Magazine Cuisine

Fin des mondanités - La soupe de poulet de Pisey

Par Marong

.

soupe_de_poulet

Dans le salon d'A., pour s'évader un peu de notre vie chinoise, nous avions organisé une soirée cambodgienne. Il y avait de la salade à la citronnelle, des rouleaux de printemps frais, des fruits exotiques et de la soupe de poulet dont j'avais emporté un grand tuperware au retour pour en prolonger le plaisir. Pisey nous avait tout montré, tout expliqué, et découper un ananas n'avait jamais paru aussi simple. La technique de roulage des feuilles de riz pour les rouleaux de printemps était restée pour nous une prouesse impossible à reproduire.

Depuis que je vais mieux et que les gens se sont lassés de visiter la malade, je n'ai plus beaucoup d'occasions d'offrir des madeleines rebondies, des muffins aux pépites de chocolat, des blondies fondants et des gâteaux multicolores.

C'est avec bonheur que je me suis tournée vers la simplicité d'une recette qui ne demande ni temps, ni argent, ni manipulation et qui apporte voyage et dépaysement aux papilles.

Pour 3 bols chinois environ :

- une belle cuisse de poulet

- des citrons confits

Remplir une casserole d'eau froide légèrement salée et y mettre la cuisse de poulet avec la peau. Porter à ébullition jusqu'à ce que la cuisse soit cuite. Retirer la cuisse du bouillon, attendre un instant qu'elle refroidisse un peu et enlever la peau. Déchirer la chair à la main en petits morceaux, remettre dans la casserole et réchauffer. Avant de servir, hors du feu, vider la pulpe d'un citron confit et son jus dans la casserole. Rectifier l'assaisonnement.

Servir avec du riz blanc (qu'on arrose de bouillon du poulet, Mmmm) et de la coriandre fraiche ciselée.

Variantes de l'Ingrédient manquant :

- Avec des blancs de poulet : infame. C'est la peau bien grasse du poulet qui donne toute sa saveur au bouillon : n'utiliser que le blanc enlève tout intérêt à cette soupe.

- Avec du miso : c'était pour le finir absolument, et je me suis dit que ça ferait office de bouillon cube. Ca a un peu épaissi la  soupe, et ça n'était pas mauvais. J'en déduis que les Japonais et les Cambodgiens s'entendent bien.

- sans les citrons confits : la soupe fonctionne aussi avec du citron frais, mais elle perd beaucoup de son charme. Le citron confit apporte douceur et saveur, le citron normal acidité et saveur. Attention aussi à l'assaisonnement, les citrons confits le sont dans du sel, la soupe au citron frais doit donc être ressalée pour compenser.

soupe_cambodgienne

 

Fin des mondanités - La soupe de poulet de Pisey
Je suis bien triste de voir que les gens espacent leur visites. Tu ne mentionnes pas dans tes dernières notes tes sushi, ton gâteau chocolat-framboise et ton cheesecake... Peut-être qu'un peu de publicité à propos de tes dernières réalisations augmenterait la fréquence de visites (désintéressées, évidemment) ?

Fin des mondanités - La soupe de poulet de Pisey
Le cheesecake arrive ! Pour les sushi, nous nous sommes rués dessus et je n'ai pas eu le temps de faire de photos. Quant au gâteau choco-framboise, les photos ne sont pas terribles. Mais je vais faire une petite note dessus quand même !
J'envisage de faire un atelier raviolis chinois dimanche. Intéressée ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marong 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines