avec la police pour une histoire de drogue, le juge le place chez la famille de Kiara. Bonjour la cohabitation, mais le lecteur est toujours aux anges ! Il faut que ça pulse, il faut que nos antagonistes se fassent du rentre-dedans, il faut du clash et de la séduction sous-jacente. Yipi, on en a et on en redemande. Cela commence par une farce avec une floppée de cookies collée dans le casier de Carlos, cela s'enchaîne par des dialogues muy caliente (lors d'un repas en famille, Carlos réplique au petit frère de six ans qu'il pratique comme seule activité sportive le tango horizontal ! ). Malgré eux, Carlos et Kiara se cherchent de plus en plus. Et le type va se servir d'elle en lui demandant d'être sa fausse petite amie au lycée, au nez et à la barbe de la reine Madison qui voit rouge, en échange Kiara lui fait promettre d'être son partenaire au bal, condition qu'il accepte si la miss se décide à porter une robe et des chaussures à talons. Bref, notre couple se lance des défis à tout bout de champ (Kiara ne doit absolument pas tomber amoureuse de Carlos, il a été clair, le lecteur rigole, ha ha, car certains signes ne trompent pas).
Je pourrais vous en coller d'autres, des anecdotes et de ces moments forts et croustillants qui font le sel de l'histoire. Simone Elkeles a pratiquement ressorti la même recette qu'on savoure dans Perfect Chemistry (sweet girl meets bad boy), même si je trouve que la tension sexuelle est un cran inférieur entre Carlos et Kiara qu'elle ne l'était entre Alex et Brittany (argh, c'est d'ailleurs extrêmement frustrant de se contenter de cette pâle copie d'Alex, dans ce livre il est limite fade et moins sexy tellement il est lisse, gentil, amoureux etc.). Néanmoins, l'alchimie est bel et bien présente, Kiara est une petite nana au caractère bien trempé, élevé dans du coton, avec des parents extraordinairement ouverts et tolérants et bien sûr Carlos Fuentes es muy bonito, miam, on en mangerait !

... et la couverture du roman est aussi une scène du livre. La voici !

He leans out his window, meeting me halfway. We're both wet and soaked, but neither of us seems to care. " Don't run away from me when I need to tell you somethin' important. "
" What ? " I say, hoping he doesn't notice the tears running down my face, and praying they're getting mixed up with the rain.
" Tonight was... well, it was perfect for me, too. You've turned my world upside down. I've fallen in love with you, chica, and it scares the fuckin' shit outta me. I've been shakin' all night, because I knew it. I've tried to deny it, to make you think I wanted you as a fake girlfriend, but that was a lie. "
" I love you, Kiara, " he says before his lips move forward and meet mine.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Clarabel 3993 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines