Magazine Culture

LA REINE DES LECTRICES, d'Allan BENNET

Par Geybuss

LA REINE DES LECTRICES, d'Allan BENNET

Roman - Editions Denoel - 174 pages - 12 €

Existe aussi en format poche, chez Folio

Résumé : À vrai dire, la lecture n’avait jamais vraiment intéressé la reine d’Angleterre. S’il lui arrivait de lire, l’amour des livres était un passe-temps qu’elle laissait volontiers aux autres : sa fonction, après tout, excluait qu’elle ait des hobbies. Lorsqu’elle se hasarde à pénétrer dans le bibliobus et emprunte un livre, poussée par la curiosité, c’est sans savoir que sa vie – et celle de Buckingham Palace – va en être changée. Pourquoi se découvre-t-elle subitement attirée par les livres, qui ne sont qu’un reflet, une version du monde ? À quoi bon les lire, puisqu’elle a vu les choses en vrai ? Et surtout, pourquoi cela lui arrive-t-il maintenant ? La royale passion littéraire sème bientôt une incroyable pagaille…

  

Fournisseur : Bibliothèque

Tentateurs : Nombreux blogs

  

-toile4.jpg

Mon humble avis : So wonderfull ! Le book time prend la relève du Tea Time au palais royal d'Angleterre. A 80 ans, la reine découvre le réel plaisir de la lecture et ses multiples pouvoirs. Et ô jubilation, elle finit bientôt par nous ressembler, Lecteurs Compulsifs que nous sommes. Nous retrouvons notre émerveillement à travers le regard et les sensations de ce personnage. Sa majesté est tout d'abord un monarque froid et distant. De sa vie, elle n'a finalement pas eu de si grandes libertés, entourée qu'elle est par une cours et un protocole rigide et minuté. Les livres viennent tout bouleverser et se transforment en obsession. La reine déniche un univers dans le monde et se rapproche des préoccupations de ses sujets. Elle s'ouvre au monde, elle qui l'a parcourru toute sa vie , qui a rencontré et serré la main du meilleurs comme du pire. Allan Bennet nous le prouve une nouvelle fois, les livres apportent savoir, connaissances, ouverture d'esprit, curiosité, réponses, tolérance.

Ce roman est un véritable diamant qui ne dépareillerait pas sur la couronne de la souveraine. Très agréables, amusantes et divertissantes, ces pages sont une délicieuse bouffée d'oxygène, de fraicheur, de légèreté intelligente, de malice, d'humour (euh british tout de même !). Les conséquences quotidiennes d'une passion addictive sont parfaitement rendues et analysées. Qui plus est  la trame,judieuse et captivante, vous mène à une fin so unexpected ! Vous trouverez aussi dans l'oeuvre d'Allan Bennet une inépuisable mine de jolies phrases, vérités vraies, citations à cocher, à retenir, à recopier. Voici donc un livre à lire d'une traite et à relire... et que j'ai emprunté à la bib. Comment fait on dans ce cas là ? Allez, je ne peux m'empêcher d'écrire : God save the Queen... and the books !

" Au début, il est vrai, elle lisait avec émotion mais non sans un certain malaise. La perspective infinie des livres la déconcertait et elle ne savait comment la surmonter."

"...Il y avait aussi une part de tristesse dans ce phénomène : pour la première fois de sa vie, elle avait l'impression d'avoir manqué beaucoup de choses"

L'avis de Keisha, de Chaplum et Midola


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines