Magazine Culture

Vu sur France 2 : CASTLE

Publié le 24 août 2010 par Alexisp
Vu sur France 2 : CASTLE Succès suprise du network américain ABC, CASTLE s'est imposée en France dès sa première diffusion. Drôle et fraîche, cette série policière s'avère d'une redoutable efficacité. Focus.

Que l'on soit clair, CASTLE ne fait pas dans l'originalité. Dans une conjoncture où la série policière dicte sa loi à la télévision avec les NCIS et consorts, la série apparaît donc comme une énième variation sur le thème éculé de l'enquête criminelle. Et dans le fond, CASTLE se résume à cela. Mais, proposer une simple resucée de tout ce qu'on a pu voir ces dernières années n'aurait sans doute pas permis de séduire le public. En effe, qui regarderait le même programme, inlassablement? L'astuce trouvée par les scénaristes consiste à associer un écrivain de polars à succès à une brigade anti-criminelle. Tout commence, en fait, lorsque le lieutenant Beckett, charmante femme au tempérament implaccable, recherche tueur en série qui s'inspire des livres du célèbre Richard Castle, notre écrivain médiatique en question. Après que ce dernier aide la police, en prennant un plaisir quasi enfantin, il décide de devenir consultant et d'intégrer l'équipe de Beckett qui, ô surprise, n'est pas vraiment enthousiaste à cette idée. Le but avoué de Castle est de s'inspirer des enquêtes auxquelles il participe afin d'écrire son prochain son prochain roman. Grâce à son flegme et à son flair, l'écrivain apporte une aide précieuse à la police, cela dans une ambiance pôtache et bon enfant.
Comme dans la plupart des nouvelles séries policières qui se développent actuellement, CASTLE est avant tout une série sur des personnages qui relèguent presque les enquêtes policières au second plan. En témoigne son titre qui fait référence au protagoniste quand NCIS renvoie à une agence gouvernementale. Deuxième point commun avec une grande partie des nouvelles productions, l'insertion d'un personnage extérieur et a priori inadapté au monde policier. Si dans CASTLE, on retrouve un auteur renommé en tant que Sherlock Holmes improvisé, il en va de même dans Mentalist, où Patrick Jane, notre mentaliste, bien loin des préoccupations criminelles, devient un redoutable enquêteur. Enfin, dernier point commun, le sempiternel tandem homme-femme (Castle&Beckett) que tout oppose et qui, en toute logique, se transformera naturellement en couple. Les antécédents sont légion. Dans Castle, cette spéculation est renforcée par le fait que Beckett est une fan non-avouée de son accolyte littéraire et que ce dernier lui voue une sympathie qui frôle l'amour.

Au final, CASTLE se révèle être une série très agréable à regarder et qui repose grandement sur ton personnage principal campé par Nathan Fillion. Tout autour de lui gravitent d'autres figures tout aussi colorées, à l'image de sa famille et de ses nombreuses admiratrices. Et c'est finalement en mêlant ce côté sitcom familial aux intrigues policières que la série convainc. Les téléspectateurs français sont en effet plus de 4 millions chaque semaine, et cette tendance est à la hausse. De quoi laisser présager un bel avenir pour le roi du polar.

CASTLE (saison 2)
Tous les lundis soirs sur France 2.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexisp 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine